Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 mai 2016

Aaaahhh… Faire aumône…

le_couple.jpg

Je les ai regardé passer.
Oh ils étaient à l’aise, ça se voyait.
Elle, comme toujours, toisait un monde à peine digne de la porter.
Déjà, quand elle daignait marcher on se posait la question «  il y a des œufs par terre ? »
Lui, comme toujours, se foutait de tout ce qui n’était pas mieux que « quatre sous le par ».
Où qu’il aille, quel que soit le temps, il allait, sa casquette vissée sur le crâne.
Je savais bien pourquoi.
Ses cheveux aussi « sortaient du green »…
Je les connaissais. Même mieux qu’ils ne le pensaient.
Aujourd’hui elle l’accompagnait.
Je savais bien pourquoi.
Il y avait compétition.
Je savais aussi qu’il frimait avec son « quatre sous le par ».
Comme d’habitude, il finira « double bogey » et je ricanerai.
Sa pimbêche beaucoup moins.
Elle souhaitait toujours être « la meilleure ».
Ou, à défaut, « être avec le meilleur ».
Aujourd’hui j’avais fait un sale coup.
Je les connaissais, je vous dis.
Alors j’avais aussi invité l’autre, l’habituée des pelouses.
Celle qui l’avait harponné.
Celle qui fait dire « le vrai piège du golf, c’est le dix-neuvième trou »…
Persuadée, celle-là, qu’était célibataire celui sur qui elle avait jeté son dévolu.
Ce que je préfère, dans le golf, c’est le spectacle.
Il promettait d’être grandiose…

Commentaires

Plus inspiré que moi.

Écrit par : mab | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Ah, ah, ah ,(rire).En effet... feuilleton digne des séries américaines. j'aimerais voir la suite ... mais ce sera au prochain épisode !

Écrit par : lakevio | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Bravo, bravissimo ...
J'ai pas encore tout lu, mais, hormis le 19è trou qui me fait bien rire, c'était exactement ce que ce tableau m'inspirait !
Les grands esprits, hein ?!

Écrit par : Sophie | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

A moi, cette femme ne m'est pas antipathique. Elle me semble heureuse. Non, je n'y vois pas une pimbêche. Je n'y vois qu'un couple heureux, comblé. Ptêtre que, hein, avant, ils venaient de se faire du bien et, qu'ensuite, effectivement, ils allaient au golf.
Pas gentil ce que tu as fait. Pas gentil de mettre un grain de sable dans ce tableau.
Je suis toujours admirative des peintres qui savent mettre des émotions sur le visage de leurs modèles. Une photo ne sait pas montrer les émotions, un peintre, oui.

ps : quatre sou le par, heu !!!!!

Écrit par : Julie | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Si je comprends bien, tout ça va finir en combat de femelles jalouses en tee-shirts mouillés...pour peu qu'il y ait de la boue dans le bunker, oui, ça va être grandiose !
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

un combat de garces pour un benet quoi..

Écrit par : liliplume | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

C'est toi qui parlais de confiance en le genre humain ?
Je vois qu'on a la même.

Écrit par : Berthoise | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Un bel échange de balles en perspective. Dommage que je ne fus pas invitée pour assister à la scène.

Écrit par : Véro | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

t'es un chameau !!! Mais j'aurai bien aimé assister à la suite !

Écrit par : emiliacelina | lundi, 02 mai 2016

Répondre à ce commentaire

rho!!! le 19ieme trou !!!!!!!!!!! hahah !! trop bon !

Écrit par : maevina | mardi, 03 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire