Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 mai 2016

Amour, amour... Quand tu nous tiens. Ânes que nous sommes…

amour2.png


J’ai vu « Amour » de Haneke, hier soir.
Alors je vais vous parler dAmour...
Je suis indécis.
D’autant qu’Heure-Bleue a décrété d’entrée que ça la saoulait.
Elle a menacé de téléphoner à l’Ours pour lui dire « ton père, décidément, il aime vraiment les trucs chiants »
Comme je voulais voir le film et qu’elle ne me regardait pas, j’ai gardé pour moi ce qui m’est venu illico à l’esprit.
Alors, « Amour »…
Je suis indécis, partagé.
Une chose est sûre, c’est extrêmement bien fait.
Une autre chose me semble évidente, s’il n’y avait pas eu ces deux monstres sacrés que sont Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant, la palme serait passée sous le nez d’Haneke.
J’ai été frappé d’entrée par un détail : La voix d’Emmanuelle Riva.
Elle a à peine changé depuis « Hiroshima mon amour » et « Kapo ».
Rien que pour ça, ça valait le coup de regarder « Amour ».
Un film qui vous retire cinquante deux ans, c’est pas rien.
En revanche, Jean-Louis Trintignant n’a plus du tout la voix de « Ma nuit chez Maud » ni de « Un homme et une femme »…
On entend bien que l’un a clopé et pas l’autre…
Cela dit, j’ai eu au début l’impression que ce film était une escroquerie.
Trop de détails relevaient du procédé.
Et je n’aime pas ces « plans » si l’on peut dire, de l’écran noir pendant une dizaine de secondes.
A part bouffer de la pellicule, je ne vois pas…
Mais je ne suis pas un intellectuel.
Puis je me suis laissé embarquer et si j’ai regretté qu’il n’y ait pas eu l’aisance de Rohmer pour dire les choses, c’est quand même pas mal.
Un moment, Heure-Bleue a relevé le nez de ce qu’elle faisait pour me dire « Ils ont fait beaucoup de théâtre et ça s’entend. »
J’ai cru qu’elle avait mis le doigt dessus, Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant ne « dialoguaient » pas comme au cinéma, ils « disaient » comme au théâtre.
Je me suis dit qu’Haneke, qui n’est pas né de la dernière pluie, le savait et le voulait…
Puis j’ai suivi l’enfermement de ce couple.
De moins en moins couple et de plus en plus enfermé.
Jusqu’à la mort de la femme.
Dont je ne sais s’il l’a tuée pour la délivrer, se délivrer, ne garder d’elle que le souvenir de ce qu’elle fut .
Amour , altruisme ou égoïsme ?
Mais bon, en y réfléchissant un peu, je me suis dit aussi que, l’amour est peut-être l’altruisme ultime, c'est-à-dire la forme la plus achevée et la plus efficace de l’égoïsme.
En plus, Haneke est un dégonflé qui s’est défaussé de la fin sur le spectateur…

Commentaires

Je m'évite les trucs tristes et chiants.

Écrit par : mab | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

C'était chiant et fabriqué, un travail pour une palme.

Écrit par : heure-bleue | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Je suis comme Heure Bleue, j'ai eu peur de me faire ch...grave.
Et je pense que j'aurais été partagée comme toi, entre le talent des uns et le "faisage" du metteur en scène.
Je note une phrase de toi qui m'interpelle : «l’amour est peut-être l’altruisme ultime, c'est-à-dire la forme la plus achevée et la plus efficace de l’égoïsme.»
Elle entre en résonance avec une phrase lue hier dans mes commentaires.
«le plaisir est un moment intense d'égoïsme partagé…»
Comme quoi, la théorie de mon ami, qui dit que quoique l'on fasse ici-bas, on le fait pour soi, fait se rencontrer les grands esprits...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Je n'ai regardé qu'en pointillés.
Haneke, à mon sens, s'y connaît peut-être en amour,
mais pas en cette terrible relation qui s'établit malgré eux entre deux personnes qui se sont aimées et dont l'esprit s'écarte, malgré lui, du chemin commun.

Oui, Haneke non seulement est un dégonflé, mais il a certainement donné des cauchemars, des peurs et des craintes à ceux qui ont à vivre cette situation.

Écrit par : Sophie | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Le moral est assez dans les chaussettes en ce moment ... Pas du tout eu envie de plomber la soirée !

Écrit par : Francelyne 17 | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai regardé et ça m'a mis le bourdon , tu ne peux pas t'empêcher de te projeter dans ta déchéance ou celle de ton conjoint . Je n'est pas trouvé que c'était chiant , beaucoup de réalisme hélas , il se suicide je suppose à la fin ?

Écrit par : Brigitte | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Hier soir, je me suis demandée ce que j'allais bien pouvoir regarder pour passer une bonne soirée. Que des navets, glauques, des thrillers surtout. Pas la peine d'avoir autant de chaînes. Finalement, je ne me rappelle même plus ce que nous avons regardé. Nous avons surtout papoté, regardé d'un œil, dit du mal des voisins. Ah oui, je crois qu'au bout d'une demi-heure, j'ai fini sur la Une avec Alice de Nevers. Mais, jamais su qui était le coupable.
J'avais demandé à mon mari (de toute façon, c'est surtout pour la forme que je lui demande) " t'as envie de savoir ce que je serai si j'avais l'Alzeimer, t'as envie d'avoir une idée de ton chemin de croix ?
Il n'a pas voulu, pas eu envie de se plomber le moral après sa bonne journée dans le jardin. C'est trop moche d'avoir en face de soi un zombie. Je pense que ça en démangerait plus d'un de "tuer" l'être aimé.
Non, pas eu envie de voir ça. D'ailleurs, je regarde peu ce genre de film qui te ramène à ta propre fin. J'ai 2 tantes en ce moment qui sont atteintes, ça me fiche assez le bourdon, ainsi qu'à ma mère. J'essaie de deviner chez ma vieille mère les 1ers symptômes.
Amour, altruisme ou égoïste ? Peut-être un peu des 3 mon capitaine.

Écrit par : Julie | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

comme les autres : pas eu envie de me plomber le moral...

Écrit par : liliplume | vendredi, 20 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Amour, altruisme, égoïsme, quelle est la bonne définition? A moins que ce ne soit, comme tu le dis, un peu de tout.

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 22 mai 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré ce film vu au cinéma. Un rythme qui me convient, une histoire forte. j'aime aussi le flou de la fin. j'ai ma version dans ma tête...

Écrit par : lakevio | lundi, 23 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Je vais peut-être tout de même le regarder, peut-être...

Écrit par : Brin de broc | lundi, 30 mai 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire