Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 octobre 2014

Nue, t'es là ?

Je cuisais doucement derrière la vitre et en me demandant quand une nue se pointerait dans mon ciel trop bleu.
J’écoutais distraitement la radio quand j'entendis Lilian Thuram nous parler de ce qu’il écrivait, de ce qu’il avait vécu, de ses visites dans les écoles, tout ça.
Cet homme me semblait sensé quand il y eut ce dérapage.
Il évoqua un match dont j’ignorais jusqu’à cet instant qu’il existât et surtout le voisinage d’une de ces stars universelles qui me poussent à éteindre la radio quand je les entends.
Quand le petit haut-parleur de mon menteur personnel eut fini de me susurrer tout le bien que le footballeur pensait de Beyoncé, ce dernier aborda des sujets plus sérieux.
Comme le racisme.
Je savais bien qu’il était nettement mieux placé pour en parler qu’Heure-Bleue avec son teint de Gauloise de l’Est.
Quoiqu’elle fut traitée un jour de « sale Française », ce qui prouve qu’elle était plutôt bien intégrée.
Lilian Thuram, donc, aborda le thème du racisme avec la légèreté du militant convaincu. Pas autant, bien sûr, qu’un militant communiste en 1965 mais quand même.
Et il asséna avec sérieux « C’est sûr que l’enfant qui a lu « Tintin au Congo » va garder de sa lecture des images et des idées qui vont le suivre toute sa vie. »
Comme je n’étais pas d’accord, j’ai dit à Heure-Bleue « Si un enfant garde toute sa vie  les idées qu’il a lues dans « Tintin au Congo », eh ben c’est qu'il est con ! »
J’ai lu « Tintin au Congo » et je ne suis pas devenu raciste pour autant.
Je n’appelle « nègres » ni les Africains ni les Antillais. Bon, il m’arrive de dire « kinf » ou « karlouches ».
Mais pas « nègres ». Non, jamais.
Et ce n’est pas que parce que j’ai peur de me faire casser la g…, c’est aussi parce que je ne suis pas raciste.
Et ce n’est pas toujours facile.
Parce que j’en connais dont il m’arrive de regretter qu’ils n’aient pas coulé entre Ceuta et Gibraltar…
Mais c’est juste personnel.
C’est seulement que j’aimerais bien que mon voisin du quatrième n’invite pas des perruches qui gloussent d'un rire de filles chatouillées passé cinq vodka-orange et deux heures du matin et dont les mégots finissent sur mon balcon. Je suis sûr qu'on les entend jusqu'à la gare...
J’espère qu’il est prudent avec elles mais je dois admettre qu'il m’arrive de penser certains soirs que ce sont ses parents qui auraient dû avoir un rapport protégé…

Commentaires

Ben c'est moi qui glousse maintenant ! ni chatouillée ni imbibée de cinq vodka-orange, non tout ça c'est de ta faute, tu me fais rire, j'y peux rien !

Écrit par : Praline | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

qu'il n profite ton voisin! Qui sait de quoi demain sera fait ??? Finalement, tu ne t'ennuies pas dans ton immeuble !! J'ai bien aimé "l'histoire" enfin, le paragraphe de Tintin !!!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 01 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Jamais non plus sauf pour demander une te^te de nègre dans une pâtisserie mais je crois que ça n'existe plus sous ce nom.
J'étais choquée quand j'entendais mes parents le dire (la faute à Mistinguet et sa revue nègre) et ce n'était pas un signe racisme.

Écrit par : mab | jeudi, 02 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Pas de bol pour un séducteur aucune de tes "lectrices chéries" ne t'a répondu : " je suis là" en reponse a ton appel !

Écrit par : Ckan | jeudi, 02 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

ta dernière phrase est excellente du Goût pur jus...lol...quand à Thuram cet espèce de c******* qui bat sa femme, (j'avais fait un article là dessus) et qui a été interdit de l'approcher, il ferait mieux de la fermer, question racisme encore plus! moi non plus je ne suis pas raciste, et comme tu dis c'est pas facile tous les jours...car la couleur de la peau n'a rien à voir avec la connerie humaine et lui il en tient une bonne couche...tu as des gens de couleurs intelligent et très bien éduqués et d'autre qui n'ont ni l'un ni l'autre...qu'ils soient de n'importe quelle couleur...et dans le temps, personne n'avait jamais relevé le fait que "Tintin au Congo était une BD raciste" encore une assos à la con...lol...perso, je n'aime pas Tintin, jamais lu, mais il y en avait quand j'allais au patronage...lol...et pourtant c'était avec des curés et des bonnes sœurs...kiss!

Écrit par : Joëlle | jeudi, 02 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Tu vas au cinéma pour le scénario ou pour la plasticité féminine?...
Quand à Tintin au Congo, c'est on ne peut plus raciste; comme c'est le premier que j'ai lu, ce fut aussi le dernier.
Je pense que si jamais je dis "nègre" ici, je me fais lyncher sur place!

Écrit par : muse | jeudi, 02 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Mais ne le dis pas !
C'est une truc de raciste !

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 02 octobre 2014

Écrire un commentaire