Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 septembre 2022

Nos jeux préférés.


Juliette a laissé chez moi un commentaire qui m’a fait réfléchir.
Si j’agrée sur certains points, je remarque cet oubli caractéristique qu’on prend pour de la sagesse dès que les années passent…
Le vent de l’actualité veut ces temps-ci qu’une animosité visible oppose un moitié de l’humanité à l’autre.
Bon, c’est comme la Révolution, ça commence pour d’excellentes raisons et ça finit généralement dans le calme sur un accord qui satisfait toutes les parties.
Hélas, il y a ce passage par la période de la Terreur qui fait que des Robespierre autoproclamés se lèvent, trouvent à redire à chaque mot et exécutent sans trop de discernement des « traîtres » jusqu’à ce que la dure réalité les ramène à la raison.
En n’oubliant jamais que ça n’a jamais dispensé les garçons de demander la permission avant d’aller plus loin qu'un regard...
Tout ça pour dire « ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain ».
Donc, Juliette, dis-toi que BB en tenue d’Eve n’est pas une lubie de  Godard pour voir ses fesses mais fut une exigence des producteurs américains qui ont conditionné le paiement de la production à l’ajout de scènes où on verrait BB dans le plus simple appareil.
Évidemment ils l’ont fait, pour des raisons d’efficacité, une fois le film réalisé…
Sache que Godard ne cherchait pas spécialement à déshabiller les actrices si ce n’était pas indispensable à l’histoire qu’il racontait.
Pour le reste, dis-toi bien, ma Juliette, que l’amour, qu’il se passe bien ou mal, est depuis toujours le ressort des pièces de théâtre, des romans, des opéras, des films et des chansons...
Tu crois que Tristan et Yseult, Roméo et Juliette, Titus et Bérénice, Les feuilles mortes, Parlez-moi d’amour, L’éternel retour, Love Story, Don Juan, Wozzeck et Carmen, tout ça parle de quoi ?
D’amour, de devoir et de jalousie, activités préférées des humains...
Tu crois que tu as toujours échappé à cette sensation de cœur qui éclate en attendant quelqu’un que tu vois apparaître au coin de la rue ?
Ou bien à cette envie de pleurer quand tu pressens que quelqu’un que tu attends ne viendra pas.
Ou pire quand l’objet de tes pensées se pointe, mais hélas au bras de quelqu’un d’autre alors que, tu en es sûre, être à son bras, c’est ta place à toi !
Bref… On devrait se rappeler qu’on n’a pas toujours été des jeunes gens sages ou des jeunes filles sages, ayant vocation innée d'être sacristain ou chaisière d'église dès l’enfance.
Rappelle-toi que chez certains, ne pas être sage commence plus tôt que la moyenne et que chez d’autres ça  finit plus tard que la moyenne.
Le pire étant sans doute de ne jamais passer par ces moments ou avoir oublié y être passé et reprocher aux autres de se les rappeler avec indulgence, peut-être un poil de nostalgie ou du moins y être restés sensibles…

Commentaires

des Robespierre autoproclamés se lèvent, trouvent à redire à chaque mot et exécutent sans trop de discernement des « traîtres » jusqu’à ce que la dure réalité les ramène à la raison.
Je ne me suis toujours pas remise de ça, que le peuple de colère a coupé la tête d'un roi et d'une reine...L'exaltation du peuple me sidère parfois...

Écrit par : julie | jeudi, 15 septembre 2022

Répondre à ce commentaire

une exigence des producteurs américains..
Donc, qu'on soit d'un côté ou l'autre de l'Atlantique, les hommes se ressemblent tous...Bon, je te dirai qu'au fond, je me contrefichais de ce que faisait Godard...si ce n'avait été BB ou Bébel, je n'aurais vu aucun de ses films..

Écrit par : julie | jeudi, 15 septembre 2022

Répondre à ce commentaire

Et oui, sans amour, on est plus rien. Vois, même dans les maisons de retraite, les résidents courent après l'amour. Hélas, il y a 1 homme pour 20 femmes..Mais, t'as vu ce que les ados pensent que c'est l'amour, l'amour via les films pornos. Finalement, au moins, nous, on croyait encore à l'amour puisqu'on découvrait tout au fur et à mesure. Nos ados font le chemin inverse, commence le film par la fin. Les films actuels qui parlent d'amour n'ont plus rien à voir avec les films d'antan. J'aime pas.

Écrit par : julie | jeudi, 15 septembre 2022

Répondre à ce commentaire

Faut regarder les films de Woody Allen.
Mais c'est sans doute parce que c'est un vieux que ses films ont encore un goût de diabolo-menthe...
Pour le reste, ma foi, il ya toujours eu et probalement il y aura toujours des mecs qui pensent avec leurs b... et des femmes qui penseront avec l'équivalent adapté féminin.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 15 septembre 2022

Tiens, pour illustrer ton propos, auquel j'adhère (et Bardot est tout sauf une victime) j'aurais plutôt choisi celle-ci, parce que c'est la fille qui prend la main ;-)

https://youtu.be/4i8tlUJ_6sc

Écrit par : La Baladine | jeudi, 15 septembre 2022

Répondre à ce commentaire

Ah ouais !
"Clémentine" est une merveille !

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 15 septembre 2022

Écrire un commentaire