Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 mai 2022

De l'usage du coton en terre civilisée...

Vous savez certainement que la lumière de mes jours est une femme extrêmement
soigneuse et d’une propreté un poil maniaque.
Vous savez certainement que si je ne suis pas quelqu’un de sale, c’est évidemment en partie grâce à elle mais que l’internat chez les fondus du bon dieu ne va pas dans le sens d’une propreté aussi méticuleuse…
D’ailleurs, je dois vous avouer honnêtement que je ne serais jamais allé folâtrer dans un lit avec une fille comme moi et je me demande encore comment la lumière de mes jours a pu accepter de jouer avec moi…
Pourquoi diable vous parlé-je de ça ?
Ah oui ! C’est parce que la propreté méticuleuse d’Heure-Bleue fait qu’elle lave les chiffons avec le même soin que le linge et les repasse de même.
Or, parmi ces chiffons, j’en utilise certains car ils conviennent si bien au nettoyage des vitre que je pense qu’ils sont plus conçus pour ça que pour me vêtir.
Je vous parle là des « T-shirts » de Mr Cé-et-Ah choisis par la lumière de mes jours.
Ils sont blancs et XL.
Ils sont dits « 100% coton ».
Il y a peu c’est un coton « 100% bio ».
Maintenant, c’est un « coton raisonné ».
Ce qui signifie, je le sais grâce à un documentaire, qu’au lieu qu’un gamin indien de 5 ans soit exploité neuf heures par jour, c’est un gamin de neuf ans qui est payé une misère pour douze heures de boulot quotidien sept jours par semaine et courbé sous un cagnard d’enfer.
Ces « T-shirt » s’usent aussi vite que les autres mais sont super doux.
Quand ils sont usés, ils deviennent « chiffons à vitres ».
Hier, hélas, je me suis levé avec une sensation de froid dans le dos.
Vous savez ce que c’est, il arrive parfois qu’on sente avant terme le souffle de la camarde, surtout quand on vient à peine de quitter, comme votre Goût adoré, les chemins d’une adolescence quelque peu prolongée.
Je me suis inquiété.
C’était à tort.
La lumière de mes jours m’a ramené dans le réel avec la douceur que vous lui connaissez.
C’est là que l’expression « loqué comme un clodo » prend tout son sens.
« Minou, ton « T-shirt » a un énorme trou dans le dos ! »
Puis « Et un autre aussi grand sous l’autre épaule ! »
Tout renseignement pris, je m’était habillé d’un « chiffon à vitres » et ça ne m’avait pas tracassé plus que ça…
Et je sais ce qui inquiète la lumière de mes jours.
Et ce n’est pas la première fois.
Ça se produit chaque fois qu’un « T-shirt » s’use et devient assez doux pour qu’il devienne l’objet de mon affection.
Ce qui l’inquiète c’est « Tu te rends compte Minou ? S’il t’arrive quelque chose dans la rue et qu’on t’emmène à l’hôpital ? »
La suite arrive « Avec ce « T-shirt » troué, tu me ferais honte ! »
À quoi tient le sens de l’honneur tout de même…
À la couleur de la peau du mec près, c’est exactement ça…

homme-de-couleur-utilisant-un-t-shirt-blanc-déchiré-37266488.jpg

 

Commentaires

Hi, hi !
Petit conseil à ta chérie : découper les manches du T-Shirt reconverti...
comme ça, pas de confusion possible !

Ceci dit, ayant acheté les mêmes T-S coton bio, dans la même enseigne...
je suis heureuse d'apprendre qu'ils feront de bons chiffons...

Me demande même si, cet après-midi, je ne vais pas me frotter un peu à la vitre du salon... ;-)

Écrit par : La Licorne | samedi, 14 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Tu es prêt pour les restrictions qui nous attendent . Dans le Nord, on appelle"loques" ce que tu portes (à la limite du raccommodage, gloire de nos aînées) et qui ont de multiples usages !!!

Écrit par : Nina | samedi, 14 mai 2022

Répondre à ce commentaire

ce même sentiment de honte fait que, maintenant que j'habite en ville à un coin de rue où tous les passants qui passent ne manquent pas de me voir, je dois plus rapidement dégrader un T-shirt pour le jardinage (un ou deux petits trous et quelques éventuelles taches de peinture) en "loque à poussières" ;-)
j'en conclus qu'il y a les gens qui aiment le neuf et les gens qui ont du mal à se séparer de leurs vieux vêtements usés ;-)

Écrit par : Adrienne | samedi, 14 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Ici, même traitement pour les T shirts de dé catelon ;)
Mais comme je ne lave pas les chiffons, et ne repasse rien, pas de danger que Zhom se trompe.

Écrit par : Fabie | samedi, 14 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Je me souviens de l'un de mes cousins qui ado, allant consulter le médecin, n'avait lavé que ce qu'il pensait devoir montrer à celui-ci et avait oublié aussi ses pieds...
Ma tante sa mère, lui en a reparlé pendant des années tant elle avait eu honte de lui

Écrit par : Gwen | samedi, 14 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Avec ce « T-shirt » troué, tu me ferais honte !
C'est la question que j"ai posée à mon mari quand il est allé 3 fois aux urgences en peu de temps "tu n'as pas de chaussettes trouées au moins ?"...
Je fais le même sort aux tee-shirts de mon mari, je m'en sers pour essuyer les vitres ou essuyer la voiture...Si mon mari ne veut pas me les donner, hop, un coup de ciseaux et l'affaire est jouée. Les hommes sont tellement attachés à leurs vêtements qu'il faut prendre le taureau par les cornes...Bon dimanche...

Écrit par : julie | dimanche, 15 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Tout ce qui est coton ,une fois usé, je lave mas ne repasse pas. Je conserve pour mes bricoleurs...ils ont toujours besoin de chiffons ! ... ceci dit : tu exagères !

Écrit par : Emiliacelina | dimanche, 15 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Ah! Mes T-shirts, je les choisis soigneusement, j'en ai peu, je les porte parce que je les aime et je les use jusqu'à la trame... et je continue à les porter, sous les pulls l'hiver. Et quand les coutures commencent à lâcher, je les dépose dans un point de collecte, et ils partent au recyclage... snif...

Les vitres? Des chiffons en microfibre! Pas de détergent, tout juste quelques gouttes de vinaigre blanc pour éviter les traces de calcaire (l'eau est super "dure" ici), idem pour les miroirs, et globalement toutes les surfaces lisses, c'est pratique, économique, écologique, ça se lave en machine (sans assouplissant), ça sèche en un rien de temps et ça ne se repasse surtout pas ;-) En plus ça dure looongtemps et c'est recyclable aussi :-)

Bref, c'est épatant! Tout comme mes vieux T-shirts dont je me fous bien de savoir s'ils font honte à quelqu'un, moi je les porte parce que je les aime et que je me sens moi dedans ;-)

Écrit par : La Baladine | dimanche, 15 mai 2022

Répondre à ce commentaire

J'entends encore mes filles petites qui se seraient volontiers mises à chanter :
« T-shirt troué, c'est la fessée…
« T-shirt foutu, pan pan cucul ! »

Écrit par : alainx | lundi, 16 mai 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire