Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 05 avril 2016

Des airs et zones à rides...

Heure-Bleue et moi papotions, comme toujours.
Depuis toujours.
Du moins depuis très longtemps.
Nous parlions de cette femme, venue vendredi s’asseoir à côté d’elle, à l’arrêt du bus de la rue de Courcelles.
Heure-Bleue m’avait demandé :
- Non mais tu as vu ?
- Évidemment, je ne pouvais pas rater ça…
La femme en question était terriblement esquintée à coups de scalpel.
L’outil censé « réparer des ans l’irréparable outrage » en avait aggravé l’outrage.
En plus elle avait, comme dit Heure-Bleue, « le cul triste ».
Et pour cause, il était passé dans ses joues.
Quant à la bouche…
Bon, je n’ai pu que penser que « coller des lèvres de mérou à une femme lui donne immanquablement l’air d’une morue »
Je me suis mordu la langue et ai attendu qu’elle soit hors de portée pour le dire à la lumière de mes jours.
Une fois de plus nous nous sommes dit que la chirurgie censément esthétique portait souvent mal son nom.
Ces retouches rataient systématiquement leur but qui est quand même de donner l’air jeune à quelqu’un qui ne l’est plus.
On devrait pourtant tous savoir que le mieux pour avoir l’air d’avoir vingt ans, c’est quand même d’avoir vingt ans…
Qu’on essaie avec des crèmes dont le composant essentiel est l’eau distillée, soit, au moins c’est sans risque.
Mais le scalpel…
De papotages en digressions, nous nous sommes aussi rappelé ce couple croisé rue Bayen, peu avant d’arriver rue Poncelet pour les quelques courses du dîner.
Heure-Bleue ne l’avait pas sur le coup remarqué.
Elle, avait l’âge d’être sa fille.
Lui, celui d’être son père.
Heure-Bleue a même cru qu’il l’était.
Jusqu’à ce que je remarque leurs doigts enlacés.
J’ai pensé, en regardant la fille et en mauvais esprit que je suis, que l’expression « prendre un coup de vieux » prenait là tout son sens…
Il était bien conservé, mais, comme ma mère, jamais à court d’une vacherie envers les femmes, disait à ce propos « bien conservée, d’accord… Mais on a beau dire, la conserve, ça ne vaut pas le frais ! »
Souvent ça dégénérait parce que mon père, au lieu de se taire, ne pouvait s’empêcher de lui dire en prenant l’air innocent « Ah ça, ma poule ! À qui le dis tu… »
Puis, notre papotage a pris fin parce que la lumière de mes jours s’est mise à son clavier pour vous lire tout en écoutant d’une oreille distraite le film « Tellement proches » qu’on avait déjà vu.
Un moment elle a eu un problème et m’a dit
- Minou ! Ma souris veut pas faire tout ce que je veux !
- Qu’est-ce que je devrais dire…
- Pfff… J’aurais dû savoir…
Alors j’ai quand même regardé un peu le film.

Commentaires

Je découvre presque tous les jours une nouvelle ride mais je m'en moque.

Écrit par : mab | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Après le difficile passage de la septantaine , je commence à assumer le nombre des rides qui augmentent plus vite que nos retraites .
Cette note m'a mise en joie à l'évocation du "cul triste" qui s'est retrouvé dans les joues de cette pauvre femme ! ... Ah ah !

Écrit par : Francelyne 17 | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Hélas, hélas, hélas, rien ne répare vraiment du temps l'irréparable outrage, comme tu l'écris.

Quant on voit certains visages déformés par les injections de botox, ils ont leur place dans les films d'horreur.

J'ai vu l'autre jour une "fashionista" de 24 ans, mignonne comme tout, hormis ses lèvres qu'elle souhaitait "pulpeuses" et qu'elle malmenait à coup d'injections tous les 6 mois. Dans peu, elle aura des babines et ensuite ....

De même continuer à se maquiller comme un camion volé, c'est hors de propos à partir d'un certain âge (et même avant !!!)

Écrit par : Sophie | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Je suis entièrement pour le naturel, même le vieux naturel est plus chic que le passé recomposé !
Dis donc : tel père, tel fils ! Mmmmm ?...

Écrit par : lakevio | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

J'adore "la conserve ça vaut pas le frais " . La bouche de mérou , c'est trop moche !

Écrit par : Brigitte | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

tu m'as bien éclaté!!! j'en pleure presque!!! j'adore la réplique de la lumière de tes jour,...elle a le cul triste!!! MDR...et l'autre...la recousue de partout, elle l'a sans doute fait faire dans une clinique lowcost...(je sais pas l'écrire)...mais le mieux c'est ta mère et ton père!!!excellent! ha ça fait du bien!!! bisous.

Écrit par : Tarrah | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

heureusement que sais te retenir de dire toujours ce que tu penses..... et que tu te libères auprès de HB ... et pour notre plaisir de nous !

Écrit par : emiliacelina | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

souvent ratée la chirurgie esthétique ! Et puis à quoi bon ? Vieillir, et alors ? Sauf peut être lorsque c'est l'être aimé qui ne supporte pas vos changements et se montre critique, peut être que là c'est difficile et pousse les gens à ces extrémités risquées ?

Écrit par : liliplume | mardi, 05 avril 2016

Répondre à ce commentaire

"Prendre un coup de vieux", ben bravo!

Écrit par : livfourmi | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

:D :D :D J'ai bien ri!

Écrit par : Rosalie | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Cette chirurgie esthétique fait de nombreux dégâts et elle sévit même chez les très jeunes qui n'ont absolument pas besoin de ça. En général quand elles commencent ça ne finit pas. C'est un truc que je ne ferais jamais. Les rides sont les marques du temps et parfois elles peuvent être très belles. Il existe des crèmes pour retarder les effets du temps et pas spécialement à des prix mirobolants. Autant je peux comprendre une chirurgie plastique après une maladie ou un accident, autant je ne comprends pas ces femmes qui se font charcuter pour ressembler aux poupées Barbie, puis Barbie n'est plus vraiment à la mode de nos jours. Et puis les lèvres de mérou, beurk !!

Écrit par : Ysa | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Vous faites tous les deux un n0 hors pair, (hors père) hors concours comme celà fait du bien, n'étant pas tirée ....je peux rire sans retenue : merci et reconnaissance !

Écrit par : Mamily | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Je me marre...

Écrit par : Brin de broc | vendredi, 08 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire