Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 novembre 2022

Parfois le mari c'est leste.

J’ai honte, je ne pensais pas tomber si bas...

antipub.jpg


Aujourd’hui je peste !
Je viens de tomber dans un piège !
J’ai commencé à lire une bêtise sur Internet : Une citoyenne britannique a rapidement compris, en ces périodes « brexitesques » pleines d’inflation et de manque de sous, qu’il était urgent de trouver une source de revenus supplémentaire.
Comme elle ne pouvait décemment râler après un mari accro au pub ou au foot, elle a décidé de présenter à la location les divers talents de l’époux.
Les hasards langagiers du journaliste donnent à ce billet un côté plutôt facétieux.
J’y retrouve ce sens aigu du double sens qui fait le charme de la lumière de mes jours.
Après s’être complaisamment étendu (!) sur le fait que non, la dame ne se livre pas au proxénétisme, la plume alerte du rapporteur insiste sur le fait que le mari n’est pas loué dans des conditions qui nécessiteraient l’examen des faits par un tribunal.
Les dames alentour se précipiteraient, enthousiastes, sur le mari de la dame.
Insistant sur le fait qu’il serait « particulièrement adroit de ses mains ».
J’ai souhaité au mari de la dame loueuse une santé assez florissante pour qu’il la fasse bénéficier de ses talents et suis passé à autre chose.
Autant dire à rien…
C’est là qu’une nouvelle entendue hier soir m’est venue à l’esprit.
Nouvelle qui m’a laissé estourbi face à la cupidité qui atteint des sommets dans cette société qui parle abondamment de gentillesse et d’empathie.
D’après la dame qui présentait la chose, les autoroutes augmenteraient leur débit grâce à la lecture automatique des plaques d’immatriculation au passage des portiques de péage.
Ce ne serait pas grand’ chose, hormis pour les gens qui gagnent maigrement leur vie à encaisser les fortunes des sociétés d’autoroutes, si les données récupérées par les caméras n’étaient revendues pour permettre au titulaire de la carte grise du véhicule d’être noyé sous des publicités qu’il ne souhaite pas recevoir…
Toutes ces nouvelles, plus effarantes les unes que les autres me convainquent qu’en réalité je vis dans une artère marseillaise, pas loin des quais.
Ces rues pleines de gens dits « aboyeurs » qui vous tirent par la manche pour vous inciter à acheter ceci ou cela.
C’est la raison qui m’a poussé à retirer « WhatsApp » de mon « smartphone », installé par la Tornade et illico envahi pas des appels intrusifs, des publicités indiscrètes, bref, des emmerdeurs.
Je suis suffisamment agacé par l’incrustation de publicités qui me proposent des produits dont j’ignorais l’existence, qui ne me manquaient pas et dont je n’ai pas le premier sou pour les acheter.
Heureusement, il y a un type qui œuvre efficacement contre les annonceurs : Elon Musk.
Ce cinglé, qui vire la moitié du personnel du piaf social, accuse les internautes de faire pression sur les annonceurs qui rendent son bidule rentable.
Hélas, s’il peut virer son personnel, virer les internautes est risqué.
Sans internautes, pas d’audience.
Pas d’audience, pas d’annonceurs.
Pas d’annonceurs, pas de sous qui rentrent.
Insulter le client n’est pas toujours rentable, hélas.
Ah que le monde est cruel pour les « tycoon »…

Commentaires

J'ai entendu aussi parler sur RTL de cette dame qui loue les services de son mari, pour la bonne cause, rien de trivial là-dedans, juste des menus travaux...Ca m'a fait sourire...On s'aperçoit que, soit les femmes ont des maris avec 2 mains gauches, soit que les dames veulent savoir ce que c'est qu'un homme, un vrai, qui sait tout faire. Le mien, lui, ne sait faire que des bricoles, mais repasse divinement bien. Je lui ai déjà proposé d'aller faire le repassage chez les dames, mais il refuse..
Sinon, j'ai été aussi estomaquée d'entendre dire que les portiques de notre nouvelle autoroute dans l'Allier allaient servir à autre chose que payer le permis d'autoroute. Sont-ils vicieux quand même ces gens-là, tout est bon pour eux pour faire du fric et nous sucer la couenne !

Écrit par : julie | samedi, 05 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Nous utilisons WhatsApp de temps à autre pour des échanges familiaux.
Je n'y ai jamais vu la moindre publicité. Et ce que tu dis m'étonnes.
Quant à « tout – huit – heures » (je te concurrence ) je ne sais pas ce que c'est… j'en suis resté aux chroniques de Geneviève Tabouis (« attendez-vous à savoir… ») la cartomancienne politique.
C'est dire si j'ai du retard à l'allumage…

Écrit par : alainx | samedi, 05 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

C'est surtout que j'ai été brièvement avec une connexion Internet sur ce téléphone.
Et qui dit "Internet cum Smartphone" dit "téléphone cum publicité"... ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 05 novembre 2022

M'enfin, y'a moyen de bloquer les pubs sur smartphone... J'dis ça j'dis rien...

Écrit par : La Baladine | samedi, 05 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Le plus efficace reste d'avoir un téléphone...

Écrit par : le-gout-des-autres | samedi, 05 novembre 2022

je n'ai aucun problème de pub sur whatsapp

Écrit par : ang/col | jeudi, 10 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Moi non plus, je n'ai pas whatapp...
En revanche, je dois dire que depuis peu je prends un plaisir malsain à tenir la jambe de ceux qui m'appellent pour me vendre un truc qui ne me manque pas.
C'est plus efficace que de les envoyer au bain, ils ne me rappellent plus jamais...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 11 novembre 2022

Écrire un commentaire