Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 09 janvier 2016

C’est un bon terme « Ô maître ! »

Elle m’a réveillé.
Elle va mourir.
« Minouuuuu !!! Je suis malaaaaade !!! »
Effectivement, la lumière de mes jours grelotte au point de faire trembler le matelas.
Exceptionnellement, c’est elle qui se colle à son Goût préféré.
- Je crois que je vais vomiiiir…
Après lui avoir recommandé de ne pas repeindre le lit à des heures indues je vais chercher la bassine dans la salle de bains.
Comme plein de filles, elle s’y prend comme un pied pour vomir.
Elle essaie de vomir couchée alors que tout le monde sait, du moins les mecs, que c’est une bonne façon de rater la bassine, de s’en mettre partout et de salir tout le lit…
Apparemment, c’est la croix des hommes, des pères, des frères, des maris, des amants, de tenir des têtes et des bassines devant des femmes, des filles, des sœurs, des épouses et des maîtresses.
- Assieds toi…

- Oui, les pieds hors du lit.
Évidemment, après examen superficiel, je n’ai pu me retenir de lui dire :
- Quand même, la « meilleure galette 2014 »... A ce prix là, t’aurais pu la digérer avant…
Elle a pesté mais a continué à grelotter.
J’ai fini mon métier de garde-malade et me suis recouché, bien content parce que les fenêtres ouvertes, je n’avais pas chaud, vêtu d’un peu de caleçon et de beaucoup d’innocence.
Je me suis collé contre Heure-Bleue qui a accepté volontiers.
Elle, je ne sais pas mais moi j’étais bien.
Ses grelottement ont faibli, sa respiration est devenue plus calme et elle a posé la main sur moi.
- Ça va mieux ma Mine ?
- Oui, Minou mais quand même, je suis malaaaade, je vais mourir…
- Ça va aller mieux.
Elle m’a caressé le bras gentiment.
- Arrête de me faire des trucs comme ça, tu m’exciiiiites !
C’est quand elle a essayé de me battre que j’ai vu qu’elle n’allait pas mourir dans l’immédiat.
Ce matin, le thermomètre affichait trente neuf degrés alors  j’ai quand même appelé un truc genre « SOS Médecins », on ne sait jamais.
Malgré ses prières j’ai refusé de sentir son haleine qu’elle prédisait méphitique.
Elle a commencé une litanie d’objurgations, à me traiter d’égoïste, dire « tu m’aimes plus » jusqu’à ce que je lui dise qu’il fallait quand même quelqu’un debout pour aller chercher de quoi faire le bouillon de légumes, remède souverain en cas de peste bubonique.
Voyons, lectrices chéries, vous ne croyiez tout de même pas qu’Heure-Bleue s’abaisserait à ne souffrir que d’un banal refroidissement…

Commentaires

Vomir du digéré est abject ! Il faut vomir avant...
dixit mon beau-père qui avait été beaucoup malade dans la marine pendant la guerre ( non, pas le mal de mer ! ). Je passe sur la technique, hein !
Comment veux tu qu'elle ne meure pas à 39° ?

Écrit par : Sdl | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

39, tout de même! Ce n'est pas juste un truc qui a mal passé. Cela dit, moi je file aux toilettes pour ce genre d'affaire.

Vêtu d'un peu de caleçon et de beaucoup d'innocence, l'image est parlante ;-)

Écrit par : Livfourmi | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'adore ce genre de drame en trois actes dans le doux cocon de la chambre nuptiale.
C'est racinien ton abnégation !
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

j'espère que tu seras comme M.L. imperméable à la contagion !

Écrit par : liliplume | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Comediante et tragediante peut-être, non vraiment malade.

Écrit par : mab | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Magnifique !
Quel talent !

Bon, tu souhaites à ta moitié tous les souhaits de prompts rétablissements. Pauvre Heue-Bleue !
Bises de loin.

Écrit par : Berthoise | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'aurais préféré de beaucoup qu'il n'y ait pas de deuxième note aujourd'hui...

Même si les deux m'ont fait sourire, malgré la dramaturgie mise en place par vous deux.

Quelle épidémie juste ciel !!!!

Garde la bassine pas loin, car avec les toux bronchitiques, même les bouillons ne passent pas toujours !!!

Écrit par : Sophie | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Et moi qui demandais à partager cette si bonne galette. Quel gâchis ! Faudra lui en racheter une autre quand elle ira mieux.

Écrit par : julie | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

L'art de nous faire rire sur un sujet dramatique !
(dis donc, l'en faut peu pour t'exciter toi ! hihi)

Écrit par : Praline | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

tenir la bassine ????? Quel dévouement !!!!! Faut-il que tu l'aimes , la pauvre !
Arrête de te promener "presque" à poil! Tu vas te choper un rhume à ton tour !

Écrit par : emiliacelina | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

La peste bubonique se fait rare de nos jours... mais sait on jamais méfiance quand même ?
La peste galettique sévit pas mal ces temps ci... il ne faut pas en abuser surtout si elle est grasse...

Écrit par : Françoise | samedi, 09 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

J'espère que tu ne choperas pas le virus parce que... je plains HB ! Ah, on peut se moquer !... Un homme malade et c'est la fin des temps ! Soigne-la bien qu'elle ne meure pas. Toi itou d'ailleurs !

Écrit par : lakevio | dimanche, 10 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

"Il avait tort, Albert.
C'est le chemin qui est intéressant.
Parce que la fin on la connaît..."

Il ne parle pas de l'issue, mais de ce qui nous meut.
Enfin, je crois, je ne suis sûre de rien.
Le chemin est intéressant mais ce qui nous pousse à avancer l'est plus encore, c'est je crois le sens. Et je suis assez d'accord.

Écrit par : berthoise | dimanche, 10 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Mince !!!!
Bon tu es exemplaire dans les soins semble-t-il mais as-tu pensé à la plaindre au moins ???

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 10 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire