Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 janvier 2016

Oh les filles, oh les filles !

Ouaip ! C'est exactement ça...


Hier, c’était Merveille.
Comme souvent, nous allons chercher Merveille à l’école.
Cette fois ci, le palmarès de la classe a montré que si Merveille est toujours dans le peloton de tête, il s’en faut d’une place pour qu’elle fût sur le podium.
Alors elle a fait un peu la tête…
Comme elle est assez susceptible je n’ai rien dit  puis j’ai déposé son cartable chez ses parents avant de nous en aller manger quelque chose.
Depuis quelque temps et pour un long moment je le crains, « L’Opération Cartable » est plus délicate.
Il n’est plus question que je monte chez l’Ours, le cartable de Merveille à la main sinon, à peine la sonnette pressée on a droit à « Papiiii !!! Papiiii ! » et une P’tite Sœur qui court partout à la recherche d’habits pour sortir avec Merveille et nous.
Je suis donc allé déposer le cartable sur le palier, ai appelé l’Ours au téléphone et l’ai prévenu pour qu’il le récupère
L’humeur de Merveille s’adoucit en allant manger une crêpe et en revenant à la maison par la « Coulée Verte ».
Heure-Bleue, souffreteuse au lever, avait d’avance laissé tomber son imitation de Violetta dès qu’elle vit qu’il faisait beau et qu’on allait sortir de la maison.
J’ai eu froid tout au long du chemin de retour.
Le temps était beau mais sec et froid.
Merveille dansait, sautillait et vidait la batterie de mon appareil photo, s’attachant à fixer de petites choses à peine vivantes.
Ça nous a pris exactement, de retards en retours vers des choses intéressantes, près de deux heures.
Cent-dix minutes exactement.
Heure-Bleue marchait, le manteau largement ouvert, vêtue d’une chemise et d’un vague truc aussi épais que sa retraite.
Tout ça m’a fait une nouvelle fois me poser la question que je me pose depuis  que j’ai croisé une « claire » de près pour la première fois : « Mais elle n’a donc jamais froid ? »
En vrai, comme je suis « malpoli » quand je cause in petto, je me suis dit « P… ! Mais jamais elle a froid ? »
Pris d’un doute quant à ma complexion j’ai demandé à mes deux amours ce qu’elles pensaient du temps.
« Mais il fait très bon ! » m’a dit Heure-Bleue.
« Maiiiiis enfin Papi… !!! Mamie s’est trompée, il fait tiède !!! » a affirmé Merveille.
Arrivées à la maison, Heure-Bleue et Merveille se sont livrées jusqu’au soir à une activité « de filles », le tri et le commentaire du tas de sacs à mains entassé au cours des années par Heure-Bleue.
Charge à moi évidemment de le ranger dans le haut du placard, les deux dérangeuses étant trop petites pour le faire.
Alors quand la lumière de mes jours me dira –ce qui ne saurait prendre plus de deux heures- « tu ne ranges jamais, tu mets le souk ! » je saurai quoi dire.
Enfin, je saurai pourquoi je me tais…
Le plus dur, dans cette journée est le moment où Merveille commence à être fatiguée.
Comme vous le savez, Merveille mange comme un moineau, c'est-à-dire tout le temps.
D’ailleurs, comme les oiseaux, il lui faut du carburant en permanence.
Ça ne paraît pas mais maintenir une ablette à 37°C, faut de l’énergie..
Elle dormait debout quand je l’ai ramenée chez ses parents.
Ça, ça m’a bien reposé.
Ça fait comme Heure-Bleue, quand elle dort ça repose tout le monde…

Commentaires

Eh bien moi je suis une femme oignon - non pas pour l'odeur - mais pour le nombre de couches d'habits que je mets.

Écrit par : Livfourmi | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Je suis plutôt "claire" aussi, mais j'ai froid comme tt le monde quand il fait froid ou même simplement frisquet, et je ne sors jamais sans une écharpe ...
Quand je songe qu'HB était quasiment mourante il y a une semaine et qu'elle sort le manteau ouvert hier, même à Paris intra-muros (vous n'avez pas de rue qui sont de véritables pièges à courant d'air ?).... je suis baba de chez Ali.

Écrit par : Sophie | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Opération Cartable ,j'adore , combien de temps encore pour que P'tite Soeur ait compris qui téléphone et pourquoi , vous serez cuits !plutôt ses parents
quelle charmante journée et si bien contée; petite étoile de chaleur dans une journée de drache belge qui paraît il ressemble fort à l'universelle

Écrit par : epalobe | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

je t'invite à "quizzer" chez moi !

Écrit par : epalobe | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Je mets des couches car je déteste avoir froid mais je reconnais supporter mieux le froid que la grosse chaleur , quand tu es nue , quoi faire quand tu as encore chaud ? Transpirer ! P'tite sœur va bientôt comprendre ce que vous faites !

Écrit par : Brigitte | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que l'incontinence, ce n'est pas marrant, surtout quand il fait froid.

Écrit par : julie | jeudi, 14 janvier 2016

Julie, tu as oublié le smiley...

Écrit par : le_gout_des_autres | jeudi, 14 janvier 2016

Pour le smiley, encore fut-il qu'il y en eu un quelque part ! Sinon, je l'aurais mis. C'est un peu con ce que j'ai dit. Mais, pourquoi avec certains mots faisons-nous toujours des associations ? Remarque, c'est gentil ce que je dis à côté de la bande à Ruquier sur RTL. C'est celui qui ira le plus loin dans la vulgarité.
Mais, bon, là n'est pas le sujet. Pardon. On y parle que de 3 merveilles.

Écrit par : julie | samedi, 16 janvier 2016

Finaude, Merveille n°2 !

Écrit par : Berthoise | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

merveille 2 ne va pas mettre longtemps pour comprendre le coup du cartable !!!
Meuuuh! NON!!! Ça ne nous repose pas du tout à nous quand Heure Bleue dort! Tu es vraiment mauvaise langue !

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

c'est sympa de pouvoir la récupérer après l'école presque tous les mercredi en fait ! ne déménagez pas !!!!

Écrit par : maevina | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Maevina a raison : si vous déménagez je ne vous donne pas trois notes que vous vous lamentiez d'avoir perdu ça !! Moi je suis comme toi : frileuse ! Et pourtant claire de peau. Et mon mari, plus mat n'a jamais froid. Donc ta théorie ne fonctionne pas.

Écrit par : liliplume | jeudi, 14 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Je pense aussi que le coup du cartable ne va pas durer longtemps, elles sont futées les filles.

Écrit par : mab | vendredi, 15 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

En vrai, comme je suis « malpoli » quand je cause in petto, je me suis dit « P… ! Mais jamais elle a froid ? »
hihihihiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii j'me disais aussi...t'as le chic pour raconter tes petits bonheurs...ici grêlons depuis ce matin et maintenant neige...je ne risque pas d'aller même dans le jardin!!!bisous

Écrit par : esthériane, mialjo | vendredi, 15 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Cette petite Merveille vous en fait voir de toutes les couleurs et , le plus souvent c'est la vie en rose !

Écrit par : Jerry OX | vendredi, 15 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Heure Bleue ne dort plus donc tu devrais avoir fini de te reposer :-)

Écrit par : Praline | samedi, 16 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

"Elle dormait debout quand je l’ai ramenée chez ses parents."
Vous l'épuisez cette petite !...

Écrit par : Brin de broc | lundi, 18 janvier 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire