Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 08 février 2016

An irritating gentleman.

108941631_o.jpg

Isn’t a gentleman…
C’est ce qu’elle s’est dit quand ce butor s’est penché sur le dossier de son siège pour lui susurrer des fadaises.
La jeune fille agita ses boucles blondes et cessa de manipuler sa petite pochette.
Elle se retint à grand’ peine de soupirer.
Elle ne dit rien, se contentant de poser ses mains sur ses genoux et de faire ce qu’on lui avait appris depuis la plus tendre enfance.
Se tenir droite et rester silencieuse.
La sentant gênée mais timide, l’homme se pencha un peu plus vers elle, au risque de basculer, et lui souffla dans l’oreille « vous savez, Mademoiselle, que vous êtes charmante ? »
Elle secoua la tête, dégoûtée par le souffle lourd de l’importun.
Il insista « vous me semblez bien jeune pour voyager seule… »
Puis, tenant la cordelette de ses lorgnons et s’inclinant davantage « un homme auprès de vous serait d’un grand secours… »
Elle était de plus en plus agacée mais ne savait comment se débarrasser de ce personnage.
Elle craignait qu’il soit plus intéressé par la prise de sa vertu que par sa sécurité.
Elle était certes jeune mais savait depuis peu que ce qui intéresse vraiment les hommes chez les jeunes filles, ce n’est pas leur porte-monnaie…
Depuis combien de temps maintenant cet homme lui adressait il la parole sans avoir été convié ?
Elle était de plus en plus gênée.
Non, en y réfléchissant un peu elle était agacée.
Mais bon sang, cet homme n’avait il point une épouse à houspiller, à ennuyer ?
Qu’il s’en trouve une après tout !
En plus il avait bien vingt-cinq ou trente ans de plus qu’elle !
Elle serait bientôt en colère, elle le sentait.
Une dame arriva du bout du wagon qui lui faisait face et se dirigeait vers sa banquette.
Un soupir de soulagement échappa à la jeune fille, elle allait enfin être en paix.
Ce malappris n’oserait sûrement pas l’ennuyer en présence d’une dame.
« Aaaahhh ! Je vous ai retrouvé ! Ce ne fut pas sans mal, le contrôleur ne se souvenait plus où il vous avait placé ! Enfin me voici, mon ami ! »
La jeune fille tenait sa vengeance.
Elle se leva, se tourna vers l’homme et lui tendit les bras en criant « Père !!! Enfin ! Oh, Père ! »
Elle fut particulièrement satisfaite du bruit de la gifle qui retentit.
Elle ne savait pas comment elle allait se sortir de cette affaire, maintenant...
Bah... Elle aurait bien une idée…

Commentaires

Excellente la chute!

Écrit par : mab | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

:) :) :) :) :) une fin digne de toi !!!!

Écrit par : emiliacelina | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

... elle aurait bien une idée...

et toi tu n'en manques pas. Ce que je remarque c'est que le personnage assez répugnant a une haleine très, comment dire, animale !!!

Je n'écris pas beaucoup, toujours bloquée ...

Écrit par : Sophie | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

Cette petite a beaucoup d'imagination... et un culot inhabituel dans son monde !
J'ai en effet beaucoup apprécié la version Mère Castor.

Écrit par : lakevio | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

la tienne est un peu la seule à avoir du répondant ! Nous en avons tous fait une victime potentielle

Écrit par : liliplume | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

Mais si, elle est très bien ta version.

Écrit par : Berthoise | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

"cet homme n’avait il point une épouse à houspiller, à ennuyer ?"
J'adore...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

Il a dû manger sa moustache une fois à la maison...

Écrit par : Brin de broc | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

Bien fait!

Écrit par : Livfourmi | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

Ah ah sympa la chute ! Bien fait pour lui :-)

Écrit par : Praline | lundi, 08 février 2016

Répondre à ce commentaire

belle réussite et qu'elle pirouette finale !!!!

Écrit par : maevina | mardi, 09 février 2016

Répondre à ce commentaire

Essai.

Écrit par : heure-bleue | mardi, 09 février 2016

Répondre à ce commentaire

Ça marche ?

Écrit par : Praline | mardi, 09 février 2016

essai

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 09 février 2016

Répondre à ce commentaire

juste un essai...

Écrit par : le-gout-des-autres | mardi, 09 février 2016

Répondre à ce commentaire

oh !! Bigre ! Bien vu le Gout !! Je ne m'attendais pas à cette conclusion en forme de"claque de fin" .

Écrit par : Jerry OX | mardi, 09 février 2016

Répondre à ce commentaire

Heu hein 6 essais sur mon blog, c'est un peu lourd... merci d'arrêter svp.
C'est peut-être du goût des autres, mais sûrement pas du mien.

Écrit par : G. Mike | mercredi, 10 février 2016

Répondre à ce commentaire

pourquoi je ne reçois plus de notifications de commentaires par e-mail depuis dimanche

Pourquoi est ce si important de recevoir des notifications de commentaires sur sa messagerie ? Je hais ça. Je bloque quand ça arrive. Ca ne fait qu'encombrer les messageries.
Moi, c'est le contraire qui me fout en rogne. Il suffit d'aller simplement voir son blog, non !
Vachement intéressant le blog de G.Mike..Hi, hi...

Écrit par : julie | mercredi, 10 février 2016

Répondre à ce commentaire

Parce que ça m'évite de rester connecté sur mon blog car je fais autre chose avec mon PC.
Alors les notifications me permettent de savoir laquelle de mes lectrices chéries est venue chez moi et ce qu'elle a dit.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 10 février 2016

Si je comprends bien, il te faut nous lire dans l'instant, dès que nous avons posté un commentaire ? C'est gentil, ça ! Regarde, moi, je n'ai rien reçu de toi, mais, ça ne m'empêche pas de venir chez toi. Je suis venue, j'ai vu, je repars...Bon repas avec votre Merveille. Chez moi, c'est mon mari qui est en train de le préparer.

Écrit par : julie | mercredi, 10 février 2016

Écrire un commentaire