Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 août 2021

Devoir de Lakevio du Goût No 92

Devoir de Lakevio du Goût_92.jpg

Que peut-il donc se passer sur cette toile d’Harold Harvey.
Que peuvent donc se dire ces trois femmes qui semblent intéressées par la lettre que tient celle assise nonchalamment.
Nous en saurons tous un peu plus lundi…

Quand elle a reçu la lettre, « Chemise Bleue » l’a lue et a appelé « Gilet Noir » et « Chapeau Rouge ».
Quand elle sont arrivées, le thé avalé et l’atmosphère égaillée par quelques petits verres de sherry, les choses sérieuses, du moins pour « Chemise Bleue », ont commencé.
« Gilet Noir » a pris la lettre que lui avait donnée « Chemise Bleue » et a commencé à la lire, les lèvres remuant à peine au rythme de la lecture, un regard passant de la surprise à un mépris à peine déguisé.
Le vague sourire de « Chapeau Rouge » qui lisait par-dessus la tête de « Gilet Noir » semblait en accord avec les réactions de cette dernière.
Soudain, « Gilet Noir » éclata de rire.
- Pfff… Ce n’est pas une déclaration d’amour, c’est une liste de courses !
- Mais… Mais…
Bêla « Chemise Bleue ».
« Chapeau Rouge » intervint :
- Mais quoi ?
- Mais il m’aime !
- Tu aurais lu la lettre avec ta cervelle plutôt qu’avec ta… Bref... Tu aurais compris !
Dit-elle crûment car « Chapeau Rouge » avait son franc parler...
- Mais il est si gentil et…
« Gilet Noir » lui coupa brutalement la parole :
- Alors couche avec lui mais ne l’épouse pas ! Cet homme est un miséreux du cœur !
- Pas du tout ! Et quand il me… Enfin quand il…
« Gilet Noir » et « Chapeau Rouge » rirent.
« Gilet Noir » dit :
- Mais il y en a des tas qui « quand ils te » te feront le même effet !
Tandis que « Chapeau Rouge » enfonçait le clou :
- Et qui en plus ne te prendront pas pour une cuisinière économe avec qui on peut coucher !
La lecture continua.
« Gilet Noir » s'étouffa de rire et lut alors à haute voix « Voyez, mon amie, avec quel soin j’ai mis les patins dans l’entrée du salon de façon qu’on vous épargne du travail de nettoyage qui sera déjà important dans cette grande maison surtout quand je recevrai ! N’est-ce pas une belle preuve de l’amour que je vous porte là ? »
« Gilet Noir », de désespoir en laissa tomber la lettre.
« Chemise Bleue », soudain dessillée en laissa tomber le type.
« Chapeau Rouge », d’émotion en pris un autre sherry.
Au bout de quelques minutes de rire, « Chemise Bleue » convint qu’elle avait eu la sagesse de demander l’avis de ses amies.
Ça lui avait évité de devenir « la cuisinière-femme de ménage qu’on saute »…

Commentaires

Heureusement que les chapeautées sont de bons conseils!! Tu parles d'une lettre d'amour!

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Adrienne a cédé à la tentation du recyclage.
C'est supposé être écologique ?
(son devoir de l'époque est d'une cruauté terrible)
C'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2021/08/02/adrienne-recupere/

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Alainx "revisite" Tchekov
Et constate que notre talent s'amenuise avec les années.
C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2021/08/trois-femmes.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Pfff !
C'est pas bien de divulgâcher !

Écrit par : alainx | lundi, 02 août 2021

Emilia-Celina a foi dans le genre humain, c'est très bien mais parfois donne envie de distribuer des baffes à ceux qui ne le méritent pas.
C'est là :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2021/08/02/39078175.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

C'est qu'en plus, le séducteur ne parle pas de bague au doigt !

Écrit par : Gweng | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Et dire que ça existe encore !

Écrit par : heure-bleue | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Ainsi donc cette histoire se déroule dans une réserve indienne de l'Ouest américain !
Il ne manque plus que l'arrivée des tuniques bleues, pour rétablir l'ordre normal des choses selon la définition des derniers guillemets !
Sinon nous allons continuer d'aller à la dérive…
;-)

Écrit par : alainx | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Gwen nous parle d'oseille et nous dit comment sa tante a raconté des salades à propos de mamie.
C'est là...

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2021/08/02/39080492.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

"Toutes les femmes sont entretenues", c'est dans Topaze, de Marcel Pagnol ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

J'ai connu une dame qui disait "les hommes sont des banquiers donnés par la nature"...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Fabie nous rappelle cruellement que le devoir avait plus de succès il y a quelques années...
C'est là :

http://monparcourscancerdusein.eklablog.com/ecole-buissonniere-a209587440

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Génial ce qu'a fait Fabie, me ramener 2 ans en arrière, non, pas deux ans, 3 ans si je compte bien, même si la vie est passée par là. En temps normal, je n'aurais pas pu me relire, ne relisant jamais mes anciens articles, mais, via le blog de Fabie, les souvenirs sont remontés facilement. J'avais oublié ce devoir...J'ai lu ton commentaire. A vous deux, vous m'avez donné de la lecture pour quand j'aurai trop le cafard....Il y a toujours des anciens et puis des petits nouveaux....J'aurais pu écrire le même devoir 2 ans après....sauf que la réunion familiale que nous projetions de faire cet été est tombé à l'eau comme je l'explique sur le blog de Fabie. La vie est bien "chienne" parfois, souvent même dirai-je !
Tiens, si toi et HB disparaissiez ou arrêtiez vos blogs respectifs, j'en serai aussi toute chagrinée...En ce moment, vous êtes le noyau d'un cercle de blogueurs. Moi, je me sens hors jeu de plus en plus...
Alors, sois pas chagriné Mr le Goût....Continue sur ta lancée et continue à rassembler tes potes blogueurs..

Écrit par : julie | lundi, 02 août 2021

Je pense comme Julie :-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 02 août 2021

eh! Ne te plains pas! Il faut tenir compte qu'en cette époque troublée tu ne nous a même pas accordé de vacances! :)

Écrit par : Emiliacelina | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'elles en avaient sous le chapeau ! Il n'aura plus qu'à chercher quelqu'un d'autre pour ses pommes sautées, le dandy.
Tant bien que mal, j'ai réussi à esquisser quelques lignes, voyez si ça vaut quelque chose, c'est ici, http://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

bonjour Délia, j'ai fait trois tentatives de commentaire, elles sont toutes passées à la trappe, désolée!

Écrit par : Adrienne | lundi, 02 août 2021

Delia nous montre combien "timeo danaos et dona ferentes" reste d'actualité...
C'et là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2021/08/la-bonne-affaire.html

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Je n'avais pas reconnu la toile et j'avais oublié avoir planché dessus le 11 mars 2018... J'y racontais une histoire vraie, loin du délire de ce dernier texte.

Écrit par : Gwen | lundi, 02 août 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire