Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 décembre 2015

Ce ne serait pas arrivé si elle avait eu un corps sage…

Hier, Heure-Bleue et moi sommes passés chez l’Ours.
On avait dans l’idée d’emmener P’tite Sœur avec nous à l’école de Merveille.
Heure-Bleue a dit que c’était pour la promener.
Je pense que c’était plutôt pour l’estourbir un peu dans le froid.
Oui, P’tite Sœur est un poil beaucoup vivante.
Elle l’a échappée belle, en cours de sieste qu’elle était, elle a été sauvée d’un bain de froid.
Nous sommes donc arrivés tous deux, Heure-Bleue en pleine forme, moi bleu de froid, à « la grande école ».
Nous étions quasiment à l’heure alors nous n’avons pas eu longtemps à attendre Merveille en battant la semelle.
Habituellement je reconnais de loin la maîtresse de Merveille, elle est toujours en retard car elle attend que le calme soit total pour laisser sortir sa classe.
C’est une jolie brune, plutôt petite, de traits délicats et enceinte presque jusqu’aux yeux mais elle n’était pas là.
Merveille est enfin sortie, m’a jeté un regard distrait, la hyène mais m’a quand même fait un bisou, mais rapide hein…
Je sens depuis un moment venir la période où elle ne voudra avoir rien à faire avec les garçons, jouer rien qu’avec des filles.
Elle avait plein de choses à nous dire.
- Tu sais, la maîtresse, elle n’était pas là !
- Ah bon ?
- Oui, elle a eu des contractions mais il paraît que c’est pas grave elle a passé la journée à l’hôpital mais tout va bien et que non c’est pas grave mais il faudra qu’elle se repose alors elle restera chez elle jusqu’au 12 janvier après elle sera en congé maternité et on ne la verra qu’après et on a une remplaçante mais elle est pas si belle.
Oui, elle a dit tout ça sans reprendre sa respiration, Merveille.
Quand je pense que quand j’avais son âge, on ne savait même pas que les maîtresses pouvaient faire des bébés et encore moins quelles pouvaient avoir des contractions !
Bon, j’étais chez les Frères qui, eux, ne tombent que rarement enceints…
Mais quand même, que de changements, que d’évolution depuis les « fifties »…
C’est vraiment mieux.
Pour la remettre de ses émotions, nous avons fait un détour pour acheter « un petit quatre heures » et nous nous sommes arrêtés à la maternelle où elle fut accueillie comme la fille prodigue.
Elle en a profité pour aller aux toilettes. C’est dingue ce que cette petite peut faire pipi…
Ce qu’il y a de bien avec Merveille, c’est qu’après avoir débordé de nostalgie, une fois passés chez le boulanger, nous avons constaté que si elle avait souvent le cœur gonflé par l’émotion, ça lui dilatait aussi l’estomac.
Suffisamment pour qu’il soit à peine satisfait par un gros éclair au café.
Oui, l’émotion c’est bien mais les gâteaux c’est bien aussi…
Pauvre petit cœur, va…

Commentaires

la petite est vive mais visiblement elle dort bien, ça fait plaisir ça. Merveille retourne en matenelle pour voir ses anciens copains ou son ancienne maîtresse?

Écrit par : maevina | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Merveille retourne voir la dame de l'accueil. La petite a refusé de faire un calin à B. lorsque les enfants sont allés voter, dommage pour toi a dit l'Ours à la petite.

Écrit par : heure-bleue | mardi, 15 décembre 2015

Du côté des grands parents paternels, pas mal de vivacité au niveau de la répartie ou de l'estomac également, non ?
Et des Frères qui tombaient en saints tu en as vu ?

Écrit par : Brin de broc | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Je comprends Merveille, je viens d'engloutir 3 profiterolles énormes avec chantilly et ça fait un bien fou.

Écrit par : mab | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

j'ai ri de ton expression "la hyene" et aimé toute cette tendresse

Écrit par : liliplume | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu ne nous la feras pas ! tu aimes cette petite en grand-père gâteau et tu d''éMerveilles de tes découvertes chaque fois que tu la vois.

Tu ne savais pas qu'il y avait une différence de taille entre les vessies féminines et
masculines ? Mince alors ! Ce fut un sujet de discorde permanent entre Mr Sophie et moi.
Il ne comprenait pas que je ne pouvais pas faire Paris-Marseille sans m'arrêter, et moi je ne comprenais qu'il n'explose pas, ce qui m'aurais beaucoup gênée hihihi

Écrit par : Sophie | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

ce qui m'aurait ...

Écrit par : Sophie | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

ma mère appelait les filles des "pissouses"!!! Quand j'étais petite j'avais dit en parlant d'une fausse couche d'une voisine : elle a fait une fausse secousse ! Ce que tu l'aimes cette petite, rien d'elle ne t'échappe !

Écrit par : emiliacelina | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Les jolies maîtresses brunes avec un corps sage, tu en connais beaucoup ?
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 15 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

suis plus petite, enfin en âge, mais je fais bcp pipi..je bois trop de tisane

Écrit par : pucca | mercredi, 16 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire