Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 juillet 2015

Les lumières, c’est teigne parfois…

De rien, Mab…

P6011276.JPG


Dites moi, lectrices chéries, n’êtes vous pas frappées par ces lumières de l’été quand elles commencent à changer ?
Quand au détour d’un après-midi plutôt pluvieux, celui d’hier vers Paris par exemple, il y a un de ces éclairs de soleil inattendus.
Il ne vous revient pas soudain que c’est bientôt la rentrée ?
C’est exactement ce qui m’est arrivé hier.
Il ne pleuvait plus, il ne faisait pas encore beau temps et il y eut soudain cet éclair.
Il a changé tout l’éclairage de la pièce, même celui de mon écran.
C’est parce que ça m’a frappé d’un coup que je pense à vous, lectrices chéries.
Non que vous occupiez mes pensées en permanence, non, mais je me suis dit que je devais vous le dire.
Je suis sûr que vous aussi, avez ressenti ça, ces choses bizarres qui vous flanquent un coup dans l’estomac, rien qu’au reflet de cette lumière sur votre écran.
Certes lumière encore d’été mais si proche déjà de la lumière d’automne.
De ces luminosités qui vous collent du « vague à l’âme », qui sentent la rentrée des classes, qui vous donnent déjà des regrets.
Non ceux des vacances disparues mais ceux de l’évanouissement dans les années qui passent des rentrées qui vous vous manqueront, à peine la porte des dernières vacances scolaires claquée.
C’est terrible comme ces ambiances vous saisissent, non ?
Il arrive même, comme hier par exemple qu’elles me serrent le « gargoziau » alors que normalement, je devrais quand même être habitué.
Surtout que ce n’est quand même pas la première fois que je vois l’été glisser doucement vers l’automne.
Chaque fois, je pense à Monet.
C’est le seul que je connaisse qui ait jamais su traduire ces lumières de fin d’après midi qui me plongent dans bien d’autres souvenirs.

Commentaires

Il est beau et sensible ce billet. Sûr qu'on file vers l'automne. De notre vie...

Écrit par : Anita | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai eu la même sensation d'autant plus que les cahiers, trousses et cartables sont déjà dans les rayons, sûr que l'on va vers l'automne.

Écrit par : mab | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Nous n'occupons pas tes pensées en permanence ?
Oh déception...

Écrit par : imaginer | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Sais-tu ce qui me fait penser à la rentrée? Les mûres.

Je me souviens lorsque l'année scolaire reprenait, c'était la période des mûres. Hier je suis passée à côté d'un mûrier où elles étaient déjà bien noires, mais encore acides...

Écrit par : livfourmi | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Pour moi chaque rentrée est un renouveau, une page blanche...où tout est à faire.

Écrit par : Zazie | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Bien sûr tu devais nous le dire ,et si bien ; il m a toujours semblé que le pic d été se situe quelque part vers le 20 juillet au niveau végétal , puis vit sur ses acquis
Très beau billet

Écrit par : epalobe | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Petite , J'aimais beaucoup la rentrée , l'odeur des cahiers neufs, des crayons, la colle blanche, et les livres à recouvrir ... Et la lumière douce de l'automne , les marrons dans leur bogue ....Encore maintenant j'aime en ramasser et je les garde dans mes poches tout l'hiver , (il Parait que c'est bon pour les rhumatismes ) mais ça reste à vérifier .

Écrit par : Francelyne | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Il n'y a que voir depuis 3 semaines dans les hypermarchés les enfants ravis et les parents sous pression choisir les accessoires de la prochaine rentrée scolaire...
Ca durera jusqu'au début de septembre où le Père Noël aura pris la place en étalant ses échantillons...
Moi je profite de l'été et de mon jardin que la Nature a abreuvé !

Écrit par : Gwen | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

c'est vrai, tu décris très bien ce que l'on ressent dans ces moments là!!! J'ai même relu a note deux fois!

Écrit par : emiliacelina | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Mais non, voyons, il reste le mois d'aoüt ! On n'est pas pressé !

Écrit par : liliplume | lundi, 27 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Et bien , c'est dit avec beaucoup de poésie, de lyrisme et un brin de nostalgie face au temps qui passe. La lumière encore d’été et qui ressemble à s'y méprendre à l'automne c'est comme certains chants d’oiseaux qui, bien que beaux ,vous foutent un peu le bourdon.

Écrit par : Jerry OX | mardi, 28 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

je confirme...tristes, sont certains soir d'automne....kiss

Écrit par : mialjo | mercredi, 29 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire