Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 février 2015

Et elle me l’annonce, apostolique…

J’avais déjà remarqué qu’à la Poste il me fallait faire la queue pour me taper le boulot normalement dévolu à la postière.
Je viens de recevoir un mail de La Poste.
Sur le coup, il m’a estourbi.
La seule relation épistolaire que j’avais récemment eue avec La poste s’était limitée à l’alerte Colissimo.
Ce qui m’avait permis d’apprendre que le colis m’avait été livré alors qu’en réalité j’avais un avis de passage m’avisant que je devrais aller chercher au bureau de poste ce que le facteur aurait dû amener chez moi.
Justement j’étais chez moi quand le facteur est passé mais il a dû craindre de me déranger en sonnant à ma porte…
La Poste, donc m’envoie un mail.
Et de quoi me cause ce poulet ?
Eh bien, c’est là que La Poste a un comportement insultant.
Elle me propose d’imprimer moi-même mes timbres.
Ce qui était encore il y a peu assimilé à la fabrication de la fausse monnaie est carrément recommandé par La Poste.
Oui, lectrices chéries, la fabrication à domicile de timbres-poste relevait de l’article 139 du code pénal, célèbre pour l’entraînement des élèves à l’accord du participe passé avec les auxiliaires « être » et « avoir ».
Aujourd’hui, non seulement La Poste me le propose mais en plus me prend pour une andouille.
Pas n’importe quelle andouille, non, celle des romans où un touriste est capable d’acheter la tour Eiffel à un inconnu et de payer cash.
Et pourquoi ça ?
Parce que cette vénérable entreprise, encouragée par le manque de réaction de ceux qui étaient passés de la position d’usager à celle de client, a décidé d’aller encore plus loin dans la maltraitance de la clientèle qui le nourrit.
Si je mets un timbre sur une lettre, il m’en coûtera soixante-huit centimes.
Si je me prends par la main et imprime mon timbre, on m’offre généreusement deux centimes.
Oui, lectrices chéries ! On « m’offre » deux centimes pour :
- Mettre du papier dans mon imprimante.
- Allumer mon imprimante.
- Retrouver le « driver » de cette fichue bécane que je n’ai pas utilisée depuis trois mois.
- L’installer dans mon PC.
- M’apercevoir qu’il n’est pas compatible avec la nouvelle version de Windows.
- Aller effectuer une transaction sur le site de La Poste.
- Poireauter en attendant que la transaction soit dûment acceptée par la banque et La Poste.
Bref, je suis censé économiser deux centimes d’€uros pour me taper un boulot d’esclave alors que la postière se contente, elle de toucher bien plus de sous tous les mois pour sortir d’une planche de timbres celui dont j’ai besoin.
Mieux encore, elle est payée pour me regarder comme une m… en tendant le bras vers le mur où je dois mettre des pièces dans la machine qui me donnera un carnet de timbres.
Ils ont en plus le culot de m’expliquer que je suis gagnant et veulent me convaincre d’être apôtre de leur arnaque !

Commentaires

Mais tu n'est pas assez virulent encore, tu peux faire mieux!

Écrit par : mab | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

Et nous ne parlerons pas de la douce chaleur émise par le réacteur nucléaire caché derrière la prise de ton ordi, loin, loin...mais tout près de son voisin quand-même.

Écrit par : Clair | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

C'est le retour à l'artisanat en fait.
Tu vas voir qu'ils vont bientôt te proposer des cours pour faire ton papier avec tes falzars usés.

Écrit par : Clair | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

Ils vont me VENDRE les cours !

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 13 février 2015

bravo pour ton billet, parfois on se demande où va le progrès et en plus quand on viendra porter la lettre recommandée ou autre il faudra se taper l'attente toujours très longue, jamais vu à la poste 1 seule personne on attend toujours une plombe. Pareil pour les impôts mobiliers ou la taxe des ordures est de plus en plus cher alors que c'est nous qui devons faire le tri et porter dans les bennes. Pendant ce temps j'ai entendu ce matin, que Madame Julie Gayet avait un service de garde rapprochée autour d'Elle qui la conduit dans tous ses déplacements comme pour aller tourner un film à l'autre bout de la France. Super n'Est-ce-pas, on est presque revenu à la royauté quand on entretenait les concubines de nos rois, là en un mandat déjà 2, pour Mitterrand 2 mandats et on a entretenu sa seconde famille, franchement on nous prend pours des cons.
manouedith

Écrit par : manouedith | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

"Bougez avec la poste"qu'ils disaient on y arrive. L'étape prochaine c'est de livrer soi-même ses colis pour que ça bouge encore plus.

Écrit par : Clonilau | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

D'accord c'est débile d'imprimer un timbre... à ce prix...
Mais j'ai utilisé ce service pour envoyer un colissimo; en quelques minutes j'avais
imprimé la vignette pour le timbre, le récépissé de dépôt; ensuite je suis passée à la poste où
sans m'obliger à faire la queue on a composté mon reçu.
Hélas c'est avec ces méthodes que la poste supprime des emplois....

Écrit par : Françoise | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

ça me met en colère quand le facteur "ne veut pas me déranger" et met un avis de passage ce qui m'oblige à aller chercher le pli ou colis le lendemain, grrrr

Écrit par : liliplume | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

Et quand je pense qu'un célèbre slogan des années 90 disait "Bougez avec la poste" . Ton récit en forme de mésaventure postale est criant de vérité . Sans être timbré , il faut être bien blindé pour bosser à ce poste là . je te salue le Gout

Écrit par : Jerry OX | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

oui! mais, en plus, il faut sûrement que tu imprimes ton timbre sur un papier auto-collant ou alors, que tu achètes de la colle ! :)

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 13 février 2015

Répondre à ce commentaire

Passé d'usager à client... voilà qui me laisse rêveuse et j'espère bien que ça ne va pas devenir obligatoire (ils en seraient capables) vu ce que coûte les cartouches d'encre.

Écrit par : Allye | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

Je suis allée à ma grande poste , le mec , très sympa , m'a aidée à envoyer une lettre à Singapour avec la machine , je n'ai pas attendu , ils ont la consigne de ne pas faire attendre .

Écrit par : Brigitte | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

Ils sont prêts à tout pour supprimer des emplois !

Écrit par : pennylane22 | samedi, 14 février 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai fait de la résistance à Alinéa (clone ikea) ou à 10 h du matin pas une caisse avec caissiere ou caissier . Obligée de passer au caisses automatiques.... J'ai refusé... question de principe... pas contente la responsable.... c'était un caissier ou je laissais mes courses.... Elle a passé elle même mes achats.... 2 autres clientes qui, elles passaient leur panier, ont souri devant mon refus... en effet, travail pas toujours agréable d'être caissier, mais travail qui est souvent alimentaire alors, par principe, aucune caisse automatique pour moi.. tant pis , je poirote....

Écrit par : Nanou | lundi, 16 février 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire