Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 septembre 2014

Devant ma Dalilah, je reste sans son…

Il y a des jours comme ça…
Il y a peu, la lumière de mes jours m’avait troué le moral en m’assénant successivement ces coups de matraque :
D’abord « Maintenant tu as des cheveux de vieux Chinois... »
Puis, insistant lourdement « Même pas, les vieux Chinois ont souvent de beaux cheveux... »
Avant de m’achever d’un défintif « Ben non, finalement tu as des cheveux de... Ben des cheveux de... Ben de vieux ! »
Si , si, elle me l’avait dit , je vous jure !.
J’avais tant bien que mal digéré ce coup bas.
Il y a trois jours, tandis que mes cheveux fraîchement lavés séchaient pendant que je fouinassais dans ma mémoire à la recherche de quelque chose à raconter à mes lectrices chéries, Heure-Bleue est passée derrière moi et a hurlé « Oh ! Mon dieu mais tu vas avoir une tonsure, mon Minou ! »
J’entrevoyais déjà dans la glace de la salle  une chose étrange : Mon cou surmonté d’un énorme genou en train de se raser la barbe. Effrayé à l’idée de faire comme Valéry Giscard d’Estaing, faire une spirale censée couvrir mon crâne avec les deux cheveux restants, je pris d’avance la décision de me raser le crâne, façon Bruce Willis. Mais sans maillot de corps. Doté d’un caractère plutôt heureux, j’ai laissé tomber les supputations capillaires.
Las… Avant-hier soir encore, alors que je lisais tranquillement, la lumière de mes jours est venue s’allonger languissamment à mon côté en mettant comme d’habitude le souk dans le lit.
Elle m’a passé la main dans les cheveux. Je me suis dit « Hmmmhhh… Est-ce que… Par hasard… » mais non, elle a juste dit « Pfff… Tu avais des cheveux magnifiques, Minou, j’adorais passer la main dedans… »
J’ai posé mon bouquin et éteint la lumière pour rêver tranquillement à quoi je ressemblerais complètement chauve…
Ce matin même, alors que le soleil éclairait ma chevelure, la lumière de mes jours, allant sur le balcon et passant derrière moi me jette « Waouh Minou ! Tu as une belle chevelure argentée au soleil ! »
Si elle avait pu éviter d’ajouter « c’est bien la seule chose argentée, chez toi… » ça aurait été gentil…

Commentaires

ah!!!!!! les problèmes capillaires !!!!! pendant un temps j'en ai été déchargée, en fait c'était pas si mal s'il n'y avait pas eu autre chose livré avec !

Écrit par : maevina | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est vrai? Tu t'es rasé le dôme?

Écrit par : Clair | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Tu m'as encore fait rire du début à la fin ! "une spirale censée couvrir le crâne avec les deux cheveux restant" !! oui on voit ça de temps en temps chez des hommes, quel ridicule... non mais c'est bien, ça a le mérite de nous amuser ! :)

Écrit par : Praline | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Tu es rasé ou pas pour de vrai? En verve ta moitié!

Écrit par : mab | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

j'ai bien ri au "Par hasard..."

Écrit par : lili plume | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

mais, elle t'applique le système "douche écossaise!" !!!!!!!!!!!!!!
En tous les cas, tu ne peux pas dire que ta tendre moitié ne porte pas attention à ta personne!

Écrit par : emiliacelina | lundi, 01 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Tu m'as fait bien rire!
Je suis comme Elle, jamais une chose gentille sans une pique ajoutée.
Mais c'est cela l'Amour!

Écrit par : edith | mardi, 02 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

c'est vrai qu'on se détend bien en venant ici...hihihi.

Écrit par : Joëlle | jeudi, 04 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire