Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 août 2015

Il était une Berbère, et ron et ron…

A la maison, la pleine lune n’empêche pas de dormir.
Elle empêche Heure-Bleue de digérer.
Ce qui revient un peu au même.
Alors le matin arrive plus tard.
Et, après avoir préparé le petit déjeuner, je furète plus tard sur vos blogs et sur le Web, lectrices chéries.
Je regarde de temps à autre les nouvelles.
Elles sont souvent agaçantes et sans intérêt.
Franchement, pensez vous qu’il est indispensable de savoir que Nabila et son (h)ombre ont fait du scandale dans un cinéma de province ?
Alors je passe quelques minutes sur Facebook
Il y est question de ce lion. Beaucoup de ce lion. Lion absurdement tué par un type qui pense que le canon de sa Remington lui tient lieu de membre viril.
Ces pérégrinations me navrent.
Elles sont hélas prévisibles.
On y trouve pêle-mêle, dans un inventaire délirant qui ferait presque penser à Prévert s’il n’était si cruel avec tant d’imbécillité :
- Ces chiens qu’il faut absolument sauver.
- Ces Arabes et ces Noirs qu’il faut tuer.
- Ces petits chats si adorables.
- Ces migrants qu’il faut couler.
- Cette hermine qui a craqué pour un chaton que « c’est cro mignon »
- Ces prisonniers qui dorment a six ou huit sur le sol de cellules de neuf mètres carrés.
- Ces mêmes prisonniers « qui ne l’ont pas volé » !
- Ces Fouché au petit pied qui râlent « et pis quoi encore ! Déjà qu’on a des prisons trois étoiles ».
Le plus étrange ? Ce sont très souvent les mêmes qu’on voit passer de la haine la plus stupide à l’attendrissement le plus dégoulinant.
Je ne sais pas si ça vous fait cet effet là, lectrices chéries, mais tous ces gens me font peur.

Commentaires

pareil et je rajoute Taubira qui trouvait plus judicieux de supprimer les sanctions existantes pour les conducteurs sans permis et les remplacer par 500 euros d'amende et quid de l'accident qui pourrait être provoqué sans parler de "pas de permis pas d'assurance"

Écrit par : mab | samedi, 01 août 2015

Répondre à ce commentaire

Une fois n'est pas coutume, je laisse un message pour approuver mille fois ce billet du jour, moi aussi toute cette bêtise ordinaire me fait peur !
Une lectrice qui n'est pas chérie !

Écrit par : Anne F. | samedi, 01 août 2015

Répondre à ce commentaire

Ben oui! C'est pourquoi je ne fréquente pas les mêmes que toi sur FB. Je préfère rêveurs et artistes..

Écrit par : Marie-Madeleine | dimanche, 02 août 2015

Répondre à ce commentaire

A ceci pres que les animaux subissent le joug et la torture de l'homme, sans pouvoir se défendre. Les hommes dont tu parles font de mauvais choix politiques et religieux dans leur pays, et se comportent en terrain conquis dans le notre. C'est toi qui me parlait de mettre ta petite fille dans le privé et toi aussi qui a fuit l'endroit calme et arboré. Alors ces migrants tu les veux surtout chez les autres ? Moi je me bats pour qu'ils restent chez eux et que les capitalistes ne s'en servent pas, ni ici, ni là-bas de boucs émissaires de l'esclavagisme.

Écrit par : pennylane22 | dimanche, 02 août 2015

Répondre à ce commentaire

je ne lis pas ces commentaires, et j'évite les sujets qui fâchent . Moi aussi j'ai bien aimé "company men"

Écrit par : liliplume | dimanche, 02 août 2015

Répondre à ce commentaire

Certains encarts sont racoleurs. On trouve de tout, le meilleur comme le pire. Je les vois et la plupart du temps les titres me dissuadent d'aller plus loin. Parfois il faut savoir lever le pied, même si on ne vit pas dans le pays des Bisounours.

Écrit par : Marie-Floraline | dimanche, 02 août 2015

Répondre à ce commentaire

moi ils m'effraient et me donnent la nausée..

Écrit par : pucca | lundi, 03 août 2015

Répondre à ce commentaire

Monsieur le Goût,
Je visite souvent, je commente peu mais votre sujet du jour me parle...
Aujourd'hui sur FB certains s'indignaient de l'exécution publique d'une femme en Arabie Saoudite : oui, c'est indigne et inhumain, mais ce sont les mêmes qui réclament le rétablissement de la peine de mort en France ! :(
D'autres s'émeuvent de la mort du lion Cecil, appelant au lynchage du chasseur derrière leur écran, mais oublient dans quelles conditions ont été abattus les animaux qui les nourrissent...

Écrit par : Aline | lundi, 03 août 2015

Répondre à ce commentaire

nous n'avons pas fini de nous étonner de la bêtise humaine! Pourtant, je peux me flatter d'être très indulgente, mais, même moi , j'y perd parfois mon "latin" (c'est une expression je ne peux perdre ce que je n'ai pas)

Écrit par : emiliacelina | lundi, 03 août 2015

Répondre à ce commentaire

Tellement peur que je ne peux plus "aller voir"...ni info, ni FB, uniquement des lectures et des blogs que je sélectionne selon des critères qui me sont tout à fait personnels...
J'ai lu un jour un article qui m'a mis en face des yeux ce qui m'effraie le plus : savoir qu'étant tous faits à peu près de la même matière, complètement de la même manière, je recèle en moi les mêmes potentialités que celles qui me terrifient.
J'espère tenir dans la durée pour qu'elles restent potentielles, j'espère qu'elles ne viendront jamais au réel et j'ai bien conscience que dans mes jeunes aveuglements j'ai pu être assez puante pour d'autres...
Putain que c'est difficile de "savoir être"...

Écrit par : Lumières&papiers | mardi, 04 août 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire