Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 septembre 2014

L’heure de la retraite sonne…

Je viens d’apprendre de façon impromptue que j’étais riche.
Subsiste un problème, je ne suis pas sûr de l’être suffisamment pour acheter la pique qui me permettrait d’embrocher un ministre qui vient de m’annoncer que vu ma fortune, je devrai laisser tomber l’idée d’un taux réduit de CSG.
Ouaip ! Du haut de l’ISF qu’elle est censée payer –je ne suis pas sûr qu’elle n’ait pas trouvé un moyen de le faire baisser, contrairement à mon impôt à moi…- elle trouve que je touche trop de sous !
La radio m’annonce donc que la –minuscule- revalorisation de ma retraite en 2015 sera bouffée cinq fois par l’augmentation de la CSG.
Si je résume, grâce à un gouvernement « de gauche » les résultats sont les suivants :
- Les entreprises ont hurlé assez fort pour éviter de verser la part de nos salaires dévolue à notre protection sociale. Et ce à hauteur de cinquante milliards d’€uros.
- Les impôts d’Heure-Bleue et moi ont augmenté.
- Nos retraites sont si élevées que nous allons payer la CSG « plein pot ».
- Nos retraites ont été revalorisées de 0%, limite on nous a expliqué qu’on avait gagné en pouvoir d’achat car les prix n’ont pas augmenté.
Évidemment, ce n’est pas étonnant. Pour les gens qui ne paient pas, les prix n’augmentent pas…
Je m’attends rarement à des miracles de la part du corps politique.
Il m’est arrivé de rêvasser que la gauche diminuerait un peu les revenus des plus riches pour que les plus pauvres soient moins démunis.
Je dois dire que je ne sais plus vraiment pour qui j’ai voté.
Je vois un premier ministre qui tient le discours de Brice Hortefeux, qui proteste de son humanisme mais, à l’Intérieur, râlait « Ô Roms, uniques objets de mon ressentiment ! » limite raciste et qui, Premier Ministre applique une politique qui aurait fait passer Sarkozy pour un dangereux socialiste.
Je vois un Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et du Droit des Femmes qui massacre allègrement les revenus des trois branches dont elle a la charge. Elle-même redevable de l’ISF, elle ne voit pas trop pourquoi on se plaindrait.
Du côté de la Famille, elle vient de faire des économies  qui vont coûter évidemment aux plus mal lotis.
Du côté de la Santé, elle trouve qu’on est de santé fragile et que la piqûre est une solution à envisager, mais pour l’instant, c’est seulement à huis clos.
Quant aux droits de la Femme, elle les piétine avec constance et une hypocrisie confondante. Elle tente même de nous faire croire que c’est dans un souci d’équité qu’elle divise par deux le congé parental des femmes. Elle qui n’a probablement aucune idée du contenu des couches de ses enfants trouve sans doute que les autres n’ont qu’à faire comme elle. Les confier à d’autres. Qu’ils se débrouillent pour payer.
Cette pauvresse n’ayant aucun mal à ne pas payer ce qu’elle consomme vu que c’est à nos frais, estime donc que ma retraite est assez opulente pour qu’elle tape dedans.
A écouter les promoteurs de la chose, je comprends d’un coup pourquoi les pharmaciens et autres font grève.
Vous saviez que le but était d’ouvrir le capital des ces professions libérales aux investisseurs, français ou étrangers ?
Inutile de vous dire que si la pharmacie de votre coin voit arriver un fonds de pension et que ce dernier l’estime insuffisamment rentable, il va la dépouiller et la fermer.
Avec cette politique, on va se retrouver avec la pharmacie, la médecine, la rédaction d’actes et les dentistes comme dans l’alimentation, avec trois ou cinq géants qui tiendront le marché. Et qui feront comme pour la bouffe : Ils vous vendront ce qu’ils veulent vous vendre, pas ce que vous souhaitez ou ce dont vous avez besoin.**

Au bout d’un moment, je me dis que la seule chose qui m’empêche de courir sus avec une hache à ces escrocs qui ne manquent de rien et comme tous ceux de leur espèce trouvent que les autres ont trop, c’est le manque de souffle. Pas la rage.
Je dois avouer que j'en ai un peu assez de tous ces gens qui ne paient rien, vivent, et largement, depuis leur fin d'études de l'argent du contribuable et qui passent l'essentiel de leur temps à nous expliquer que ce que nous avons est superflu.
Le superflu, le vrai, celui qui coûte et dont on pourrait se passer, je me demande si ce n'est pas eux...

**
D'après Mr Macron, que je viens d'entendre, il n'est pas question d'autoriser des investisseurs à entrer au capital des professions libérales, « contrairement à ce que certains ont prétendu »

Commentaires

C'est bien ce que je disais, la royauté est bien là... confortablement installée. On est dans la mouise et j'ai bien peur que ça dure *dit l'optimiste* !

Écrit par : Praline | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est lamentable tout ça je suis bien d'accord et ça m'horripile qu'on puisse grignoter sur tout ce qui touche à la santé, à l'éducation, à la famille..... conclusion.. les pauvres seront encore plus pauvres et les riches plus riches... les services ne seront accessibles qu'aux plus nantis et finalement.... rien ne change...

Écrit par : Ysa | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

ton article me plait je t'ai mis en lien en tête de mon article!!! moi aussi j'ai la rage! kiss quand même!

Écrit par : Joëlle | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Comment faire une politique de droite ? En mettant un socialiste en place , les autres auront du mal à faire mieux !

Écrit par : Brigitte | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Dans la rue avec une pancarte avant d'être à la rue ! C'est le jour de manifester pour les retraités deux fois sans-dents dont 200dents descend donc dans la rue ! Mederik nos sous ! agirc arco nos pet-pets !

Écrit par : Ckan | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Je suis sans Net. Je suis sans voix mais j'ai des dents et la rage !

Écrit par : Lakevio | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Vivement qu'on élise un gouvernement de gauche...

Écrit par : muse | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Pouhhh!
hélas.

Écrit par : Berthoise | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

tout çà, fait vraiment peur !!!!! ll se passe tant de choses que je ne croyais pas possibles..................... je sais, je suis idiote !!! Je sais juste que droite gauche, c'est bonnet blanc et blanc bonnet!!!!! ,

Écrit par : emiliacelina | mardi, 30 septembre 2014

Répondre à ce commentaire

Rien ne m'étonne des politiques de droite ou gauche.

Écrit par : mab | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Les pharmaciens ont raison car ce que peu de gens savent, c'est que les labos sont regroupés maintenant sur des plateformes et cela sera dans toute la France comme ça d'ici un an ou deux ; dans notre région c'est déjà le cas, mon docteur ne savait pas c'est moi qui lui ai appris. Vous allez faire le matin votre analyse, vous pouvez bien souvent la récupérer le soir, vous croyez qu'elle est faite comme toujours au labo dans lequel vous allez, non. Deux fois par jour un taxi les emmène sur une plateforme regroupée à 50 kms de chez nous (soit 200kms par jour pour le taxi), en revanche pour moins vous apercevoir de la chose on vous propose de recevoir sur Internet vos résultats. Conclusion les laborantines ne font plus que les prélèvements le matin et occupent comme elles peuvent le reste de la journée, à brève échéance elles ont peur de leur avenir. Donc voyez-vous la machine est lancée, derrière les regroupements des labos c'est exactement cela, et presque personne le sait. Ce que je vous raconte c'est une source sûre, ma fille est laborantine dans le dernier labo qui restait dans la ville à côté de chez moi. manouedith

Écrit par : manouedith | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Entièrement d'accord avec ton article on pourrait faire beaucoup d'économies avec ces politiciens qui tirent la couverture à eux et nous laissent le C-L à l'air .La prochaine fois je vote blanc j'en ai marre

Écrit par : lianne | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

quand j'étais jeune on disait que les socialistes n'étaient qu'un ramassis de communistes ratés, maintenant peut on dire qu'ils sont un ramassis de ratés de la droite ou peut être de ratés tout court

Écrit par : maevina | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

ha c'est vrai...c'est mercredi le jour des enfants...bonne balade...kiss!

Écrit par : Joëlle | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire