Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 novembre 2022

Humains, trop humains…

1551528-des-refugies-a-bord-de-l-ocean-viking-le-10-novembre-2022.jpg

Ce matin, comme tous les matins, j’écoutais la radio.
J’ai des matins routiniers avec leur lot de tâches matinales.
Il m’a semblé ce matin que le monde, lui aussi, était routinier…
J’ai ainsi appris qu’un homme arrivé en 1988 à l’aéroport de Roissy, fuyant le régime iranien, était resté dix-huit ans dans une salle de la zone internationale.
Il en est sorti puis est retourné y mourir…
J’ai écouté, comme chaque matin depuis plusieurs jours, la litanie des atermoiements à propos de deux-cent-trente-quatre personnes enfin descendues d’un bateau qui eut bien du mal à trouver un quai où s’accrocher.
J’en ai retiré qu’on vit dans un monde extraordinaire.
Vous rendez-vous compte, lectrices chéries – et rares lecteurs chéris aussi – que les gens entre les mains de qui nous remettons nos vies et, si nous sommes assez jeunes, notre avenir, réussissent une performance remarquable.
Oui ! Nous avons là vingt-sept gouvernements représentant près de cinq cents millions de personnes.
Et que font-ils ?
Ils se chamaillent comme dans une cour de récréation pour savoir comment régler plus ou moins humainement le sort de deux-cent-trente-quatre pauvres bougres !
Et, fort de leur niveau de culture élevé, ils se moquent hardiment de cette époque où des prélats perdaient un temps fou à discuter du sexe des anges…
On vit vraiment une époque formidable.
Vous ne trouvez pas que cette façon de nous gouverner à quelque chose d’effroyable ?
Car j’ose prendre ce « formidable » au sens premier du terme…

Commentaires

L'Europe ressemble à une tour de Babel.

Écrit par : Nina | dimanche, 13 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Ce fut la première catastrophe industrielle de l'humanité.
Il y avait les gens.
Il y avait les compétences.
Il y avait les matériaux.
Le but était clair et unique et connu.
Hélas, les problèmes de communication ont fait complètement foirer le projet...
Et depuis, l'histoire se répète.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 13 novembre 2022

c'est nous qui les élisons, ces gouvernements... et paraît-il que l'arrivée de ces malheureux apporte en même temps des voix à l'extrême droite... alors, que voulons-nous de nos gouvernants?
(c'est d'un triste)

Écrit par : Adrienne | dimanche, 13 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Ceux que tu as concouru à amener à l'Assemblée, oeuvrent-ils comme tu souhaitais qu'ils le fissent ?
Et nous en sommes tous là.
Nous élisons des représentants - et chez nous un Président- sur la foi d'un programme de gouvernement.
Et non seulement ils n'appliquent pas le programme pour lequel nous les avons élus mais pire : Ils appliquent un programme qui leur aurait fait perdre l'élection s'ils l'avaient dévoilé...
Et depuis longtemps nous votons beaucoup trop à mon avis pour sortir un type en place ou simplement pour éviter d'en avoir un pire...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 13 novembre 2022

oui tout cela est lamentable et le monde est bien mal parti.

Écrit par : ang col | dimanche, 13 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Je me pose la question de savoir comment ils peuvent s'entendre à 27 pays alors que quand ils étaient d'abord 5 puis 12 il n'y avait pas d'accord. De plus ce sont des gens qui ne sont pas élus et nous ne les connaissons pas. Alors à qui faire confiance ,
Avec le sourire

Écrit par : Lilousoleil | lundi, 14 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Les Français ont la mémoire courte. En 1940 où sont partis se réfugier ceux qui le pouvaient pour fuir l'invasion nazie ?
Et si les Anglais avaient refoulé ces "migrants" ?

Écrit par : Gwen | lundi, 14 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Les époques sont différentes mais les maux sont les mêmes. Et même si notre chroniqueur matutinal a pris quelques rides, l'époque que nous vivons n'en n'est pas moins formidable ! et effroyable.

Écrit par : delia | lundi, 14 novembre 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire