Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 août 2022

Radotage...

argot.jpg

Hier soir, à l’instant même de l’endormissement m’est revenu un souvenir que je me promettais de vous raconter.
Parmi les choses qui me surprennent ce matin, le plus surprenant est que je n’ai pas oublié ce que je voulais vous raconter !

Il y aura quarante-neuf ans en novembre que j’ai connu un jeune homme qui est devenu « un ami à éclipses ».
C’est un ami que j’ai vu se marier, avoir des enfants, divorcer, se remarier, se retrouver étripé par un chirurgien, et enfin devenu d’une maigreur effrayante.
Il est « à éclipses » parce qu’il est toujours là quand je l’appelle.
Il nous a si souvent aidé à déménager que quand je l’appelle, il se méfie…
Pourquoi vous parlé-je de lui ?
Parce que, quand il est arrivé dans l’entreprise comme technicien, je n’avais qu’une vague connaissance de l’argot tel qu’on le cause dans sa bonne ville de Saint Ouen, l’abri des « interdits de séjour » que c’était à l’époque de notre jeunesse folle.
Un matin, alors que je lui expliquais je ne sais plus quoi sur un travail à faire, il m’a sorti une phrase dont je n’ai compris que deux ou trois mots.
Hier, au moment donc où je m’endormais, notre bref échange m’est revenu intégralement.
- Tu sais quoi ?
- Non…
- Hier soir, j’ai vu un truc à la télé…
- Ah ?
- Ouais, un truc sur les canassons.
- Ah ?
- Ouais, des canassons arabes.
- Et ?
- Ben tu sais…
- Quoi ?
- Ben c’est vachement marle un canasson, tu les mates en train d’cavaler, t’as tout l’temps les j’tons qu’y s’pètent une guitare…
- Euh…
- Quoi ?
- J’ai rien compris.
- T’as rien entravé ?
- Rien du tout !
- Bon, j’vais t’espliquer…
C’est à ce moment que j’ai entamé mes études d’argot, de louchébem et de javanais.
J’espère que cette note aussi brève qu’inutile poussera Adrienne à s’intéresser à quelques langues aussi étranges qu’étrangères...

Commentaires

J'ai pas compris grand chose non plus, à part canasson, je ne parle pas l'argot ...
Bonne journée !

Écrit par : Ambre | mercredi, 10 août 2022

Répondre à ce commentaire

C'est vachement bizarre un cheval, tu les regardes en train de courir, tu as toujours peur qu'ils se cassent une patte...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 10 août 2022

Avec le temps, il y a certains mots qui sont presque passés dans le langage courant, mais il y a
49 ans, c'est certain que je n'aurais rien compris non plus ! ;)
D'autant que chez moi, même un accent ( aigu, grave, circonflexe) mal prononcé nous valait au mieux des remontrances...

Écrit par : Fabie | mercredi, 10 août 2022

Répondre à ce commentaire

Chez mes fous, c'était les coups de règle sur le bout des doigts.
Le journaliste qui dit à prpos des incendies en Bretagne "les Monts d'Arrêt" au lieu des Monts d'Arrée n'aurait plus eu de doigts en trois bulletins d'information...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 10 août 2022

Chez moi, le plus souvent, aussi, c'est pourquoi je dis "au mieux"

Écrit par : Fabie | mercredi, 10 août 2022

Répondre à ce commentaire

A part "marle" j'avais capté !
Il n'est pas un peu zarbi ton pote ? :-)

Écrit par : Praline | mercredi, 10 août 2022

Répondre à ce commentaire

Se casser une guitare, je ne l'avais jamais lu ni entendu, j'ai pourtant beaucoup pratiqué le Renaud et le Frédéric Dard ;-)

Écrit par : Adrienne | mercredi, 10 août 2022

Répondre à ce commentaire

J’aime bien l’argot, cela me fait beaucoup rire. Un rien m’amuse c’est vrai.

Écrit par : Anita | jeudi, 11 août 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire