Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 décembre 2015

La gêne éthique…

Vendredi déjà, en descendant chercher nos invitées, le mec que j’ai vu dans la glace de l’ascenseur m’a fait penser à un de ces hippies attardés que je croise parfois dans le train.
De ces gens de mes âges qui sont restés coincés, dans la démarche et la vêture, au mitan des sixties.
De ces gens qui croient que le costume les préserve des années.
Je sais bien hélas que non.
Les miroirs, ces salauds de salle de bains, ricanent quand je passe vêtu de ma seule innocence.
Ils me font remarquer sans bruit, ce qui est pire, que je n’ai plus rien de commun avec l’Apollon de seize ans que j’étais en 1965 quand une Américaine clamait « make love, not war ! »
Ça au moins j’essayais avec application, pour une fois qu’on me donnait un bon conseil.
J’ai prié un dieu quelconque que Lakevio et Marie-Madeleine ne remarquent pas ma coiffure étrange.
Évidemment, pas un dieu quelconque n’a exaucé mon souhait.
Seuls ces foutus épis ont été exhaussés…
Que je vous renseigne, lectrices chéries :
Depuis mon enfance la plus tendre, quelle que soit leur longueur, mes cheveux rebelles ont toujours érigé des épis disgracieux.
Même quand les cheveux sont longs, les épis tentent de s’élever mais retombent dans une orbe parfaite certes, mais pas gracieuse du tout…
Samedi, Heure-Bleue et moi avons été fort occupés, nous sommes allés au Monop’ à pied pour cause de délai de bus trop long.
Nous sommes aussi revenus à pied car nous avons peu d’habitudes mais nous y tenons tout de même.
Aujourd’hui m’est venu l’idée d’une mission urgente en regardant ma tête dans la salle de bains.
Les cheveux fraîchement lavés, j’ai vu avec stupeur un type affreux, un métissage effrayant entre l’Homme de Cro-Magnon et celui de Neandertal.
Autant dire, un lascar qui sent le contrôle d’identité avec bavure.
Oui, avec bavure car depuis ce matin, un mouvement peu porté à l’amour du prochain, surtout s’il est brun et mal rasé, se précipite vers le pouvoir.
Du coup je risque que gros.
En même temps, comme disent les djeuns j’irais bien chez le coiffeur mais dans mon coin, les seuls ouverts sont les coiffeurs rebeus.
L’idée d’aller chez un type qui a déjà tenté de m’embrouiller -l'innocent...- avec le Coran il y a peu ne me branche pas.
Encore moins de lui présenter ma gorge alors qu’il me tient la tête de la main gauche et tient  un rasoir du type « coupe-chou » dans la main droite.
Surtout qu’il pourrait être tenté par avance de se venger de la possible ratonnade qui lattend, hein…
Je sais, ça fait raciste, xénophobe et islamophobe.
Mais que voulez vous, lectrices chéries, « branché un jour, branché toujours » alors comme c’est  l’air du temps, comme on dit chez Nina Ricci…

Commentaires

Ah le temps ne fait rien à l'affaire,
du moins en ce qui concerne les épis transmis par une mère inconséquente à deux de ses filles. Et comme je suis contrainte de dormir sur le dos, cet épi est de plus en plus visible.

Cruel dilemne (dilemme ?) pour choisir désormais ton coiffeur.

Doit-on avoir peur ? et regarder chacun d'un oeil suspicieux ?

J'ai jamais aimé "L'air du temps" de Nina Ricci.

Écrit par : Sophie | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu sais pourtant que ce sont de formidable coupeurs...de cheveux.
Jamais été aussi bien coiffée qu'Alger.

Écrit par : mab | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Un bien joli billet, le Gout ! Le temps qui passe et celles et ceux qui pensent le retarder en s'habillant "jeunes" alors qu'il suffirait de s'accepter tel que l'on est à l'age que l'on a et puis 'age a t-il vraiment de l'importance ?

Rien que pour cette envolée là " Les miroirs, ces salauds de salle de bains, ricanent quand je passe vêtu de ma seule innocence" j'aime beaucoup ce billet !! bravo !

Concernant la chute des cheveux ..très concerné par le problème, j'en ai fait une chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=BK79cPCPfWo

Bon lundi , et ..bonjour aux Hippies !!

Écrit par : Jerry OX | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Bon elles ont remarqué ou pas? L'histoire ne le dit pas.

Écrit par : livfourmi | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Fiston aîné quand il vivait à Paris , se faisait couper les cheveux pour 10 euros par un rebeu comme tu dis , il faut dire que sa frisure ressemble à celle d'un arabe , seule la couleur diffère . Et sa fille a des cheveux noirs , frisés , elle va ressembler à une rebeu , là ça craint par les temps qui courrent s'ils rentrent en France . Le blond est plus sûr , surtout pour franchir les portiques en tout genre .

Écrit par : Brigitte | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Ne me dis pas qu'elles ont fait des réflexions sur ta coiffure ! Je ne veux pas le croire.

Écrit par : Berthoise | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

et c'est mon parfum (eau de toilette plutôt)

Écrit par : liliplume | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Moi, tant que j'ai pas vu une photo...je n'arrive pas à me représenter la chose, hi hi !
Mais Marie-Madeleine n'en a pas mis sur son blog...
Il me faudra donc imaginer ta tête hirsute et hérissée d'épis.
Bises
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

"Oui, avec bavure car depuis ce matin, un mouvement peu porté à l’amour du prochain, surtout s’il est brun et mal rasé, se précipite vers le pouvoir."
Et ça nous pète le moral...pour commencer.

Écrit par : Brin de broc | lundi, 07 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

je sais que ça ne va pas te consoler mais on est logé à la même enseigne...lol, par contre il y a longtemps que j'évite les miroirs, surtout ceux qui grossissent...mais comme à écrit quelqu'un, on ne peut pas être et avoir été...as tu vu le film avec Brad Pitt où il nait vieux et meurt bébé?...c'est pas mieux dans l'autre sens...dans 9 jour je me prends un an dans la tronche!!! ça me fou le cafard...mais j'aime bien comment tu racontes...kiss!

Écrit par : esthériane, mialjo | mardi, 08 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire