Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 octobre 2023

Devoir de Lakevio du Goût N° 175

Devoir de Lakevio du Goût_175.jpg

Vous avez vu le temps qu’il fait ?
Je suis que vous avez, comme moi, plein de choses a dire sur ‘l’automne.
Sans allez jusqu’à citer « Ô bruit doux de la plie par terre et sur les toits », si vous parliez quand même de « ce cœur qui s’ennuie »
et de ce que suscite chez vous cette ambiance si particulière de l’automne, cette saison à la fois triste et belle ?

Ce jardin est à quelques arrêts de bus de chez moi, il est beau en toutes saisons mais je l’aime en automne.
Il a vu les premiers pas de Merveille, la naissance de nombreuses bestioles et vient de perdre la moitié d’un arbre plus que centenaire.
Il y eut deux cygnes noirs.
L’un fut attrapé et tué par on ne sait qui.
L’autre, contredisant la bluette qui voulait que le survivant du couple se laissât mourir de chagrin, finit par mourir non de chagrin mais de vieillesse et gras comme un chanoine…
La photo est récente, elle a quelques jours.
On y voit la tristesse qui se dégage du lieu en ce temps d’automne et cette statue que remarquent peu de gens au centre de ce petit lac.
Cette statue de béton qui surveille de façon très lâche les canards, oies et poules d’eau, est une digne représentante de « l’art fasciste ».
Ce faux promontoire de béton sur lequel se tiennent quelques rapaces me donne des envies iconoclastes.
Quant à l’eau, elle est maintenant sale et les poissons qui la peuplaient ont disparu cet été, sans doute mis à l’abri dans une eau plus fraîche, la laissant charrier au gré du vent les rares feuilles qui osent tomber d’arbres trompés par un temps trop longtemps estival…
Cet automne me désole.
C’est un automne triste, simplement triste, sans poésie, sans cette sensation  mélancolique ni cette impression d’avoir le cœur étreint d’une émotion venue de je ne sais où qui me saisit chaque automne à Paris quand le temps s’assombrit mais reste doux.
À moins que ce ne soit les années qui finissent par user la sensibilité à des choses qui me transportaient et aujourd’hui ne soulèvent chez moi qu’un vague regret de choses définitivement enfuies…
Ça m’amène à me demander « Est-ce que l’âme s’use ? »

Commentaires

Tu ne nous ferais pas une petite dépression automnale, quand même ?

Écrit par : Ambre | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Tu es aussi tristounet que la couleur de l'eau !

Écrit par : Fabie | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Avec cette pluie des champignons se sont invités dans mon jardin !! Et les marguerites jaunes et vivaces explosent à 2 mètres de haut !! La vie continue.

Écrit par : Nina | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Tu es bien morose ce matin. Ton jardin préféré serait il à ton image ?
Heureusement mes champs et mes montagnes sont plus colorés, c'est ici si vous voulez les visiter, il y reste encore un petit peu de place. https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/

Écrit par : delia | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Les automnes deviennent bizarres. Dans mon jardin un Photinia a fait de nouvelles pousses bien rouges comme au printemps et mes rosiers refleurissent.
De ton côté, ton automne parisien semble d'une grande tristesse. Le moral en prend un coup semble-t-il.
Je te conseille une cure d'absinthe, comme au bon vieux temps où on pouvait déjà voir des éléphants roses !
Reste une question lancinante : Aurons-nous bientôt du verglas pour se casser la jambe ? Affaire à suivre…
Allez, tentons le tout pour le tout : « hauts-les-cœurs, l'ami ! »

Pour ce qui est de mon devoir, je suis parti du côté d'un petit délire… c'est ici :
https://alainx3.blogspot.com/2023/10/les-delicieux-delires-dautomne.html

Écrit par : alainx | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Unies, nos âmes s'unissent à la tristesse du temps et ce poème de Paul Verlaine refleurit, dont la profondeur des vers coule comme une "Chanson d'automne" :

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Sans doute publierai-je un poème automnal dans la soirée... à bientôt.

Écrit par : Emma | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Comme une feuille morte
C’est magnifique
Merci Emma de nous le rappeler

:)

Écrit par : Lothar | mardi, 31 octobre 2023

C’est ici le lien... donc

Avec un peu de blues et

https://lotharquejamaisfr.wordpress.com/2023/10/30/lautomne-restera-peut-etre/

Merci

Lothar

Écrit par : Lothar | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Évidemment le lieu que tu décris est triste et accentue ta morosité, je le conçois, l'endroit n'est pas folichon... mais je note que tu as connu et connaîtras des automnes parisiens flamboyants, doux et agréables pour le rêveur que tu es ;-)

Écrit par : Praline | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Merci M. le goût d'avoir inspiré ce devoir :

https://poete-bd.blogspot.com/2023/10/les-defis-du-30-octobre-2023-i-175e.html

Écrit par : Emma | lundi, 30 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Et pour en finir avec les couleurs blues et les exorciser,
J’ai écrit ceci :


https://lotharquejamaisfr.wordpress.com/2023/10/30/a-lautomne-de-ma-vie/#comments

:)

Bonne lecture et à vous lire aussi ...

Écrit par : Lothar | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Un petit coup de mou ? T'inquiètes Monsieur le Goût Noël arrive !
avec le sourire

Écrit par : Lilousoleil | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Adrienne nous dit si bien l'automne et la rentrée des classes.
C'est très chouette et c'est là :

https://adrienne414873722.wordpress.com/2023/10/30/z-comme-zutiste/comment-page-1/#comment-109065

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Alainx nous donne une bonne raison de se jeter dans la Seine (pour ceux qui sont à côté) sinon, il doit bien y avoir un canal ou une voie de chemin de fer...
C'est là :

https://alainx3.blogspot.com/2023/10/les-delicieux-delires-dautomne.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Delia nous parles d'automnes de rêve, d'été indien flamboyants, de bestioles qui jouent.
Bref, elle rêve mais c'est beau et c'est là :

https://deshirondellesetdespapillons.blogspot.com/2023/10/lautomne.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Emilia-Celina peste.
Elle n'aime pas l'automne, sauf quand il est comme l'été.
Elle n'aime pas l'été de ces dernières années car il est troipo chaud.
Il est temps qu'elle comprenne qu'on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre...
C'est là qu'elle peste :

http://emiliacelina.canalblog.com/archives/2023/10/30/40089831.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Emma nous tisse un poème sur l'automne et ce qui va avec et autour.
C'est là :

https://poete-bd.blogspot.com/2023/10/les-defis-du-30-octobre-2023-i-175e.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Gwen aime l'automne et nous le fait savoir.
C'est là :

http://bourlingueuse.canalblog.com/archives/2023/10/30/40088466.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Heure-Bleue a d'autres soucis que l'automne et parle d'un mauvais temps qui s'abat...
C'est là :

http://heure-bleue.blogspirit.com/archive/2023/10/29/devoir-de-lakevio-du-gout-n-175-3350151.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Je voulais laisser un commentaire chez HB, mais son blog le refuse systématiquement…
alors je le relais par ici :

@ heure-Bleue :
Reçois toute ma sympathie et ma solidarité humaine dans l'épreuve qui atteint ta sœur, et forcément aussi toi-même.
En espérant que l'analyse des prélèvements donne des raisons d'espérer en matière de traitement.
Avec affection.

Écrit par : alainx | mardi, 31 octobre 2023

Praline nous dit ce qu'on été de trop nombreux automnes pour elle.
Puis elle a repris goût à la vie.
C'est là :

http://prali.canalblog.com/archives/2023/10/30/40089922.html

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Je comprends ton sentiment...ça m'arrive aussi parfois.
Pas de "goût" ;-), là où l'on en avait avant.
La lassitude, sans doute, l'âge...mais aussi la routine.

Quand la poésie n'est pas au coin de la rue, il faut la chercher ailleurs !
On trouve toujours un p'tit coin de paradis, en cherchant bien !
(moi, j'ai eu un week-end très ...poétique :-)

Écrit par : La Licorne | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

...Mais j'ai fait quelques kilomètres pour la trouver, ma poésie ! :-)

Écrit par : La Licorne | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Et du coup, je n'étais pas disponible pour écrire sur la mélancolie de la fin d'octobre !
Désolée.

Écrit par : La Licorne | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

oui c'est sans doute aussi un peu dans notre tête, le produit de toute une littérature de sanglots longs et de violons ;-)

Écrit par : Adrienne | mardi, 31 octobre 2023

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire