Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 avril 2015

Et l’appât comprit…

Je ne sais pourquoi on est allé se promener, Heure-Bleue et moi, dans ce chemin montant, sablonneux, malaisé.
Le dîner fut bon, agréable même et comme souvent nous papotions.
Agacés par le vide sidéral d’un bulletin d’infos qui nous ressassait les âneries lues dans la journée sur le Net, nous avons zappé.
Je ne sais quelle répartie sortie de notre télé mal en point a attiré mon attention.
La conversation a dérivé en contemplant Raymond et Huguette ou José et Lily, je ne sais plus.
J’ai lâché, dans le courant de la conversation :
- « Je t’aime » c’est un truc qui va tout seul, ça.
- C’est vrai, ça va tout seul…
- T’as remarqué ? Dès qu’on ajoute quelque chose, ça va pas.
- Hmmm… Tu as raison...
- Par exemple « Je t’aime bien », c’est mortel.
- Ah là, Minou on sent le spécialiste, là !
- Quelle garce tu peux faire !
- Mais non…
A-t-elle ricané.
Nous avons continué à converser en ne prêtant pas attention à la télé.
Le dîner à tiré à sa fin.
Ma camarade de vie a demandé rêveusement :
- Qu’est-ce que je pourrais me faire comme petite douceur ?
- Moi…
Ai-je tenté d’une voix douce.
Des fois que, comme souvent, elle ne prête pas attention à ce que je dis et plonge sans faire gaffe.
Bon, ça n’a pas marché.
Elle a juste soupiré et opté pour un de ces petits gâteaux  au chocolat terriblement addictifs qu'on achète parfois...

Commentaires

Les gâteaux au chocolat, se sentir moins appétissant que des gâteaux au chocolat, ça doit être terrible .
Après ton billet d'hier, je te conseille vivement de te relire avec attention. Au moins la première ligne.

Écrit par : Berthoise | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Quelle meilleure douceur que cela!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Oui j'ai remarqué aussi ...

Écrit par : Francelyne | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Ce qu'on lance n'a pas toujours de réponse immédiate, mais l'idée fait toujours son chemin.

Écrit par : Cicciotella | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Eh ! Vous deux !
Je l'ai vu en ouvrant mon blog.
Je me suis précipité et j'ai vu avec un "ouf" de soulagement que personne n'avait encore commenté.
J'ai corrigé.
Hélas Berthoise et Francelyne, vous vous êtes précipitées apparemment avant que ne paraisse la correction.

Damned !
Encore raté !

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

difficile de rivaliser avec le chocolat

Écrit par : liliplume | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Ton tour viendra... quand il n'y aura plus de gâteaux au chocolat ;)
(mince alors j'ai pas vu la faute ! c'était quoiiiiii ?)

Écrit par : Praline | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Un truc monstrueux que je ne fais jamais avec un stylo.
Terriblement monstrueux.
Genre "il a chanter", tu vois le genre et ce matin ça m'a arraché l'œil restant.

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 03 avril 2015

Ah oui, je pense en effet qu'on fait plus de fautes d'inattention au clavier qu'avec un stylo.
Et j'ai loupé celle-là ! trop avide de découvrir ton billet, haha !

Écrit par : Praline | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

petits gâteaux addictifs au chocolat.........Hum !!!! tu avais une chance bien mince!

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 03 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Avec le chœur : il y a un âge où il est difficile de rivaliser avec le chocolat !

Écrit par : lakevio | samedi, 04 avril 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire