Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 novembre 2014

Toujours l’impatience à l’amour est mêlée.

A lire vos commentaires, lectrices chéries, on voit combien Corneille est resté d’actualité…
Aaahhh… Lectrices chéries, comme je vous sens impatientes de savoir comment ça s’est passé, comment c’est arrivé, tout ça.
Vous êtes comme moi, condamnées à attendre « La suivante »…
Vous avez l’habitude de voir Noël arriver le 25 décembre et le jour de l’an le 1er janvier ?
Eh bien, c’est pareil.
La fin de l’histoire arrive à la fin de l’histoire.
Vous savez bien que les souvenirs sont ainsi faits qu’il faut en attraper le fil et le dévider.
Vous tirez trop vite ? Il se casse.
Il faut aussi en dénouer le fil, mêlé qu’il est à des tas d’autres souvenirs qui surgissent du même moment.
Bien sûr que j’ai fait les courses, acheté du lait, du pain et des œufs pendant ces semaines.
J’ai dû aussi renflouer mon porte-monnaie en montant quelques kits pour des handicapés du fer à souder.
Tout cela est advenu concomitamment comme disent les rapports de police.
Il me faut donc faire un tri, puis peigner ce fil de façon qu’il soit avenant.
Alors, lectrices chéries, soyez zen, patientes et rappelez vous qu’en la matière, le hors d’œuvre est souvent plus doux que le dessert…

Commentaires

De toute façons on connait la fin, ferré par HB tu as mordu à son hameçon.

Écrit par : mab | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec la conclusion de ta note u jour !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Ce n'est plus un fil, c'est un écheveau !
T'as de la chance qu'on est patientes !

Écrit par : Praline | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Corneille le chanteur ???? >>>>> bon ok je sors

Écrit par : Allye | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

une biographie se savoure en plusieurs fois, donc je patiente pour la suite. J'aime la façon dont tu racontes, je passes tous les jours en silence, car j'apprécie ta prose.
manouedith

Écrit par : manouedith | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Et bien, moi, j'ai la sale manie d'être impatiente, de filer parfois à la fin du livre. Et, conne que je suis, bien que le début me plaisait, de laisser tomber le roman. Idem pour les films, si la fin ne me plait pas, je ne le regarde plus. Par contre, si la fin me plait, je peux relire ou revoir indéfiniment le livre ou le roman..

Écrit par : juliette | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

SPOIL, SPOIL, SPOIL...

Alors Le Goût, il a...

Mais non, je ne sais rien ! Botus et mouche cousue sur l'ignorance et le silence. Moi je suis du genre à me tourmenter dans les délices de l'attente

Écrit par : lakevio | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Prends ton temps . Je savoure tes récits et espère encore quelques chapitres avant la chute ( au sens de la fin bien entendu !)
Un bon livre se reconnaît à ce qu'on le lit avec un plaisir gourmand sans avoir envie de le terminer trop vite ...

Écrit par : Michèle | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est chiant....

Écrit par : Daysi Derata | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Tu es repérée, Ckan...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 28 novembre 2014

Quand je dis que tu aimes faire durer le plaisir !!

Écrit par : Ysa | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

j'aime savourer...
donc je t'autorise à écrire "lent" ;-))

Écrit par : Coumarine | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

bon alors on saute comme un épisode en somme

Écrit par : maevina | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Renflouer ton porte monnaie ? Mais !

Écrit par : pennylane22 | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Oh l'entracte!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 28 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire