Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 janvier 2021

Promenade

place Frantz Liszt.jpg


Vous savez quoi ?
Aujourd’hui je vais rêver une longue promenade que je pense vous faire partager avant d’en faire une courte le long du boulevard des Batignolles jusqu’à Villiers pour aller au Monop’ préféré de la lumière de mes jours.
En attendant je  m’en vais aller jusqu’à la rue Caulaincourt, passer au-dessus du cimetière de Montmartre mais, arrivé place de Clichy, je ne prendrai pas le boulevard de Clichy, celui qui mène à Blanche, Pigalle puis Anvers.
Non, je descendrai la rue de Douai, je vérifierai si ce marchand d’instruments de musique est toujours là.
Je ne l’ai pas vu depuis longtemps, il vendait des amplis de guitare « Orange ».
Il y a encore de nombreuses boutiques qui vendent des instruments mais pas le « Mellotron » qu’essayait Jacques Dutronc dans cette boutique quand je l’y ai croisé  à la fin des années 60.
Je continuerai à descendre jusqu’à la rue Pigalle et avancerai jusqu’à la rue Condorcet.
Je continuerai lentement, flânant jusqu’à la rue Pierre Sémard mais je m’arrêterai un instant au croisement de la rue de Rochechouart.
Je sais que là, il y a une petite place où un bistrot qui a changé de nom s’appelle aujourd’hui « Jolis Mômes ».
Je connais bien ce bistrot, et depuis longtemps, je sais qu’il a rapetissé parce que le coin de la rue a cédé la place à une agence immobilière.
Je continuerai ainsi à flâner jusqu’à la rue Pierre Sémard et je la descendrai.
J’en profiterai pour voir ce qu’est devenue cette boutique d’appareils dits « Haute Fidélité » où pour la première fois de ma vie j’ai entendu des enceintes Altec, c’était extraordinaire.
Après être passé sous la rue de Bellefond, car c’est ainsi à Paris, il y a quelques rues qui passent sous d’autres rues, je longerai le square Montholon jusqu’à la rue Lafayette.
Là, j’hésiterai un instant car je ne sais pas si j’ai envie de m’arrêter au square Montholon ou si je préfère le petit jardin plus haut, place Frantz Liszt, au bout de la rue d’Hauteville.
Finalement, après quelque hésitation, j’irais jusque là-bas, c’est le jardin de l’église Saint Vincent de Paul.
Comme c’est un rêve de promenade, il fera beau, un beau temps de printemps.
J’entrerai dans le jardin après avoir monté ces marches que j’ai gravies mille fois et je m’assiérai sur un banc.
Comme il fera beau – rappelez-vous, je rêve ma promenade- je suis sûr que je retrouverai cette sensation délicieuse, assis sur le banc, abrité du soleil par des frondaisons largement trouées.
Quasiment avachi comme un ado, les yeux mi-clos, regardant le bleu du ciel.
Je m’y vois déjà, assis sur ce banc, les jambes allongées, les talons dans le sable de l’allée alors que le trou dans le feuillage me laisse voir le bleu du ciel et qu’un nuage arrive.
Je ferme les yeux et j’attends.
Le nuage passe et l’air frais me balaie légèrement, soulevant un vague frisson chez le frileux que je suis.
Puis, quand le nuage disparaît, une vaguelette d’air tiède vient me caresser le visage, un peu comme une main douce.
C’est super.
Enfin j’aime.
C’est vraiment une chouette promenade, vous ne trouvez pas ?
Quand notre sortie de prison sera prononcée, je la ferai, c’est sûr.
Enfin, si la réclusion générale prend fin un jour…

Commentaires

Une belle promenade que tu as fait là Mr le Goût...mais, en rêve...J'ai fait mieux, nanananère come dirait mon petit fils...Je rêvais aussi depuis quelques jours de faire aussi une balade, pas à Paris, non, Paris en ce moment respire trop la tristesse et pis, y' a rien d'ouvert, non, je rêvais de voler vers l'immaculée blancheur des cimes.
Et bien, je vais te dire, mon rêve s'est réalisé, contrairement au tiens..

Qui a dit que les rêves ne se réalisaient jamais !

ps : mais, en attendant, je n'ai pas encore mis mon rêve sur papier. Il me faut trier mes photos, les mettre en ligne, mettre en route ma machine à laver, pas mise en route hier pour cause de rêve mis en pratique..Tout ça va prendre du temps, d'autant plus que je veux aussi prendre ma douche...Allez, il est 10h45. Ca devrait le faire pour midi si je ne tombe pas sur le dos de mon mari, pas parti cette année aider sa "repreneuse" à faire les soldes. Ca avait aussi du bon d'être seule la journée, de redevenir célibataire pour une semaine...
Pourquoi il ne travaille pas cette année, outre le fait qu'il commence sérieusement à pencher vers le sol de plus en plus ? Parce qu'à cause de ce méchant virus, sa successeuse a le moral dans les chaussettes et a perdu tout espoir de sauver sa boutique, malgré les encouragements de son "ex collègue".. "bof, à quoi ça sert cette année de faire des efforts, de toute façon, je ne verrai pas un chat"..Depuis le 4 janvier, elle n'a vu que quelques pèlerins, surtout des "emmerdeurs"....Comme c'est une boutique qui vend surtout à des vieux, vieux à partir de 50 balais, ceux-ci n'ont plus envie d'entrer dans les boutiques, par peur, à cause du masque, vieux qui perdent aussi l'espoir d'échapper à cette "saloperie". Faut dire que, semaine après semaine, voir Cas....truc, cet oiseau de mauvais augure, venir nous sabrer le moral de plus en plus, à croire qu'il veut nous inciter à nous suicider pour économiser des lits de réa, n'est pas fait pour remonter le moral de la hyène la plus rieuse..
Bref, à plus comme dirait Moi.

Écrit par : julie | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Les coms débloquent encore ?

Écrit par : julie | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ben non, il a fallu réactiver le 1er avec un second plus bref..

Écrit par : julie | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Voilà ! C'est exactement ce qu'il faut faire! Se laisser aller à rêver ! Je t'imagine très bien dans ta promenade !

Écrit par : Emiliacelina | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Souvent je passe par ici en silence, mais je n'ai jamais abandonné, aujourd'hui, je m'arrête et j'emboite ton pas, car toutes ces rues et places sont celles de mes 20 ans, celles que j'ai arpentées avec mon premier fiancé devenu mon mari, lui aussi m'emmenait dans ces boutiques de composants électroniques que nous achetions à la pièce. Ensuite jeune maman parcourant les mêmes rues avec mon landau anglais jusqu'au sacré coeur, il fallait du souffle pour monter la rue Lepic. Le Monoprix place Blanche existe-t-il toujours ? La station de métro des Abesses est-elle toujours aussi belle avec son âme 1900. Merci Le Goût pour toutes ces balades parisiennes. Je suis certaine qu'un jour vous les reprendrez HB et toi. Et vous serez triste de voir certaines boutiques qui n'auront pas relevé le rideau. Paris sera toujours Paris changera peut être, mais il y aura toujours un amoureux comme toi qui s'émerveillera. En attendant continue à nous faire remonter le temps puisque nous sommes de la même époque , avec toi on a toujours 20 ans.

Écrit par : edith | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Oui, le Monoprix de la place Blanche existe toujours, il est ouvert et plus sale que dans les sixties mais toujours là...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 20 janvier 2021

Je me demande toujours quel crime on a commis pour mériter la réclusion à perpétuité. A qui doit on demander grâce ? Sinon ta balade enchanteresse m'a transportée sur tes pas, c'était bien agréable.

Écrit par : delia | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

ah oui, Le Goût ! Cest une chouette promenade dans Paris avec ces avenues, ces petites rues, ces grands boulevards comme celui, très marquant des Batignolles et puis , ce souvenir du mellotron de Jacques Dutronc dans les années 60 , une époque bénie ou les cactus ne piquaient qu'en chanson !

Écrit par : Jerry OX | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ce soir, je regarderai la 2...J'ai vu que tu allais y être...Oui, le film "le goût des autres"...Qui de toi ou de Bacri a copié sur l'autre ?

Écrit par : julie | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

C'est HB qui m'a donné ce pseudo, elle a trouvé que ça collait bien avec moi.
Je ne sais pas trop si c'est le côté râleur ou le côté acteur...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 20 janvier 2021

J'ai pris mon gogol mappe et j'ai suivi nickel toute ta balade.
J'ai vu qu'il n'y avait pas moins de 11 boutiques de musique rue de Douai, c'est dingue !
Et puis le square Montholon, je ne connaissais pas.
Le bar jolis mômes, c'est là qu'on se donnera rendez-vous quand je reviendrai à Paris ? Promis hein ? J'y tiens beaucoup.
J'ai adoré ta balade, elle m'a fait rêver.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Quand tu passes, tu me le dis et on boit un café chez "Jolis Mômes".

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 20 janvier 2021

mais tu as le temps avant 18 h. La réclusion sera pire fin janvier, là tu ne pourras plus du tout !

Écrit par : ang/col | mercredi, 20 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

L'église me disait quelque chose, et puis le haut de la rue d'Hauteville, aussi, puisque ma boite y a des locaux (des salles de réunions principalement, et le bureau de Paris de notre directeur) et que fut un temps, j'y réunissais des partenaires...à 3 stations de bus de chez moi, le pied ! Sauf que depuis ce satané covid, nos locaux de Paris sont fermés... (bon en même temps on bosse à la maison, ça évite les 120 km A/R par jour...)
Des balades de ce type dans Paris, il y en a. Mais ce serait sympa de pouvoir s'arrêter de place en place pour boire un coup ou manger un morceau ! Ah, quand est-ce que ???

Écrit par : Isabelle Z | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire