Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 mai 2015

Quatre personnages et trois peaux…

Hier, Heure-Bleue et moi avons regardé un film d’Almodovar, « La piel que habito ».
Bon, comme toujours avec Almodovar, on a affaire à des fondus assez indécis et féroces quant au fond.
Je me suis donc perdu en conjectures farfelues sur la morale, les morales, que je devais tirer de cette histoire.
Une indécision du cinéaste sur sa sexualité ?
Une « simple » expérience d’esthète ?
Une bête histoire de vengeance vraiment retorse ?
Une relation ambiguë ?
Qui est le héros de l’histoire ?
Y a-t-il un « héros » dans l’histoire ?
Le docteur venge-t-il sa fille ?
Est-il amoureux de Vera ?
Est-il amoureux de ce qui reste de Vicente dans Vera ?
« Peaufine-t-il » sa vengeance en faisant subir à Vicente qui habite la peau de Vera ce que sa fille Norma a subi ?
Cristina, qui aime les filles aimera-t-elle Vicente devenu Vera ?
Cristina sera-t-elle convaincue de la féminité de Vera ?
Vicente devenu Vera réussira-t-il à « circonvenir » Cristina ?
Vicente devenu Vera matérialisera-t-il, du moins en partie son envie de Cristina ?
Quatre personnages et trois peaux…
Un occupe une peau qui n’est pas la sienne.
La peau façonne-t-elle le personnage ?
Le personnage habite-t-il la peau ?

Que le docteur crache sur son serment d’Hippocrate et que sa gouvernante ne soit pas si pure n’a que peu d’importance.
A mes yeux l’essentiel n’était pas là.
Bref, avant de regarder ce film, je me demandais si j’allais le regarder.
Après l’avoir vu j’ai constaté que je l’avais regardé avec attention.
Et que du coup j’avais plus de questions qui se bousculaient dans la cervelle après l’avoir vu qu’avant.
Mon dieu qu’Almodovar est ambigu.
Son regard sur les femmes est absolument saisissant.
Ciel que la télé est fatigante !
Rendez moi « La piste aux étoiles » dont j’ai ignoré l’existence jusqu’en 1972 !
Et que je n’ai jamais regardée…

Commentaires

Je n'ai jamais aimé le cirque au grand dam de mon grand-père ! Le dressage des animaux et les baffes des clowns, très peu pour moi.
Je me suis lassée d'Almodovar.

Écrit par : lakevio | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

Si tu veux "La piste aux étoiles", regarde nos politiques... c'est une vraie ménagerie... avec les lumières en moins, avec l'intelligence des animaux en moins et (dommage) sans les coups de fouets pour les dresser...oups pardon je deviens agressive là !

Écrit par : Praline | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

Je n'aime pas du tout le cirque ... Depuis toute petite ... Ces animaux en cage, me faisaient pitié , le clown blanc m'angoissait et les trapézistes me donnaient le vertige .
Et j'ai un petit fils qui enseigne le cirque aux enfants ?!? Il n'a apparemment pas hérité de mes gènes .

Écrit par : Francelyne | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

J'adore Almodovar et enfant j'aimais la Piste aux étoiles.

Écrit par : mab | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

:D :D :D J'adore la conclusion!

Écrit par : Rosalie | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

J'aime les acrobaties , curieusement depuis que je fais du Pilate , je me demande toujours comment ils peuvent faire une pyramide d'hommes , ils doivent vraiment , vraiment , contracter les abdos !

Écrit par : Brigitte | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup le cirque.
Et les brasseries où les garçons crient:"Chaud devant!"
Le rapport entre les deux, peut être le bruit et l'excitation.

Écrit par : Berthoise | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

pas regardé ce film, mais rien qu'à voir la liste de questions que tu te poses .... j'ai déjà mal à la tête! Pas envie de me torturer le cerveau!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 21 mai 2015

Répondre à ce commentaire

Je me souviens avoir vu ce film dérangeant... Mais quel talent, cet Almodovar !

Écrit par : Gwen | vendredi, 22 mai 2015

Répondre à ce commentaire

la piste aux étoiles la première chose que j'ai vue lorsque ma mère a enfin acheté la tv, j'étais fascinée

Écrit par : liliplume | lundi, 25 mai 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire