Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 novembre 2021

On fait du beau avec du lait…

tétée.jpeg

Hier j’ai écouté une émission que je n’écoute habituellement que d’une oreille distraite.
Mon attention a été attirée par un début d’opposition franche.
Il est toujours intéressant d’assister à un duel à fleurets mouchetés.
Surtout quand les mouches sont enduites d’acide…
Il était question de lait, des méfaits du lait selon l’un, des bienfaits du lait selon d’autres.
Bon, les dés étaient pipés au départ car l’un des intervenant est un ingénieur dans l’industrie agro-alimentaire, militant du végétarisme et adepte du soja pour toute nourriture.
Les autres n’ayant pas les mêmes idées et ne souhaitant pas se cantonner à la nourriture des porcs, le débat promettait d’être animé.
Les autres étaient un aréopage comprenant une journaliste de magazine de vulgarisation scientifique, une directrice de recherche de l’INRA, un médecin et un historien.
Le chantre du soja a avancé des études sur les risques de la consommation de lait.
Les disant cause de cancers et d’autres pathologies terribles.
Il m’a rappelé des « études » présentées par l’industrie du tabac tendant à démontrer que la consommation de lait causait plus de dégâts sur la santé que la clope.
Selon le « sojaïste », le lait était absolument inutile et surtout dangereux.
La chercheuse et le médecin n’étaient évidemment pas d’accord et opposaient des arguments apparemment fondés sur des études qui n’étaient pas entachées par le risque du conflit d’intérêt.
L’historien avait rappelé benoîtement que le lait était un aliment consommé depuis des millénaires et n’avait pas causé la disparition des espèces qui s’en nourrissaient.
Le « sojaïste » lui opposa que les humains avaient tort parce que le soja ne présentait aucun des risques du lait.
D’ailleurs il en donnait pour preuve sa santé éclatante et son végétarisme.
Il avait manifestement oublié les biberons qu’il avait englouti bébé et le fait divers de parents italiens qui avaient envoyé leur bébé ad patres pour avoir suivi ce genre de précepte…
J’entendais les autres intervenants douter qu’il eût raison et lui opposaient d’autres arguments essentiellement protéiques et nutritionnels.
Aucun n’a pensé à Lamarck, le type qui a donné son nom à la rue à l’angle.
Ce Lamarck avait conclu son étude à lui par « La fonction crée l’organe ».
Ce qui m’a évidemment amené, pauvre ignorant de toutes ces choses, à me poser la question que les autres n’avaient pas posée.
L’amateur de soja pensait-il que les femmes sont dotées de seins uniquement pour occuper les mains des hommes ?
Peut-être même pensait-il que c’était un peu comme les petites voitures « Dinky Toys » ou les « Majorette » qui sont prévues pour que les garçons et les papas jouent avec…

dinky toys.jpg

Commentaires

Bonjour Patrice
très intéressant article que voilà
En tout cas, ma fille ne s'est pas posé toutes ces questions, persuadée que la vie est "bien faite" elle a allaité ses trois pendant plus d'un an !!!!
et quand je lui ai raconté que j'avais allaité mes enfants seulement un petit mois parce qu'on m'a dit que "je n'avais pas de lait", elle a été scandalisée par l'attitude des puéricultrices de l'époque lol
Belle journée à toi !

Écrit par : Ambre | mardi, 09 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

et très jolie illustration ! (crois tu que le bébé boit du soja ? ;-))

Écrit par : Ambre | mardi, 09 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

J'ai une sœur qui a élevé ses enfants au lait de soja, ma mère en cachette leur donnait du fromage, mais évidemment comme ils n'en mangeaient quasiment jamais, ils étaient malades, et ma sœur engueulait sa mère...
Ma nièce tient des chambres d'hôtes et une table d'hôtes, elle sert des repas "tout à fait normaux" ;)

Écrit par : Fabie | mardi, 09 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Pourtant Lamartine lui-même fut un sojaïste d'avant-garde dans son invitation au voyage sans retour :

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas boire du lait de soja ensemble !
S'en abreuver à loisir,
Aimer et mourir de carence
Au pays où tu pousses le soja un peu loin

Là, tout n’est que jeune plante et beauté,
graines, tourteaux de soja et volupté.

Écrit par : alainx | mardi, 09 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Oups ! C'est Baudelaire évidemment !

Écrit par : alainx | mardi, 09 novembre 2021

j'ai lu que le lait était bon jusqu'à 3 ou 4 ans mais qu'après pour la plupart des gens il était néfaste et indigeste

Écrit par : ang/col | mardi, 09 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Le lait est une nourriture sans problème tant que l'organisme fabrique la lactase qui permet sa digestion.
La production de cet enzyme diminue avec l'âge mais son déficit est très dépendant de l'ethnie.
Tandis que les populations européennes conservent l'aptitude à la production de lactase jusqu'un âge avancé, les populations orientales sont nettement plus sujettes à un déficit précoce.
En fait, en l'absence de lactase, le lait est indigeste mais nul n'a jamais apporté la preuve de sa nocivité (sauf militantisme échevelé ou intérêt commercial à défendre, évidemment... ;-) )

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 10 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

tous ces débats me fatiguent, aujourd'hui j'ai encore dû en supporter un au sujet du pass sanitaire, j'ai failli perdre ma bonne humeur et mon équanimité légendaires ;-)

Écrit par : Adrienne | mercredi, 10 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

D'autant que ce qui est censé être un débat est régulièrement dévoyé par la présence d'un intervenant qui ne vient pas débattre de façon argumentée mais asséner un discours militant, poussé par la conviction ou l'intérêt.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 10 novembre 2021

Ah ah ah j ai bien ri
C est vrai ça,il faut bien plaisir aux hommes quoi
Et quand ils sont gentils, amoureux, délicats çà permet aussi de faire plaisir à la gent féminine

Bonne continuation et bonjour à heure bleue

Bicounette87

Écrit par : Claude | samedi, 13 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Je viens de lire ton article, avec grand plaisir, autant que de boire un verre de lait !

Nous sommes des mammifères comme les autres. . . . et que je sache, à moins qu'on m'ait trompé, tous les mammifères grandissent avec le lait de leur mère!

Mais pour info, j'ai connu une famille qui nourrissait leur bébé de quelques mois avec du bouillon de baragane (poireaux sauvages) Devinez ce qui est arrivé au bébé....?!

Bon dimanche

Écrit par : Passion | dimanche, 14 novembre 2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire