Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 août 2015

La lumière dans les yeux, les ampoules aux pieds…

Avant, j’étais aussi grand que moi.
Oui lectrices chéries. Au moins...
Après deux jours avec Tornade, j’ai rapetissé j’en suis sûr.
J’ai les jambes usées jusqu’à la malléole.
Encore deux week-ends comme ça et je vais demander l’adresse de son chausseur à Nicolas S.
Rien que pour avoir l’illusion d’avoir récupéré ma taille d’avant.
Celle d’avant l’année où on a rencontré Tornade…
Cela dit, honnêtement, ce dîner chez Gallopin…
Et même le chemin pour aller de la Gare du Nord à la rue Lamartine.
Mon dieu… Si vous saviez, lectrices chéries, cette descente de la rue Lafayette, ce passage devant le petit square du côté nord de la place Franz Liszt, face à la rue d’Hauteville.
Puis jusqu’à la rue du Faubourg Poissonnière.
Je vous ai déjà parlé du square Montholon l’année dernière ? Eh bien il est toujours là.
Nous n’y sommes pas entrés, pas le temps.
Juste celui de prendre la rue de Montholon jusqu’à la rue Lamartine, histoire de vérifier que l’épicerie orientale des frères Hératchian est toujours là.
Elle y est toujours.
Hélas fermée.
Tornade a donc dû attendre le lendemain pour son eau de fleur d’oranger.
Après, nous avons rebroussé chemin jusqu’à la rue de Rochechouart pour atteindre la rue de Trévise.
Ô surprise ! Alors que le répondeur du restaurant m’avait affirmé que ce serait fermé jusqu’au 21 août, une affichette sur la grille prétend que ce sera fermé jusqu’au 31 août.
Le seul Chinois parlant français dans ce restaurant a dû être renseigné de travers pour rédiger le message du répondeur…
C’est à ce moment que j’ai senti l’asphalte du trottoir commencer à me caresser directement le calcaneum.
Tornade devrait faire le chemin avec Imaginer, les forces en présence seraient plus équilibrées…
Ce fut néanmoins une promenade plus qu’agréable.
Comment voulez vous, lectrices chéries, que je me débarrasse la cervelle de ce coin ?
Des circonstances indépendantes de ma volonté m’y ramènent sans cesse.
Histoire sans doute de vérifier que j’ai la mémoire pas trop volatile et le palpitant toujours actif.
Toujours à la recherche d’un endroit où dîner nous avons traîné rue Richer, j’ai montré les Folies Bergère à Tornade qui ne les avait jamais vues. Nous ne nous sommes pas arrêtés : Les restaurants du coin sont soit mauvais, soit chers, soit les deux.
Souvent les deux. Je le sais bien, j’ai souvent mangé dans ce coin…
Nous avons donc obliqué par la rue du Faubourg Montmartre jusqu’à la rue Notre Dame des Victoires. Je savais qu’on y trouverait une brasserie où on dînerait plutôt bien et où le service était super correct.
Je n’ai rien dit quand même. C’est Heure-Bleue, qui travaillait dans le coin quand je l’ai connue qui a dit « Là on mange bien ! »
On s’est arrêté, le type est sorti, elle a demandé « On peut manger dehors ? »
Quand il a dit « Bien sûr madame ! » elle a dit « On s’arrête là ! D’accord ? »
Tornade et moi, on s’est dit qu’il valait mieux s’arrêter là…
Ce fut délicieux. Nous avons repris lentement notre marche jusqu’à Saint Lazare.
Sur le chemin, nous avons été un peu désolés de voir que devant l’Opéra il y avait des « musiciens » qui faisaient là des choses qui avaient fait détester la Piazza Beaubourg.

Ce fut une soirée somme toute merveilleuse, avec tout ce qu’il faut pour se sentir bien…
Bref, « C’était bien » comme dit Heure-Bleue quand c’est vraiment bien.

Commentaires

c'est vrai que maintenant pour bien manger dans paris, il faut y mettre le prix! mais un sacré prix...je me souviens du restau pourri où nous sommes allés tous les trois vars Saint Lazare...et tellement bruyant, pire qu'à la cantine du BHV!!!

Écrit par : esthériane, mialjo | dimanche, 30 août 2015

Répondre à ce commentaire

Je suis toujours partante pour marcher, voire courir:-)
Dommage que vous n'ayez pas pu manger à l'Orient d'Or, c'est vraiment un très bon restaurant !

Écrit par : imaginer | dimanche, 30 août 2015

Répondre à ce commentaire

pardonne mon ignorance : les folies bergères c'est dans le même coin que le Moulin Rouge? Lorsque nous sommes allés à Paris nous sommes allés nous promener vers là le soir!
Je pense que vous avez bien fait d'obéir à HB! Le ton devait indiquer qu'elle ne posait pas une question! Mêmesi elle s'est fendue d'un d'accord? !!!!!

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 30 août 2015

Répondre à ce commentaire

Oh ! Il y a plus de vingt minutes de marche (et en montant...) entre les Folies Bergère et le Moulin Rouge, Emilia_Celina !
Il faudra vraiment que vous veniez...

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 30 août 2015

Quel périple ! Vous êtes vraiment de très grands marcheurs, bravo.
Allez-vous parfois chez Chartier, j'y allais il y a des années lorsque je travaillais tout près. Je ne sais pas si cela existe toujours.

Écrit par : Anita | dimanche, 30 août 2015

Répondre à ce commentaire

C'est toujours très agréable d'être bien accueilli. C'est important de bien manger et du bon, mais l'accueil, ça compte.

Écrit par : Berthoise | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

Guide touristique à l'usage des blogueuses provinciales.

Écrit par : mab | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

Rue de Montholon, rue de Montholon.... ça me dit quelque chose...
Suis allée voir le plan, rien ne m'est revenu spécialement, sauf le nom...
Jusqu'à ce que, éclair, c'est le nom qui me parlait... de Poléon , de Ste Hélène etc... j'ai ranimé au moins une cellule grise qui a rosi de plaisir !
Quand j'étais en RP, je venais au moins un soir par semaine à Paris , j'entrais par la porte de Pantin, filais tout droit par la rue Lafayette , le plus difficile étant de trouver une place pour me garer aux alentours des Farfouillettes...
J'ai refait le chemin à l'envers (sur un air connu) et me suis régalée de cette nouvelle promenade.

Écrit par : Sophie | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

ah !!!!!!!!!!! mais la note d'Heure bleue m'a trompée, je pensais que vous n'aviez pas marché autant ce we !!! et ben dis donc !

Écrit par : maevina | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

J'adoooooooooooooore marcher dans Paris mais pas sous le soleil ! J'ai passé le week-end à la cave. Non, il n'y a pas de bouteilles mais un bric à brac innommable qui a fini sur le trottoir, dûment numéroté pour le service des encombrants. Je suis presque ravie. Presque parce que beaucoup de choses se retrouvent dans mon salon en attendant une hypothétique brocante à Aligre.

Écrit par : lakevio | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

C'était le soir, Lakevio ! Le soir !
On est rentré il était plus de 11 H !
Plus de soleil depuis longtemps...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2015

Vous n'avez pas de podomètre pour savoir combien de kms vous faites ? Je suis pourtant venue à Paris une dizaine de fois mais je m'emmêle les crayons avec les quartiers , arrondissements , il faut que je connaisse un monument , une attraction touristique pour me repérer , il faut dire que Cher et Tendre est un Gps à lui tout seul , pas le temps de réfléchir , je suis déjà embarquée !

Écrit par : Brigitte | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

Les Folies Bergères....hum! J'aime surtout le côté cosy et désuet de l'intérieur. Il me semble que c'est là que j'y ai vu la chérie de BHL dans le même appareil que la vénus de Botticelli dans son coquillage??

Écrit par : Marie-Madeleine | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

"c'est là que j'ai vu" ou bien "j'y ai vu" mais les deux... ça ne va pas, c'est redondant. Quelle erreur!

Écrit par : Marie-Madeleine | lundi, 31 août 2015

Répondre à ce commentaire

Ouais, bon...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 31 août 2015

Écrire un commentaire