Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 17 décembre 2014

Dès la fin du moi nous serons tous ego

La « gauche » au pouvoir déçoit.
Heureusement que la droite est prête à la remplacer.
Nous serons enfin gouvernés !
Et par des adultes !  Des vrais !
J’en veux pour preuve ce que je viens de lire à propos du comportement des plus sérieux de deux nouveaux « dignitaires de l’UMP », car il s’agit bien de ça.
Figurez vous, lectrices chéries que deux intellectuels de haut vol vont probablement être à la tête d’un ministère dès 2017.
A ma gauche (si l’on peut dire d’un très droitier), Laurent Wauquiez,  agrégé d’Histoire et donc depuis peu « agrégé d’histoires », diplômé de Sciences Po, sorti de l’ENA major de la promotion Mandela.
A ma droite (finalement moins que l’autre), Nathalie Kosciusko-Morizet, sortie de Polytechnique, formation qu’elle a complété par un MBA, ingénieur du Corps des ingénieurs du Génie Rural et des Eaux et Forêts.
Nous voici donc en présence de deux quarantenaires, issus de l’enseignement supérieur, titulaires de peaux d’âne qu’on ne trouve pas sous les sabots d’un cheval et encore moins d’un âne.
L’un s’était déjà illustré en disant clairement au huit millions de pauvres et aux quatre millions de chômeurs du pays qu’ils étaient des assistés et qu’il faudrait quand même voir à se remuer un peu parce que c’était quand même leur faute.
On voit bien là que quand son papa est un industriel reconverti fortune faite dans la gestion de patrimoine, on n’a qu’une conscience très relative de ce qui se passe dans un monde où la fin du mois ne se repère pas à la page de l’agenda mais à ce qui reste au fond des poches pour faire les courses.
L’autre, forte d’une finesse de jugement couronnée par les lauriers de Polytechnique, s’est empressée de dénoncer les efforts de la mairie de Paris pour réduire l’usage de l’automobile dans les rues. Dans son élan elle avait oublié qu’elle fut Ministre de l’Écologie. Son engagement passionné contre l’extrême droite l’a aveuglée au point qu’elle n’avait pas remarqué qu’elle avait choisi une secrétaire notoirement engagée du côté d’un parti qu’elle combat…
Après nous avoir brillamment démontré qu’un cerveau bien rangé ne couchait pas forcément avec les vertus de l’humanisme, ces deux aimables rigolos nous démontrent que contrairement à ce que disent leurs curricula vitae, ils n’ont pas vraiment quitté la maternelle moyenne section.
Et je vais vous avouer le pire, lectrices chéries : Qui d’après vous, a montré avec brio son infantilisme.
Ben oui, c’est le mec. L’énarque major de sa promo.
Vous savez ce que le mâle au menton volontaire a fait ?
Il a demandé à faire mesurer au mètre carré près la superficie de leurs bureaux respectifs afin d’être certain que celui de NKM n’était pas plus grand que le sien.
Oui, lectrices chéries, c’est bien à ce genre de charlots qu’on va donner les clefs du pays dans un peu plus de deux ans.
On va enfin avoir des adultes au pouvoir…

Commentaires

Faut confisquer les clefs.

Écrit par : Sauve qui veut | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

C'est terrible des gens si peu sérieux , faire et défaire avec les sous des contribuables .

Écrit par : Brigitte | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Nous nous essayons depuis peu à ND sans être très convaincus. Tout ce petit monde c'est des csp+ qui se donnent bonne conscience. Ça me fatigue.

Écrit par : pennylane22 | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Je reviendrai lire car mes saucisses sont en train de brûler ! :)

Écrit par : Praline | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

oui j'ai lu cette histoire de bureau qu'il faut mesurer...pfffff
(psssttt... là tout en haut.. nous seronT.... )

Écrit par : Coumarine | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

On sent le mec qui connaît son latin !
Bisous et surtout... fermons l'Elysée !

Écrit par : lakevio | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Rien ne m'étonne dans ce domaine et tout me déçoit!

Écrit par : mab | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Va-t-on enfin mesurer le logement des familles qui vivent à 5 ou 6 dans 50 m2 ?
Quelle bande de charlots, mais quand va cesser cette royauté ?!

Écrit par : Praline | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

misère!!!!!!!!! misère !!!!!!!!

Arrête Le Goût !!!!! tu me fais peur !!!! j'ai honte... mais je ne veux pas savoir l'avenir politique de notre pays!...... avec de pareils zozos!!!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Ah, ah, en attendant ils nous font bien rire ! Tu as oublié de parler des ascenseurs près des bureaux.

Et as-tu lu aussi sur la même page l'article consacré aux Figurants de Pécresse ? Cela vaut son pesant de riz...
Pauvres de nous, avons-nous vraiment une classe politique (droite et gauche) aussi bête ?

Fauvette

Écrit par : Anita | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Ah mais non ! On a une classe de gauche, de droite et bête mais pas du tout politique !

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 17 décembre 2014

Charlot, charlot, tout au plus caprice de ceux qui détiennent le pouvoir. Et Royal, elle avait fait quoi, elle voulait qu'on se prosterne à ses pieds. Le pouvoir rend dingue.
En attendant, Wauquiez est un auvergnat, et s'il se présentait un jour à l'Elysée, je voterai pour lui. En plus, c'est un beau mec. Il me plait ce mec.
Je ne crois pas qu'il ait dit crûment que les chômeurs sont des branleurs. Si j'avais entendu ça, j'aurais fait comme avec le député Charasse, je lui aurais envoyé une lettre bien assaisonnée. Quand je pense que Charasse nous avait téléphoné en personne pour s'excuser, combien de ministres seraient capables de ça, hein !
En plus, avec lui, no problème, les voyous n'auront qu'à bien se tenir, il te karchériserait ça vite fait.
Tiens, vois ce qu'il est capable de faire dans sa ville du Puy en Velay, il sauve la vieille, les jeunes et empêchent des mères de pleurer toutes les larmes de leurs corps.

Cela devient une habitude.
Pour la deuxième fois en moins de trois ans, Laurent Wauquiez a procédé à l'arrestation de délinquants dans sa commune du Puy-en-Velay, en Haute-Loire. Le premier épisode remonte à avril 2012, lorsque le maire, alors ministre de Nicolas Sarkozy, avait remis à la police un homme qui tentait de dérober trois bouteilles de whisky dans une supérette, après l'avoir poursuivi et interpellé dans la rue.

Rebelote vendredi dernier, en début de soirée. Laurent Wauquiez circule en voiture dans sa commune, lorsqu'il manque de se faire accrocher par un scooter qui vient de griller un feu. «Ils étaient deux gamins sur le scooter. Ils sont passés minimum à 70 km/h et pas loin d'une personne âgée qu'ils ont failli faucher», raconte le maire au Progrès. Ni une ni deux, Wauquiez se lance à la poursuite du deux-roues. «Je mets alors la voiture en arrêt au milieu de la voie avec les warnings, je sors en courant, et alors qu'ils s'apprêtaient à griller l'autre feu rouge, j'en agrippe un par le col», raconte l'élu avec force détails dans la presse locale.

Laurent Wauquiez a ensuite utilisé ses pouvoirs de police, conférés à tous les maires, et a convoqué les deux jeunes en vue d'une sanction. «Pendant un mois, je vais les mettre en peine d'intérêt général au centre technique municipal à 6 heures du matin», annonce-t-il. Une peine qui ne pourra s'appliquer qu'avec l'accord des familles, note Le Progrès. Si ce n'est pas le cas, le maire se réserve le droit de prévenir la police.

Écrit par : juliette | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Il n'empêche, Juliette, que j'ai entendu ce type accuser grosso modo le quart de la population d'être accro à "l'assistanat".
Oubliant quand même que s'il y a des cossards, comme partout, quand une forte proportion de la population est sans boulot, c'est surtout parce qu'ils ont été virés.
Et qu'ils ont été virés parce que c'est moins cher de faire fabriquer dans des pays où nous ne vivrions pas, maltraités, esclaves, sans santé publique, bref, des bleds qui nous ramènent au Moyen Âge.
Et ceux qui trouvent toujours que les victimes sont des cossards accros aux minima sociaux sont toujours ceux qui ne manquent de rien.
J'aimerais bien que ceux qui proposent des solutions économiques qui arrangeraient les résultats des entreprises et les banques soient mis dans une situation où ils doivent assumer les conséquences de leurs décisions.
Si ceux qui nous concoctent ces programmes devaient supporter ce que supportent les cobayes que nous sommes, ils changeraient rapidement d'optique...
Ça n'a rien à voir avec sa qualité d'Auvergnat, Pompidou l'était aussi mais il n'a jamais sorti ce genre de truc.
Qu'il soit un bon maire, c'est probable, qu'il ait un comportement de gamin gâté et trépigneur, je trouve ça embêtant pour un ministre.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 17 décembre 2014

Ne parle pas de malheur, quand je vois le retour de Sarko, je pleure.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 17 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Magnifique! Vous avez de quoi vous réjouir...

Écrit par : livfourmi | jeudi, 18 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

La vénitienne avec sa chevelure feu, c'est de pyrotechnique que je la croyais sortie?

Écrit par : Clair | vendredi, 19 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire