Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 janvier 2016

Je reste un homme de l’être…

Hier matin, je glandais avec acharnement.
Ça ne paraît pas mais rien que glander, ça prend des heures…
Mon regard s’est posé sur mon bouquin puis je me suis mis à la préparation du petit déjeuner d’Heure-Bleue.
J’ai entendu « Chez Laurette » clore la revue de presse.
J’ai dit à la lumière de mes jours.
- je suis sûr que Michel Delpech est mort.
Ça n’a pas coupé l’appétit de celle qui partage ma vie.
Elles s’est contentée de dire :
- Drucker va avoir l’air c…, il avait parié sur septembre…
Oui, on joue au cynique dans la famille.
Le temps a passé et d’un coup Heure-Bleue a crié :
- Minou ! On n’a pas de pain et ça ferme à midi, on est dimanche !
Alors je suis descendu chercher du pain.
La boulangère m’a tendu la « tradi » habituelle.
En regardant le présentoir, j’ai vu quelque chose qui, j’en étais sûr, allait faire frémir la lumière de mes jours.
J’ai donc demandé :
- Et une galette, s’il vous plaît.
- Individuelle ? Frangipane ?
- Individuelle et frangipane, s’il vous plaît.
- Ça fera quatre €uros vingt, s’il vous plaît monsieur…
J’ai tendu un billet de dix €uros.
- Vous n’auriez pas vingt centimes, monsieur.
J’ai plongé la main dans ma poche et en ai sorti du premier coup une pièce de vingt centimes.
- Aaaah… Vous les hommes, vous êtes bien plus rapides que nous les femmes !
Au lieu de me taire, j’ai cru bon de répondre.
- Oui, j’ai entendu parler de ça, c’est quelque chose que les femmes reprochent souvent…
La boulangère a souri.
Elle a pensé à la même chose que moi.
Et sûrement la même chose...
J’ai entendu glousser derrière moi.
Je me suis retourné et me suis retrouvé face à une miniature, coquette comme une chatte, blondie et frisée par un coiffeur et qui avait bien plus de vingt ans de plus que moi.
Elle m’a souri gentiment, agité la tête et a dit :
- C’est déjà très bien de le savoir, jeune homme…
Mais dites moi, lectrices chéries, ça passe à quel âge, ce truc ?

Commentaires

Tu es tombée du lit Le Goût ?

Écrit par : imaginer | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Et pourquoi ça passerait?

Écrit par : mab | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

L'esprit en verve, ce matin. Seulement l'esprit ?...

Écrit par : lakevio | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Je glousse.... je glousse...
... et je m'étrangle !
C'est encore toi le responsable, jeune homme !

Quel plaisir de te lire si tôt.

Écrit par : Sophie | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'ajoute un commentaire en a-parte : Drücker en a oublié qu'il pouvait avoir un microbe voyageur quelque part. On entend plus que lui sur toutes les ondes, avec le ton de circonstance. Ça m'éneeeerve .....

Écrit par : Sophie | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Sophie. Juste un petit mot à rajouter. Mon mari me disait tout à l'heure quand je lui ai dit qu'il y aurait un hommage à Michel Delpech le 23 janvier sur la 2 "il n'y en a que pour Drucker en ce moment. A mon avis, il n'en a plus pour longtemps". J'en déduis que Drucker a peut-être aussi un cancer. Plu au ciel que non, car, bien que je l'aime beaucoup, on en soupera longtemps, vu sa longue, longue, longue, longue carrière.

Écrit par : julie | lundi, 04 janvier 2016

On n’a pas de pain et ça ferme à midi, on est dimanche !
N'étant mieux servie que par moi-même, j'ai mangé ce matin le reste d'un délicieux 4/4 préparé par mes soins samedi soir, avec l'aide de mon mari, mari qui ne veut jamais aller me chercher du pain frais pour mon petit déj.
D'ailleurs, à propos de pain, est-ce que quelqu'un en a trouvé le 1er de l'an ? Du vrai pain, je ne parle pas du décongelé, industriel.
Car, en allant chez ma mère le 1er, aucun boulanger ouvert sur notre trajet. Rien de rien. Ni dans les villages traversés, ni dans la grande commune de 2500 habitants, ni dans la grande ville de 5000 habitants. Que dalle !
Jamais vu ça ! A croire que les boulangers gagnent beaucoup d'argent, sont très riches. Car ceux qui voulaient acheter des bûches ou une galette des rois devaient les commander la veille, comme nous avons fait. Les restaurants n'ont dû servir que du pain congelé à leurs clients ou du pain de mie.
Par contre, la boulangerie du village de ma mère était ouverte. D'accord, ce pain ne casse pas 3 pattes à un canard et la bûche ressemblait à de la bouillie, le chocolat était fondu. Pouah ! Même que ma mère nous a donné les 2 bûchettes restantes et a gardé la petite bûche achetée par nos soins.

Écrit par : Julie | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Toujours l'esprit coquin, dès le matin !

Écrit par : Anita | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

menfin le gout!
l'art de la répartie...
l'esprit coquin comme dit Anita
tu m'as fait rire...
;-)

Écrit par : Coumarine | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

C'est délicieux, ces petits sous-entendus qui émaillent les conversations banales...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Charmant !
Et pourquoi voudrais-tu que ça passe ?

Écrit par : Berthoise | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Voilà une conversation qui a dû te faire entamer la journée de bonne humeur!
C'st agréable de tomber sur une "miniature" qui a de la répartie avec humour !!!!

Écrit par : emiliacelina | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Ce truc , comme tu dis , ça devrait nous tracasser jusqu'au bout , beaucoup de répartie la petite dame .

Écrit par : Brigitte | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

de la répartie la petite dame !

Écrit par : liliplume | lundi, 04 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

:D :D :D
Tu lui as tapé dans l’œil. Elle voulait certainement te flatter. Ou te remercier de l'avoir fait sourire :)

Écrit par : Rosalie | mardi, 05 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

"C’est déjà très bien de le savoir, jeune homme…
Mais dites moi, lectrices chéries, ça passe à quel âge, ce truc ?"

Te faire appeler jeune homme ? Ben je crois que ça ne passera pas... C'est top, non ?

Écrit par : Brin de broc | mardi, 05 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Sourire...

Écrit par : marie-madeleine | mercredi, 06 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire