Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 décembre 2022

A bout d'habits...

Ne dites rien, j'ai honte...

20220406_172035.jpg

Ce matin, vêtu de ma seule innocence, je suis allé faire pipi.
Là où ça m’a semblé bizarre, c’est que sur quelques mètres, je suis passé d’un appartement parisien à la maison de mes grands-parents maternels à quelques kilomètres de Montargis.
Pour dire les choses simplement, je me suis levé dans un appartement parisien chauffé et suis allé faire pipi au fond du jardin de ma grand’ mère.
Ô surprise !
Comme dit Merveille quand elle se lâche, « Il fait froid sa mère ! »
Comme elle est bien élevée, elle hésite encore à dire devant nous « sa mère la pute ! » mais ce matin, je comprends bien ce qu’elle veut dire quand elle dit des choses comme ça.
En plus, comme disait ma mère, ce matin il fait un temps à se jeter dans le canal.
Alors j’ai pris une grande décision en ce deuxième dimanche de l’Avent.
Voilà, c’est décidé, je ne me lave pas jusqu’au mois de mai !

Commentaires

MDR. :)

Écrit par : Fabie | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Si je comprend, dans ta chambre tu es un chaud lapin.

Écrit par : Nina | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Je plains Heure-bleue qui supportera ça par amour, alors qu'elle dispose d'une raison légitime de demande en justice de résidence séparée. ;-)

Écrit par : alainx | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Et bé, Fabie, tu as le hoquet ?
Ici, on est à la limite de la neige...Parait qu'elle est à quelques km, dès qu'on dépasse les 400m d'altitude...Heureusement, reste le foot devant un feu de cheminée, un bon chocolat à portée de main, pour passer cette journée grisouille. Pas envie non plus de sortir, quoique, je me demande si je ne vais pas aller m'acheter des bottines et laisser le mari tranquillement devant la télé, je serais capable d'éteindre la télé si la France se ramassait un but d'emblée.
Mr le Goût, il me semble que tu rêves souvent de ton enfance... Parait que ce sont les 1ers stigmates des maladies dégénératives...Je croyais que tu étais frileux. Cependant, tu dis dormir avec ta seule innocence...Mon mari, ça ne risque pas, monsieur a son pyjama boutonné à l'ancienne, avec une poche devant, oui, pour lui, une poche est impérative pour y mettre son mouchoir..Bon dimanche quand même..

Écrit par : julie | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Si tu n'as pas l'expérience du cagibi gelé au fond du jardin, tu peux confondre avec Parkinson ou Alzheimer.
Si tu l'as, tu verras que ça laisse un souvenir impérissable.
Tu aurais les fesses si serrées que si tu mettais une olive dedans, tu tirerais au moins deux litres d'huile...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 04 décembre 2022

Oh, le temps que j'écrive mon com, le hoquet de Fabie est parti...

Écrit par : julie | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

L'eau et le gel couche "c'est pas bon pour la peau" dit (à peu près) ma dermatologue.
Fais tout de même un effort autour de Pâques...

Écrit par : Gwen | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Lisant ta première phrase, je me suis demandé où tu allais nous embarquer... tout ça pour nous dire que la pauvre Heure Bleue va dormir avec un putois pendant des mois ! :-))
M'enfin, quand tu te lèves, au lieu de déambuler tout nu (et tout bronzé), mets une robe de chambre !

Écrit par : Praline | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Chez nous, dans notre ancienne maison morvandelle, comme je vous les avais déjà montrés, les WC étaient dans la cour, détruits maintenant. L'hiver, nous allions faire nos besoins dans l'écurie des vaches. C'est fou ce qu'une vache dégage comme chaleur...J'aimais regarder vivre nos 2 vaches, au moins, elles, elles ne "gueulaient pas" comme ma mère, elles mâchouillaient calmement, imperturbablement toute la journée. J'ai toujours trouvé intéressant de regarder des vaches qui ne demandaient jamais rien, mais nous donnaient du bon lait...En remerciement, quand elles ne produisaient plus, elles partaient à l'abattoir et ma mère en rachetait des plus jeunes. Imagine qu'on nous fasse ça à nous les femmes, passés la quarantaine, parce qu'on ne peut plus faire de bébé.... vous, les hommes, êtes plus vernis de ce côté-là, vous pouvez procréer jusqu'à la centaine, bon, comme l'huile d'olive avariée, ça ne doit pas produire quelque chose de bien bon..les enfants de vieux sont-ils moins intelligents et quand je dis "vieux", je pense "vieux, vieux"...
Ah oui, j'chuis contente, les bleus ont gagné, bien que j'ai passé mon temps à écouter de la musique sur ma petite radio dans la chambre, mais, mon mari a tellement beuglé à chaque but que je savais qui marquait..

Écrit par : julie | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

T'es bien un mec, frileux comme un vieux chat castré

Écrit par : La Baladine | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Même entier, les chats sont frileux.
Enfin... Entier... Il commence à me manquer pas mal de pièces.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 04 décembre 2022

J'avais mis un smiley :-D

Écrit par : La Baladine | dimanche, 04 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Désolé de vétiller, mais la citation est inexacte, on ne peut salir ainsi le grand Totor.

Ce n'est évidemment pas "vêtu de ma seule innocence", mais bel et bien "vêtu de masses de Line Renaud", EUH, NON ! "vêtu de (ma sœur) lignes… ô vends tout, rat !" AH MAIS ZUT, DÉSOLÉ, PAS DU TOUT, C'EST : "Vêtu de pros bités, quand, dis, tes deux lignes blanches ?"

Mais peut-être me trompé-je ?

Écrit par : GWF Weaver | lundi, 05 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Mais qui a prétendu citer Totor ?

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 05 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Ah pardon, je croyais que c'était un clin d'œil au deuxième vers du quatrième quatrain de Booz endormi…

Écrit par : GWF Weaver | lundi, 05 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Non, je ne pensais pas du tout à Booz et ses réveils triomphants. ;-)

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 05 décembre 2022

Bah, je sais bien, c'était juste pour une blaguette ;-)

Écrit par : GWF Weaver | lundi, 05 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

nous nous sommes gelés dans la maison de notre fils à Padoue. Ils chauffent peu (pas assez pour nos vieux os) à cause des factures astronomiques.

Écrit par : ang/col | lundi, 05 décembre 2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire