Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 février 2015

Qui c'est, le roi des sons ?

Je suis en train d’écouter un disque qu’on m’a offert quand j’avais quinze ans.
Il est resté, malgré les accidents et les années, en assez bon état.
Il fait bien sûr entendre quelques bruits autres que ceux enregistrés.
Mais… Mais, lectrices chéries, il a une vertu incomparable que n’auront jamais les autres versions dont je dispose.
Que ce soient des « regravures » en CD ou des tentatives de trouver des interprétations au moins aussi émouvantes que celle que j’écoute.
Même un « repressage » du même disque, qui date de 1977, n’a pas la vertu de celui-ci, pressé en 1963.
Je l’ai écouté tant de fois, avec la chance insigne de le faire avec un phonolecteur qui n’était pas de l’espèce des « charrues » qu’on trouvait sur les Teppaz…
Il est, malgré les années, resté sans ces rayures qui transforment une symphonie en ces indicatifs brefs qui recommencent éternellement après une coupure au plus mauvais moment de la mesure.
Genre « je me ferais teindre en bl… Je me ferais teindre en bl… je me ferais teindre en bl… » ad vitam æternam, le truc qui vous fait croire que vous venez d’appeler EDF et vous donne envie de donner des coups de pieds dans une platine qui coûte un bras avec un phonolecteur qui coûte un œil.
Bref, ce disque est parfait, lectrices chéries.
Vous savez que je suis resté jeune mais pas à ce point là.
Alors vous imaginez bien qu’un disque qui me retire un demi-siècle est une aubaine que je ne laisserais échapper pour rien au monde.
Je profite qu’Heure-Bleue est dans la salle de bains pour écouter « Villanelle » et « Le spectre de la rose » sans entendre « c’est trop fort » ou « c’est bientôt fini ? Je voudrais te raconter un truc ».
Oui, Comme vous le savez, Heure-Bleue est imperméable à la poésie et la musique classique.
Son truc, c’est le roman et le jazz…
Cela dit, il faut admettre que si Théophile Gautier est une pure merveille dans « Absence » ou « Le spectre de la rose », pour « Villanelle » il ne s’est pas foulé.
A croire que la nana qu’il draguait à ce moment là ne l’inspirait pas vraiment…
Oui, Théophile avait, comme on dit chez les mal-élevés comme moi, « le feu au cul ».
Et puis, autour de ce disque, il y a tellement de choses.
Jolies, moins jolies, agréables, pénibles…
Alors, pendant qu’Heure-Bleue est sous la douche, j’en profite.
D’ailleurs elle en sort et râle « C’est trop fort ! »
Mais j'ai quand même eu le temps d'entendre, avec un frisson:
«
         Mon destin fut digne d’envie
         Pour avoir un trépas si beau,
         Plus d’un aurait donné sa vie,
         Car j’ai ta gorge pour tombeau,
         Et sur l’albâtre où je repose
         Un poète avec un baiser
         Écrivit : « Ci-gît une rose
         Que tous les rois vont jalouser 
»
Vous ne pouvez pas imaginer...

Commentaires

1963 ??? un phonolecteur ??? mais quésaco ??? (bon ok je te taquine).

Écrit par : Allye | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

J'avais un Teppaz parfait pour la non mélomane que j'étais et suis encore.

Écrit par : mab | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

Cher Goût-des-autres vous posez là l'épineux problème de la conservation des données. On nous a vanté le Cd, puis le DVD, puis le "Rayon bleu" comme indestructible et éternel, Tu parles ! Ils ne vivent qu'une dizaine d'années. Pour l'écrit, rien ne vaut encore le papier, sauf peut-être les tablettes d'argile...

Écrit par : Jeanmi | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

On peut aimer le jazz et Berlioz!

Écrit par : Zazie | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

La musique est un plaisir solitaire et surtout nous n'aimons pas la même..

Écrit par : heure-bleue | samedi, 14 février 2015

Je ne supporte la musique qu'avec des écouteurs car, chez nous aussi, on n'aime pas la même !
PS : Comment ça, tu ne m'adores plus ?...

Écrit par : lakevio | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

j'ai imposé au mien d'écouter ses biguines au casque, je n'en pouvais plus !

Écrit par : liliplume | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

ben ! Chacun ses goûts! Quoi de plus normal !Quand je pense que j'ai un jour donné tous mes vinyls à ma belle soeur (une grande quantité) qui les a vendus. J'aimerai bien les écouter maintenant!

Écrit par : emiliacelina | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

et la musique sur le net bien écrasée c'est pas bien ça ??

Écrit par : maevina | dimanche, 15 février 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire