Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 décembre 2015

Et maux et camé.

De rien Mab et Berthoise, de rien…
Il y a quelque temps maintenant, j’ai eu maille à partir avec un crustacé dont les pattes sont délicieuses mais l’action pernicieuse.
Comme je traversais une période moralement morose, je m’étais mis à lire des trucs pour me remonter le moral.
Mais attention, lectrices chéries, me le remonter avec sérieux !
J’avais alors jeté mon dévolu sur « La vie heureuse ».
Je l’ai lu dans les toilettes.
Uniquement dans les toilettes.
J’ai bien fait.
Mon dieu que c’est ch… !
La conception de la vie heureuse de monsieur Sénèque est particulièrement rébarbative.
Je me demande encore aujourd’hui si ce n’est pas sa lecture qui a poussé Pascal à adhérer au jansénisme, c’est dire…
Du coup, toujours à cette époque, je me suis rabattu sur Hérodote qui est, à mon sens, le vrai père du polar, bien avant Agatha Christie.
Hier soir, je cherchais dans la bibliothèque quelque chose à lire quand je suis tombé sur un exemplaire des « Contes d’amour, de folie et de mort » dans une édition que je ne connaissais pas.
Différente de celle que j’avais lue il y a deux ans.
J’ai appris d’Heure-Bleue que nous avions tous deux acheté ce bouquin et que ce n’était pas la première fois que nous faisions ça.
En épluchant les rayonnages, c’est ce qui m’a amené ce souvenir, je suis tombé sur ce sinistre Sénèque et sa bien triste « Vie heureuse ».
La première page m’a rappelé cette mauvaise période alors je l’ai reposé.
J’ai pris les deux petits bouquins qui le jouxtaient.
Emporté par une envolée intellectuelle de haut niveau, j’ai lu le premier avec bonheur.
Vous dirais-je, lectrices chéries que j’attends ce soir avec impatience pour lire le second ?
C’est une œuvre gaie, pleine de fraîcheur et d’humour, écrite par quelqu’un hélas mort trop tôt.
Quelqu’un qui savait ce qu’est l’enfance, l’avait écoutée avec attention et se rappelait avec précision ce qu’on y ressent.
Mieux, il savait l’écrire.
Alors, dès ce soir, je me plonge dans le deuxième bouquin des aventures du « Petit Nicolas ».
Ça, c’était « La vie heureuse », la vraie.
Pas une punition à la Sénèque.

Commentaires

J'ai voulu lire Sénèque juste parce que Lucchini en parle dans "Art" la délicieuse pièce de théâtre de yasmina Reza, que je ne saurais trop te conseiller entre deux tomes du petit Nicolas, tant c'est jouissif de voir écharper les snobinards parisiens.Prends le temps, si tu ne l'as pas vu, c'est excellent.

https://youtu.be/BCIyBbD0QwA

Mais j'ai vite compris que le ramassis de conseils rabat-joie de ce pisse-froid de Sénèque n'étaient pas pour moi.
Beaucoup trop puritain !
Bises célestes
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Sénèque ta mère oui ! Parce que le bonheur c'est jouir de la vie, point.

Écrit par : SdL | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Sénèque et Le petit Nicolas ne tirent pas dans la même catégorie. Hi hi bonne lecture!

Écrit par : Livfourmi | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Joli titre aussi. Pas sûr que Théophile en soit très content...

Écrit par : Livfourmi | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Pas lu Sénèque, même pas essayé. En revanche, le petit Nicolas, lu, relu et rerelu, toujours avec plaisir.

Écrit par : Berthoise | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Pas écrit ce matin : je me suis dis qu'il fallait que je décrypte d'abord ton titre qui me saute aux yeux à la première lecture d'ordinaire. Merci à Livfourmi pour sa piste.

Ensuite, je ne connais pas Sénèque (enfin, pas ses écrits) : je ne savais même pas qu'il était né à Cordoue...

Par contre, un grand merci: "mon" Petit Nicolas est encore dans son emballage filmé d'origine. Donc à lire un soir ? quoique je ne sois pas sûr d'y retrouver des souvenirs d'enfance.....

Écrit par : Sophie | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Ni l'un ni l'autre.

Écrit par : mab | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Tu as raison.
J'espère que quelqu'un t'a offert les super bandes dessinées "Les Vieux Fourneaux", je viens de lire le tome 3 qui vient de sortir, et je jubile. Oui, vraiment.

Écrit par : Anita | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

j'opte pour le Petit Nicolas! Ça e t'étonnes pas , je suppose ??????

Écrit par : emiliacelina | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

adoré le petit Nicolas !

Écrit par : liliplume | mardi, 22 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

trop de retard, trop de trucs dans la caboches! mais un joyeux noël quand même (si vous fêtez) à vous deux! des bisous

Écrit par : pucca | mercredi, 23 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Dans un premier temps tu avais tenté de te finir de te fusiller le moral ?
Heureusement que tu t'es repris...

Écrit par : Brin de broc | jeudi, 24 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

je n'ai jamais lu Hérodote, je suis tentée; Le petit Nicolas, c'était il y a bien longtemps, je vais m'y replonger , ce sera délicieux .

Écrit par : madame alfred | lundi, 28 décembre 2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire