Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 janvier 2021

Le Tartuffe.

Vous connaissez Xavier Gorce, lectrices chéries ?
Mais si, sûrement, il dessine, plus exactement dessinait pour « Le Monde » des choses comme ça :

enfants esclaves.gif

Il m’est arrivé de n’être pas d’accord avec le journal mais jamais je n’aurais pensé qu’il abandonnerait face aux tribunaux populaires qui peuplent les réseaux sociaux.
Xavier Gorce a l’art de mettre un doigt ricaneur sur nos tartufferies.
Il le faisait jusqu’hier dans un journal qui s’est trompé parfois, comme en mars 1968, une semaine avant que « Dany le Rouge » ne fonde le « Mouvement du 22 mars » qui allait s’épanouir pleinement deux mois plus tard quand il a titré ça :

lemonde03_1968.jpg

« Le Monde » s’est trompé parfois mais au moins ne gaspillait pas ses sous en photographies, tentait de rester rationnel et pour cela faisait appel à des « plumes » réputées pour leur esprit pénétrant.
Las, hier ce journal a décidé de censurer Xavier Gorce sous la pression des juges autoproclamés des réseaux sociaux.
Quand la « bien-pensance » remplace à elle seule la police et la justice, on devrait se méfier.
Chaque fois que ça s’est produit, sont arrivées des milices, rapidement suivies et soutenues par la police et la justice, ces dernières perdant le sens de leur nom illico.
Chaque fois que je lis « les internautes sont indignés », je me demande ce qui a pu les indigner.
Surtout quand je sais qu’ils se délectent de vidéos de meurtre ou autres sévices et que les « modérateurs » qui se révèlent plutôt « censeurs » suppriment tout soupçon de poil pubien ou d’aréole sur une image.
Et ces « internautes » – comprenez « les andouilles qui s’érigent en juge de n’importe quoi » – font plier des media qui publient des dessins qui ne sont cruels que parce qu’ils les décrivent dans leur imbécillité.
« Le Monde » devait-il vraiment se confondre en excuses sur ce dessin à quoi on ne pouvait guère que reprocher de pointer le doigt sur la bêtise de ces « indignés de profession » qui vivent dans un monde qui n’est peuplé que de « quelquechosophobes » ?
Doit-on vraiment baisser les bras devant cette armée de « gnangnans » pisse-froid et féroces qui font preuve d’une étroitesse d’esprit qui fait passer les fidèles de Saint Nicolas du Chardonnet pour un forum libertaire ?
Personnellement, j’aimais bien ce dessin.
Peut-être justement parce qu’il montre à quel point on peut se poser des questions pile-poil à côté du sujet…

140824643_10159473726297642_8632546785312055531_n.jpg

 

Commentaires

C' est toute la différence entre "le mot et la chose" (Gabriel Charles de Lattaignant).

Écrit par : Nina | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Oui’, c’est atterrant. Pourtant, â une époque, Le Monde soutenait le refus d’auto-censure de Charlie-Hebdo...

Écrit par : Olivier | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Je suis tout à fait d’accord avec vous.
Le monde « file un mauvais coton » disons-nous en famille.

Écrit par : Do | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Et nous par qui sommes nous abusés ? That is the question !

Écrit par : delia | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Le Monde n'a pas censuré, puisque le dessin est toujours visible.
Le Directeur du Monde a indiqué que c'était une erreur et qu'il aurait mieux valu ne pas publier un tel dessin. Le journal présente ses excuses.
J'approuve.
Xavier Gorce que j'apprécie a pris la mouche en montant sur ses grands chevaux et s'est enfui en claquant la porte.
il tente d'expliquer l'inexplicable en disant que c'est une ironie que l'on n'a pas compris. Manier l'ironie et une épée tranchante et dangereuse. Parfois elle tue. Avec son expérience il aurait dû le réaliser avant.
Celles et ceux qui sont victimes d'inceste ont raison de trouver que c'est inadmissible.
Je souhaite à tous tes lecteurs/lectrices de ne pas être de près ou de loin touché par un inceste familial.
J'approuve totalement la position du Monde. Je regrette que Xavier Gorce n'est pris aucun recul ni hauteur sur la situation déplorable sous-jacente à ce dessin, et dont il est à l'origine.
Mais bon, on tentera d'absoudre ce péché de grand orgueil. On tentera…

Écrit par : alainx | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

En fait, ce ne sont pas les gens victimes d'inceste qui ont pris la mouche.
Ce sont ceux qui ont vu dans le dessin une pique "transphobe".
Le problème c'est qu'il va devenir quasi impossible aux politiques de prendre des décisions, aux commentateurs de commenter et aux journalistes de faire leur travail car chaque mot, quel qu'il soit blessera une partie quelconque de la population, si faible soit cette proportion.
Quand, cerise sur un gâteau indigeste, des tribunaux populaires dignes de la Révolution Culturelle enverraient à la guillotine, sans états d'âme aucun, n'importe quel auteur d'une remarque qui leur déplaît.
Ce matin, j'ai entendu parler d'inceste par quelqu'un qui sait avec précision de qui il s'agit, Christine Angot, et ses mots sont autrement clairs et raisonnables que ceux du premier commentateur venu sur FB ou Twitter.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 21 janvier 2021

Mon brave Monsieur AlainX, je n'ai fait que ça, enfant, passer mon temps à essayer d'échapper aux tentacules de certains hommes (non, pas mon brave père). Me demande comment nos mères ne voyaient rien qui nous confiaient à de sales types aux mains baladeuses.. Quand mes enfants étaient jeunes, j'ai passé mon temps à les mettre en garde, à faire en sorte que ma fille ne soit jamais seule, ne dorme jamais seule dans la maison d'une copine...Et bien, savez-vous ce qu'a fait mon mari qui jamais n'avait pensé que ce genre de chose puisse exister, il avait donné l'autorisation à sa fille de partir, seule, en voyage, à 13 ans, avec un de ses copains de 30 ans. L'innocent n'imaginait pas un seul instant que l'ennemi pouvait se cacher sous les traits d'un ami, d'un frère, bref, d'un proche. Il a fallu que je lui explique de long en large qu'il existait en ce bas monde des gens à instinct bestial, qu'à 80 %, les prédateurs se trouvent dans l'entourage proche de la famille, voir dans la famille très proche.
J'en ai entendu, j'en ai lu des témoignages, même de proches. Je ne sais pas en ville, mais, à la campagne, gravitaient trop d'hommes autour de nous les enfants.
Et bien, ce dessin ne me choque pas plus que ça, peut-être, parce que je n'y vois que de l'humour grinçant, justement fait pour interpeller. Les réseaux sociaux sont terribles, jamais de demi-mesure chez eux. Certains ont des cerveaux pas plus gros que des petits pois, quoique, je ne connaisse pas le poids d'un cerveau. Je suis totalement contre la censure, car, elle peut, à tout moment, se retourner contre nous. Nous mêmes pouvons en être victimes en disant un mot qui ne plait pas, qu'on détourne..
En tout cas, maintenant, plus personne ne pourra se voiler la face...Tout prédateur, même très âgé ne pourra plus vivre en paix...Oh, j'allais dire une bêtise...

Écrit par : julie | jeudi, 21 janvier 2021

@ "Le Goût
J'ai entendu aussi Christine Angot. C'est autre chose et d'une hauteur bien supérieure à ce dessin non-humoristique et raté.
J'aurais préféré que Monsieur Gorce reconnaisse qu'il n'était pas à son meilleur plutôt que se réfugier sur l'Olympe des victimes de l'injustice mondiale. C'eut été sa grandeur.
Quant aux politiques : par principe tu considères qu'ils n'ont rien dans le pantalon. Alors désespérons tous ensemble !
Pour ce qui est de Twitter ou Facebook, j'en ignore, ne fréquentant pas ces endroits nauséabonds.


@ Julie
Eh bien, ma brave pauvre petite dame Julie, si ça ne vous a pas choqué « plus que ça » ... J'espère un quart de poil quand même ! Insuffisamment apparemment.
Et ce malgré tout ce que vous avez écrit auparavant. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise… chacun atteint le niveau de conscience des choses qui lui est accessible.

Écrit par : alainx | vendredi, 22 janvier 2021

Le niveau de conscience qui lui est accessible, ça veut dire quoi ? Que je n'ai pas assez de neurones de l'intelligence pour être sckocking ? Non, ça ne me choque pas plus que ça, voir pas du tout, je n'y vois que de l'humour pince sans rire. Mon brave Mr Alain, vous savez, il y a tellement de choses qui étaient courantes "dans l'temps" comme on dit. Peu s'offusquait de voir tripoter des petites filles. Je ne comprenais pas pourquoi notre mère laissait faire ça, fermait les yeux, laissait de sales types nous transporter en voiture....Hier une "écrivaine" a fait un témoignage choc sur ce sujet sur la 8 je crois...Le comble, c'est qu'elle risque d'être poursuivie pour avoir donné des noms, vu qu'il y a prescription..

Écrit par : julie | vendredi, 22 janvier 2021

« Le problème c'est qu'il va devenir quasi impossible aux politiques de prendre des décisions, aux commentateurs de commenter et aux journalistes de faire leur travail car chaque mot, quel qu'il soit blessera une partie quelconque de la population, si faible soit cette proportion. »
Je suis d'accord avec toi.
Ce phénomène touche aussi les simples rédacteurs de notes ou de billets de blogs. Quel que soit le sujet abordé, on risque de toucher, blesser, vexer une partie des lecteurs. j'en ai souvent fait l'expérience.
C'est toute la problématique de la liberté d'expression, qui a pris un coup fatal avec la naissance du politiquement correct.
Et quand on touche à l'humour, ça devient grave. Le fou du roi doit pouvoir continuer à être impertinent, insolent, irrévérencieux sans qu'on lui coupe la tête. Et de nos jours, les gens se prennent tellement au sérieux que peu de gens sont capables d'avoir un peu de recul, de distance vis-à vis des choses. Je trouve que c'est grave. Mais ce n'est que mon avis.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ce n'est que ton avis mais c'est aussi le mien, donc c'est un excellent avis. ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 21 janvier 2021

Pourquoi partir du principe que plus personne n'a désormais le courage d'écrire et d'argumenter une position.
C'est cela qui serait grave. Prendre la terre entière pour des pleutres.
Ce n'est que mon opinion, qui comme d'habitude ne vaut rien.

Écrit par : alainx | vendredi, 22 janvier 2021

Peut-être que le problème c'est l'existence même des réseaux sociaux, l'immédiateté qu'ils réclament et la réaction, violente souvent et aux dépens de la réflexion, qu'ils engendrent.
Le rire, la dérision, la distance, la moquerie, disparaissent. Ça promet quel genre de monde ça, un monde meilleur ?
Force est de reconnaître que l'ex journal de référence et ces concurrents pataugent dans le même bain de la conformité, du buzz, du politiquement correct, de la soumission et du nivellement par le 36ème sous-sol.
Le Monde a choisi son bain, il ne pensais quand même pas passer à travers ses gouttes ? Il agit en conformité avec ce qu'il est devenu. Pas grand chose en vérité.

Voilà, j'ai passé mon fiel sur cette feuille mi de propagande médiatico-gouvernementale mi de choux !

Bonne nuitée

Écrit par : Gier | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

julie a raison : nous avons tous connu ça dans notre enfance, disons que la menace rodait, et ce n'était pas notre imagination...le dessin ne me choque pas non plus

Écrit par : ang/col | jeudi, 21 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

D'accord avec Celestine...donc d'accord avec toi !

Écrit par : Emiliacelina | vendredi, 22 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

J'ai été victime d'inceste et ce dessin ne me choque pas.

Écrit par : Fabie | vendredi, 22 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

La première caricature est assez cynique (Et il y a du vrai dedans) et peut donc se comprendre.
La deuxième est évidemment outrancière dans son propos (absurde) et je l'avais d'ailleurs zappée.
Je ne vois pas vraiment ce qu'on peut tirer de drôle de ces situations... (dans l'absolu).
Pour le reste, les réseaux sociaux... Et je n'en fréquente qu'un seul (un truc dit de "vieux") il y a vraiment de tout. Du nul, du gentil, du larmoyant, de l'intéressant (tout dépend de ce qu'on choisit de regarder ou de suivre). Mais c'est sûr que tout ce qui suit les médias et les sites d'infos n'est pas du meilleur... voire parfois du très mauvais.
Mais ce n'est pas nouveau.

Écrit par : Pivoine | vendredi, 22 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Ces pisse-vinaigre censeurs ont-ils des enfants violés par un proche ?

Écrit par : Gwen | dimanche, 24 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

C'est affaire de regard, pas d'expérience...
Je ne suis pas le seul à être handicapé.
Ça ne m'a pas empêché de rire à l'histoire du manchot qui a rendez-vous avec une femme.
Ni à celle du nain avec de grandes oreilles.
Au lieu de punir les dessinateurs, on ferait mieux de s'intéresser de plus près aux enfants quand ils commencent soudainement à être mauvais à l'école ou quand ils sont soudain renfermés alors qu'ils étaient pétant de joie de vivre.
On ferait mieux de poursuivre les coupables plutôt que censurer ceux qui se moquent de la novlangue administrative.
Ce midi j'ai entendu le Pr Xavier Lescure, de l'hôpital Bichat.
De façon pragmatique, il a remarqué, à propos de confinement qu'il fallait permettre aux plus jeunes de vivre normalement.
Hélas, il a sorti "Quand on a 80 ans, tout ce qu'on vit après, c'est du bonus !"
La première pensée qui m'est venue c'est "C'est avec des idées comme ça que le parti nazi a rempli des camionnettes, y a entassé des "vieux" et les y a asphyxiés avec les gaz d'échappement avant de passer aux "fous" puis aux handicapés puis aux malades.
Puis j'ai écouté jusqu'au bout.
En réalité, il avait été très rationnel mais surtout extrêmement maladroit.
Et je dois dire que, quoique "vieux" je suis partisan de vacciner les gens qui doivent sortir, aller à l'école, aller travailler et mettre les autres à l'abri jusqu'à que le fameux R0 soit arrivé à une valeur où "les plus fragiles" pourront sortir sans grand risque.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 24 janvier 2021

Grâce à toi, hier soir, j'ai écouté Xavier Gorce, chez Ruquier, dans "on n'est pas couché"..Il s'est expliqué et j'ai plussoyé à 100 % à ce qu'il a dit, ainsi qu'ave les autres invités qui ont donné leur avis sur l'auto-censure...Et bien, il a dit que ce sont surtout les transgenres qui ont été choqués et qui lui sont tombés sur le dos sur les réseaux sociaux...Ce matin, Plantu sur RTL a aussi donné son avis sur le sujet...Finalement, ta caricature tombait à pic...

Écrit par : julie | dimanche, 24 janvier 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire