Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 juin 2015

Ce que la norme en dit…

Hier, ce fut une journée assez sympa.
Vous vous rendez compte, lectrices chéries ?
Dix heures ! Oui ! J’ai passé dix heures loin d’Heure-Bleue !
Je suis allé chez mon ami.
Celui avec qui je ne suis jamais d’accord.
Je vous en ai déjà parlé.
 Oh, je n’ai pas chômé, je n’ai pas musardé le nez au vent, non, pas du tout.
J’ai fait mon job « d’ingénieur avec main droite ».
Le type capable de détecter ce qui ne va pas dans ce bras de phono haut-de-gamme, de le démonter sans flinguer une de ces pièces minuscules qui sont aujourd’hui introuvables sauf à y consacrer une somme qui sortirait la Grèce de la mouise.

Stax_AU70.jpg

 Le voici entier :

Stax_UA70.jpg

Ce bras qui tant de fois a sauvé cet empire.
Enfin, l’empire du disque vinyle...
Après ça nous avons partagé, mon ami et moi, un repas délicieux, arrosé d’un Chassagne-Montrachet 1er cru 2011.
Sauve-qui-veut m’en avait parlé, l’occasion s’est présentée, j’ai sauté dessus…
J’ai bien fait.
Je suis revenu assez tard à la maison.
En regardant mes mails, j’ai vu, super flatté, qu’une de mes lectrices chéries avait pensé à moi.
Moins quand j’ai vu que Liv Fourmi avait touché du doigt la preuve irréfutable que je n’avais pas plus de cervelle qu’un piaf.
D’ailleurs, regardez ce magnifique coffret « Le Petit Chimiste », celui là même qui me mit sur la route de l’hôpital ...

Le_Petit_Chimiste.jpg

C’était gentil quand même car ça m’a rajeuni de plus de cinquante ans pendant quelques minutes...
Du coup, je me suis mis à préparer avec entrain les tomates, avec de la mozzarella et du basilic, et le melon avec du jambon de Parme amenés par Tornade.
Aujourd’hui c’est plus décontracté.
Enfin ça aurait dû.
Nous avons déjeuné avec Tornade. Je ne sais pour quelle obscure raison la conversation  est arrivée sur le malheur d’une de ses amies qui a perdu son fils de vingt ans.
Heure-Bleue a été horrifiée.
Elle a même jeté :
- Mon dieu ! C’est la pire chose qui puisse arriver à une mère !
Genre « les pères s’en foutent »… 
Elle a ajouté :
- Je crois qu’on se remet plus facilement de la perte de son conjoint. Hein Minou ?
Je n’aurais peut-être pas dû répondre
- Ah ça, c’est sûr… Je me remettrais plus facilement de ta perte que de la mienne…
Tornade a pouffé.
Heure-Bleue a haussé les épaules et m’a jeté un mauvais regard…

 

 

Commentaires

mais comment veux-tu que je puisse commenter ? HB a pouffé .... et moi je sui en train de m'étouffer ... de rire! Tu ne peux pas être sérieux de temps en temps ?????
Je blague!! Surtout ne change ....RIEN!!!!!

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 07 juin 2015

Répondre à ce commentaire

10 heures !!!!!!

Écrit par : liliplume | dimanche, 07 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Mais enfin! Le pire, c'est que tu as raison...

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 07 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Mais oui tu as raison.

Écrit par : mab | lundi, 08 juin 2015

Répondre à ce commentaire

C'est frappé au coin du bon sens ta réponse à HB... mais tu n'as pas été gentleman ! Le coffret du petit chimiste m'a remis en mémoire qu'il avait été offert à notre jeune fils de 6/8 ans par son parrain, au grand scandale du papa qui était lui-même ingénieur chimiste... et qui a fait disparaître corps et biens la "chose" dans la plus grande discrétion, avant qu'un accident n'arrive avec les mains novices des enfants.
Comment pouvait-on laisser ce vendre des "jouets" aussi dangereux en toute impunité à cette époque ?

Écrit par : Gwen | lundi, 08 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Ah ! je suis allée faire un tour chez "Sauve qui veut" et j'y retournerai volontiers. Merci de ta bonne adresse !

Écrit par : Gwen | lundi, 08 juin 2015

Répondre à ce commentaire

tu n'as pas chômé en somme, ton estomac n'ont plus d'ailleurs !!

Écrit par : maevina | lundi, 08 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Mes frères ont eu la même boîte. Eh oui, c'était pour les garçons et nous les filles avions " la petite couturière" ou " la marchande"! Mais comme nous avions la même salle de jeux nous partagions nos expériences ensemble

Écrit par : Marie-Madeleine | mercredi, 10 juin 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire