Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 avril 2016

Mieux vaut lâcher rond qu’être en fer…

Hier, on est allé chercher Merveille à l’école.
À écouter les élèves apprenants du collège et du lycée qui font face à l’école élémentaire nous avons été effrayés.
Ce n’était hélas que le début somme toute véniel de notre effroi.
L’école de Merveille s’est ouverte.
Je suis partisan de remplacer le « Liberté Égalité Fraternité » du fronton de la porte 
de l’école par le « Vous qui entrez ici, laissez toute espérance » du fronton de la porte de l’Enfer.
Des gamins pas plus sourds que vous et moi s’égaillent en tous sens, ce qui serait charmant s’ils ne hurlaient pas comme s’ils venaient d’échapper à un attentat.
Je n’ai pu m’empêcher de dire « mais comment peut on être pédophile ! »
Si vous les aviez vus et surtout entendus, lectrices chéries, comme moi vous auriez davantage aimé les passer au lance-flamme plutôt qu’à la casserole !
Nous sommes revenus plus calmement chez l’Ours en écoutant Merveille qui nous racontait la naissance de Pégase, liée aux démêlés de Poséidon et Athéna qui avait assez mal pris que Poséidon viole Méduse dans son temple.
Heure-Bleue est du coup inquiète de la mémoire infaillible de Merveille et commence à craindre une petite-fille aussi cinglée que feu son beau-père,  son époux et son fils…
Arrivés chez l’Ours, il nous a appris que la maîtresse lui avait dit que « Merveille est le moteur de la classe » puis  j’ai admiré le travail de mon fils qui s’est mis au bricolage.
Avec un certains talent je dois dire.
Lui qui me laissait craindre une visite à l’hôpital quand je le voyais avec un tournevis se débrouille sur le tard plutôt bien.
Comme son père préféré, alors qu’il se servait de sa cervelle mieux que de ses mains, il s’est mis au plaisir de voir quelque chose fait de ses mains.
Merveille m’a entraîné dans sa chambre pour m’apprendre plein de choses.
D’abord qu’elle était allée à Paris au Petit Palais.
Puis, déjà vaguement vexée que Mamie et Papy connaissent mieux qu’elle les dieux et déesses de la mythologie grecque, elle s’est mise en tête de m’apprendre la géométrie.
Alors que jusqu’ici j’avais droit à ses regards pleins d’amour, de malice, d’affection ou de désespoir selon ce que je disais ou faisais, j’ai eu pour la première fois un regard emprunt de respect.
Elle avait laissé tomber la mythologie pour être « maîtresse d’école ».
Et moi élève évidemment.
Elle m’a « appris » les figures géométriques.
Les quadrilatères d’abord. Heureuse que je lui en apprenne deux de plus dont le trapèze qui, selon elle « est très bien que j’aime beaucoup parce qu’on dirait une jupe » et le parallélogramme.
Puis les triangles.
- Là papy, c’est un triangle rectangle.
- Hmmm…
- Ça c’est un triangle isocèle, il a deux côtés égaux.
- Ouiii…
- Ça c’est un triangle équilatéral, il a…
- Trois côtés égaux.
- C’est bien papy, et ça c’est un triangle quelconque…
- Hmmm…
- La maîtresse a dit un autre mot aussi mais qu’on nous l’apprendrait plus tard.
- Scalène, un triangle scalène, Merveille.
- C’est ça !
Et là pour la première fois Merveille m’a regardé comme un être humain doté d’un cerveau.
J’ai été flatté…
 

Commentaires

Alors pas totalement inutile l'école si j'en juge parce que Merveille enseigne :-)

Écrit par : Françoise | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Y'a de quoi être flatté
(et moi dépitée, car je vais aller chez le gars qui sait tout soi-disant, pour qu'il m'explique ce qu'est un triangle scalène !
Je trouve que la géométrie à 9 ans, c'est déjà pas si mal.

2 minutes après : Merveille a raison, il est tout à fait quelconque !!!!!

Écrit par : Sophie | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Scalène... En voilà un joli mot que je ne connaissais pas. je fermais tant mes oreilles dès qu'il s'agissait de mathématiques. j'ai toujours été allergique mais j'ai toujours eu aussi de bonnes copines à côté de moi en classe !...

Je suis d'accord avec toi sur le niveau sonore d'une école... les maîtres sont à l'unisson !

Écrit par : lakevio | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Les cris...!!!!... . Tous les jeunes , ado et plus qu'ados hurlent tout le temps et partout ... Cela m'insupporte ! Les filles crient pour un oui ou un non , par contre quand elles parlent , elles ouvrent à peine la bouche et on ne comprends rien !... Il faut dire aussi qu'on a des oreilles de vieux ...c..

Écrit par : Francelyne 17 | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Les gamins jusqu'à 12 ans hurlent après ils marmonnent, les 2 sont pénibles.
Que ma petite m'épargne la géométrie surtout! moi aussi j'aime bien le trapèze pas pour la jupe que ça lui évoque mais pour les acrobaties que je faisais

Écrit par : mab | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Qui a vécu une récré sous le préau par temps de pluie (ce qui est déjà un excitant pour ces petites choses remuantes grâce à qui j'ai compris pourquoi on parlait de "perturbations météorologiques") sait qu'il n'y a pas de différence, en termes de décibels, avec le Boeing qui décolle. Et pourtant, on ne m'a jamais donné de casque anti-bruit de toute ma carrière.
Sinon, j'aime bien ta question "Mais comment peut-on être pédophile?" Je me le demande encore...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Ta Merveille me fait penser à mon dernier Fiston , son prof de philo me disait qu'il avait de la chance de l'avoir en classe , il était le seul à participer avec entrain à ses cours . Les gamins sortent tellement peu dehors et sont sur stimulés par les écrans , alors ils se conduisent comme de jeunes chiens fous , incapables de se contrôler .

Écrit par : Brigitte | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

J'adore la géométrie : http://berthoise.canalblog.com/archives/2009/06/15/14090437.html

Écrit par : Berthoise | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Je pense que depuis 2009, ils doivent avoir trouvé !

J'espère surtout que même après, ils continuent à faire comme si ils le cherchaient...

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 06 avril 2016

ça a l'air de bien marcher pour merveille, c'est super.

Écrit par : seringat | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

elle est vraiment ..... je ne sais pas trop comment dire ..... impressionnante votre merveille !!!!! En tous les cas , je pense que les instits doivent être contents lorsqu'ils ont ce genre "d'élèves" dans leur classe! Ce n'est quand-même pas la majorité !

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 06 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Quel bonheur d'être enfin reconnu!

Écrit par : livfourmi | jeudi, 07 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Voici Merveille émerveillée c'est un peu l'arroseur arrosé ;-)

Écrit par : Marie-Madeleine | jeudi, 07 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Ben mon vieux (expression qui me plait mais n'est nullement adressée à l'auteur de ce blog, me méfie moi !) vous avez de ces conversations Merveille et toi...je comprends l'inquiétude d'Heure-Bleue !

Écrit par : Brin de broc | vendredi, 08 avril 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire