Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 septembre 2014

Tous voiles dehors…

Hier, une vague oreille tendue vers les informations m’a rappelé qu’il était vivement conseillé aux « musulmans de France » de manifester leur attachement à la République.
Ça m’a fait sérieusement tiquer. Comme ça, d’un seul coup, d’un seul, les Français de confession musulmane étaient redevenus des étrangers dont il convenait de se méfier et de s’assurer qu’ils étaient bien français et pas des « ennemis intérieurs » selon le mot de feu Raymond Marcellin.
J’ai levé les yeux et vu des foules faire semblant de se recueillir, l’air compassé devant la caméra puis des gens marcher –oui ! des rebeus !- brandissant des pancartes « Not in my name ».
Je me suis dit que si des Français étaient obligés de brandir des pancartes en anglais pour prouver qu’ils étaient français, c’est que le pays allait mal.
Déjà, ma radio s’était demandé dans la journée ce qu’il fallait faire pour « faciliter la parole des musulmans de France ». Je m’étais quant à moi demandé s’il était indispensable de faciliter la parole des fidèles de n’importe quelle religion dans une république laïque. Il y a des lieux pour ça, que je sache…
Tout ça pour pousser les Français qui révèrent Allah à s’excuser d’exactions commises par des fondus au noir qui exercent leurs activités aussi coupantes que coupables à cinq mille bornes de chez nous.
Même si certains, manifestement peu au courant, reprochent encore aux juifs d’avoir cloué le Christ, il ne leur vient pas à l’idée de leur demander de manifester leur attachement à la République.
Le demande-t-on aux chrétiens chaque fois qu’un cinglé étripe un congénère en prétendant avoir entendu des voix ?
Ah non, c’est vrai, pour ça on fait des « marches blanches » et on crée des « cellules de soutien psychologique »…
Alors, comme ça, chaque fois qu’un groupe de siphonnés dépècera un Français au nom de son dieu, on aura droit aux mêmes simagrées ?
Ce qui me tracasse, c’est que si peu de monde se soit aperçu que le plus dangereux dans les religions était le bigot plutôt que son dieu.
Ne pas s’être aperçu que le seul avec qui on pouvait prendre des arrangements sans être emmerdé c’était avec le bon dieu, est faire preuve d’une grande distraction.

Allez, une petite pour Rosh ha shana :
Un type a rendez-vous à Paris du côté de la rue de la Victoire.
Évidemment, pas une place de stationnement libre.
Il fait plusieurs fois le tour, le temps passe. Il commence à être inquiet.
Il serre son volant et commence à prier
« Adonaï, aide moi, mon rendez-vous est super important ».
Un tour de plus, toujours pas de place.
« Adonaï, je t’en supplie, me reste que dix minutes ! J’irai à la synagogue tous les jours ! »
Plus que cinq minutes. Encore un tour sans place libérée.
« Adonaï ! Melekh’ ha olam ! Aide moi ! Je donnerai un gros chèque à Kippour ! »
Et là, juste devant l’entrée de là où il va, un type s’en va, libérant une place.
« Ça va Adonaï, laisse tomber,  j’ai trouvé… »

Commentaires

J'avais tiqué aussi devant les pancartes in english, mais où va le monde?

Écrit par : mab | samedi, 27 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Je vous lis souvent. C'est mon premier commentaire. Je suis belge. Je vous dis merci pour votre "non langue de bois"...

Écrit par : Mme Chapeau | samedi, 27 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

alors là, tout à fait d'accord avec toi !!!

La fin n'est pas mal non plus !!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 27 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Pour sauver la paix sociale de ce pays, il faut clairement afficher sa laïcité et son unité. Interdire les voiles religieux de toutes sortes, de toutes origines ( islamique, chrétien, hindou....), les kippas, les djellabahs, les boubous, les robes de bures et autres déguisements communautaristes quelqu'ils soient... interdire les prières de rues et les processions... Revenir à une image unique et unie de la France. Après tout on a bien abandonné les langues et les costumes régionaux ! Le stricte respect de notre langue et de l'orthographe serait pas mal non plus.... A l'étranger la tolérance est souvent proche de zéro, il faut aussi faire respecter notre culture, ce ne peut être que le liant entre tous les peuples qui composent à présent notre population. Pour vivre en bonne intelligence il faut vivre et se comporter avec les mêmes codes. Ma liberté s'éteint ou commence celle de l'autre...

Écrit par : moune | dimanche, 28 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

un sacré cinéma tout ça, du grand art...en fait ils aimeraient, mais ils ne le disent pas...que tout ça finisse en guerre de religion...nous sommes trop nombreux et quand il y a trop de lapins on les tue! C'est ça leur but en fait à tout ces gouvernant...le mec qui s'est fait décapiter c'est chelou...il avait prit un appart sous un autre nom...cherchez l'erreur...bref, je ne suis pour aucune marche, de plus ça ne sert à rien, comme les cellule psychologique MDR...en fait pour une fois je te rejoins dans ton analyse...kiss

Écrit par : Joëlle | dimanche, 28 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire