Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 décembre 2015

S'exprimer sans accent n’est pas si facile, vous verrez…

Aujourd’hui je vais tenter quelque chose d’inhabituel.
Vous savez, lectrices que j’aime et tout, que j’ai un sens aigu de la litote.
La veille m’avait vu vous parler facilement des Saoudiennes, mal servies par une condition de femme qui les exposait aux pires embarras et aux tracas d’une police religieuse redoutablement efficace dans l’art d’emmerder le monde qui ne pense pas toujours comme ils le souhaiteraient.
Ce samedi s’annonce en revanche des plus ardus pour votre serviteur.
La remarque d’une blogueuse, qui a vicieusement dit dans un courriel, peu lisible faute d’accents et de leur remplacement par des points d’interrogation ou de ces signes cabalistiques dont les ordinateurs ont le secret, « ça n’a pas l’air facile de faire une note en gaulois de France sans accent ».
Il me titille l’amour-propre de me jeter illico  sur le travail et essayer de vous concocter une note, courte sans doute, mais sans accent.
Et ce n’est pas si facile qu’il peut sembler au premier abord.
Faire une note, un samedi, jour de repos, et se creuser la cervelle en tapant sur un clavier en mettant un point d’honneur avant la fin du texte et pas d’accent dedans n’est pas si facile que vous le croyez.
Tentez donc la chose et vous m’en direz des nouvelles.
Si vous parvenez au but sans erreur de frappe ou de vocabulaire, c’est que vous avez un sens aigu de ce qu’il faut faire avec le langage.
Voir arriver l’erreur sans la commettre n’est pas si facile que vous pensez !
L’utilisation des participes devient casse-gueule, voire impossible si ce n’est cruelle.
C’est presqu’aussi difficile que tenter la note lipogrammatique, genre j’ai pas mis de « e ».
Comme dans « La disparition » de Georges Perec.
Je viens de regarder dans le dictionnaire et sur Wikipedia.
Il n’y a pas d’accent sur le premier « e » de « Perec ».
Parce que, on a beau dire, mais les accents, c’est le truc qui sert vachement !
Pfiouuu...
J’en ai marre et je suis bien content de parvenir au bout de cette note. 
Na !

PS : Comme Liv Fourmi ma fait une remarque, je viens de supprimer ce qui restait de signes diacritiques.
Ne reste que celui de la citation de la fameuse Liv... 

Commentaires

Une autre fois tu nous feras sans accent et sans e.

Écrit par : mab | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'ai déjà fait une note sans "e" et une note sans "i".
Ben je vais pas recommencer demain.
Trop galère.

Écrit par : le_gout_des_autres | samedi, 12 décembre 2015

Je pense que tes lectrices que tu aimes vont adorer cet effort.
Moi, oui.
Et je vais m'y essayer en envoyant un sms d'anniversaire. D'ailleurs, avec accent sur cet appareil maudit c'est quasiment impossible.
Ouf, commentaire fini-n-i-ni

Écrit par : Sophie | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

superbe!! bel effort, franchement j'en serai vraiment incapable !t'es trop fort !!

Écrit par : maevina | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

OUi mais, BRAVO !Je crois qu'il me faut faire court si je veux t'imiter...

Écrit par : lakevio | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Bravo !!
(youpi un commentaire sans "e") ;)

Écrit par : Praline | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

pfiouuuuuuu comme tu dis.... mais bravo pour l'effort et pour l'effet (t'as vu y pas d'accent non plus) !!

Écrit par : Ysa | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tente le "langage" "sms" il me semble qu'il n'y pas d'accents.

Écrit par : Allye | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'adore les accents. Et je suis très tatillonne quant aux majuscules. Qu'il convient accentuer. Si, si. Si un I majuscule n'a pas de point, c'est que le point fait partie intégrante de la lettre. Mais les accents sont ajoutés à une lettre. À nous d'être attentifs pour ne pas faire de fautes. Je reconnais que c'est un peu vicelard, car les majuscules calligraphiées, elles, ne prennent pas d'accent. Étonnant !

Écrit par : Berthoise | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Si tu possèdes une tablette , tu verras les fautes qui se mettent à ton insu , la garce , elle me mets des mots que je ne veux pas , alors les accents , je me bats avec elle . Ce n'est pas un ordinateur et moi je me laisse prendre .

Écrit par : Brigitte | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

parfois je me relis ou je relis mes coms et .... je me fais peur! Alors ne compte pas que je m'y essaye ! Mais tu es vraiment le champion !

Écrit par : emiliacelina | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

aigü ? Non ?

Écrit par : liliplume | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Non Lili, aigu et aigüe (ou aiguë comme on écrivait avant la réforme)...
Tréma seulement au féminin.

Écrit par : le_gout_des_autres | samedi, 12 décembre 2015

J'ai souvent eu besoin de faire cet effort car sur les claviers de mes amis les anglais c'est obligatoire. C'est ainsi que la colère devient l'ire et le désir un vœu, etc... Quel plaisir en effet de chercher un jumeau, un ami en lieu et place du mots habituel de notre langage quotidien.

Écrit par : Marie-Madeleine | samedi, 12 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

J'adore les lipogrammes, c'est vraiment incroyable la richesse de la langue française, tout le monde trouve dans ce genre d'exercice de quoi satisfaire son besoin de briller en famille ou avec ses amis, il est clair que le plus difficile est le lipogramme sans e, mais on peut aussi tenter comme je l'ai fait il y a quelque temps, de parler de sa ville dans un texte super long sans la lettre a.Bien, je vais te laisser en souhaitant qu'aucun accent intempestif ne sera venu polluer ce commentaire-fleuve qui n'a que l'ambition de te faire sourire.
Bises cosmiques
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | dimanche, 13 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Suis pas joueuse et me connais : j'aurais alors bien trop envie d'en mettre partout des accents... Il suffit qu'il ne faille pas et cela devient encore plus tentant !

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 13 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Pfiou... Toi tu écoutes Augustin...

Écrit par : Anita | dimanche, 13 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Non, non, je ne suis pas tombé dans le Trapenard...

Écrit par : le_gout_des_autres | dimanche, 13 décembre 2015

Le "ç" est permis? J'ai l'impression qu'en son lieu et place, il y avait un point d'interrogation.

Écrit par : livfourmi | lundi, 14 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Pas mal, l'exercice, bravo!

Écrit par : muse | lundi, 14 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire