Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 21 juin 2016

Ceux que j’associe sont secs…

De rien Mab, de rien…
Haricots blancs et flageolets verts vont très bien ensemble.
J’avais eu un doute mais le mariage a l’air de tenir.
Finalement le couple est plutôt mieux assorti que bien d’autres.
J’avais fait avant-hier matin du collier d’agneau avec ce couple célèbre.
Le boucher avait aussi coupé très correctement le collier d’agneau.
Il n’y paraît pas mais trop souvent on est agacé par ces petits morceaux d’os qui vous piquent les gencives et font craquer les dents parce qu’un boucher trop pressé a usé sans retenue de la « feuille » au lieu du couteau à désosser.
Alors, hier soir, Manou est venue à la maison le partager avec nous, invitée dimanche soir par Heure-Bleue.
Dimanche soir nous avions déjà passé un dîner délicieux.
Merveille et P’Tite Sœur ont été parfaites : Bruyantes, câlines, dansantes et remuantes.
P’Tite Sœur à squatté mes genoux avant le dîner, rejointe par Merveille dont je dois dire que si elle évidemment superbe, elle a néanmoins « la raie des fesses en relief » et ça fait mal aux cuisses.
Mais quel dîner ce fut !
A l’exception de la salade préparée par Manou, ce fut une véritable Bérézina culinaire.
Mon Ours de fils, poussé par une flemme classée entre immense et incommensurable a jeté sur un barbecue mal démarré au « white spirit » une poignée de saucisses et de brochettes collées par la surgélation.
Cramé à l’extérieur, gelé à l’intérieur…
L’Ours, affamé a fait semblant de trouver délicieuses ses brochettes ratées.
Heure-Bleue s’est rabattue sur la salade, comme Manou et moi mais bien plus.
Alors, conversation aidant, on s’est rabattu sur le Gewurztraminer et le Bordeaux.
gewurztraminer.jpg

chateau_pipeau.jpg

Bon, honnêtement, JJF sur le Bordeaux et moi j’ai fini le Gewurztraminer entamé par Manou et moi.
J’ai aidé JJF pour le Bordeaux.
Heure-Bleue a l’ivresse légère et joyeuse.
Manou est une Slave, je n’insisterai donc pas, vous connaissez les Tziganes d’origine hongroise…
JJF et moi avons donc dealé notre coup dans le nez comme ça : Elle a pleuré tout le malheur du monde.
Comme je suis gentil quand j’ai un coup dans le nez, je l’ai consolée.
Hier matin je n’avais même pas mal à la tête pour faire le devoir de Lakevio.
JJF m’a remercié d’avoir su la consoler.
JJF est ma fille, je l’ai adoptée quand elle s’est mariée avec l’Ours.
Mais il ne faudrait pas que ma fille pleure trop souvent ni que je la console chaque fois.
Ce n’est pas que notre cœur qui n’y résisterait pas.
Non, non, c’est surtout notre foie…

Commentaires

Tu dois être navré que l'Ours ne mette pas ses pas dans les tiens dans la cuisine !
Bien ou mal cuit, je n'aime pas des masses les aliments cuits au barbecue...
Par contre du collier d'agneau, miam ... bon je le cuisine plutôt irish stew mais je surveille aussi sa découpe ...
Même pas mal au crâne avec le Gewurtz ?... pourtant ça cogne fort !
C'est bien d'avoir une fille qui vous est livrée toute finie ....

Écrit par : Sophie | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Mais l'Ours cuisine très bien lorsqu'il a envie.

Écrit par : heure-bleue | mardi, 21 juin 2016

Famille tu les aimes... et c'est bien comme ça !

Écrit par : Françoise | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Dommage d'accompagner le barbecue avec du gewurztraminer vendanges tardives et St Emilion .... Quoique l'essentiel c'est d'être en bonne compagnie !!

Écrit par : AGNES | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Nous , pion console la petite soeur de Cher et Tendre tous les25 jours quand elle n'a pas ses enfants , ils sont séparés depuis 5 mois , et ça pleure souvent mais j'avoue que je fais dans le sucré , ça console bien aussi le sucre !

Écrit par : Brigitte | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc quel dîner!

Écrit par : mab | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Ouf heureusement qu'il y avait la salade ! Je crois (suis même sûre) que je me serais aussi vengée sur le Gewurtz, je l'adore !
J'imagine la fin de la soirée, les épanchements, la consolation... et je ris :-)

Écrit par : Praline | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

en bonne compagnie ,même s'il y a quelques ratées culinaires, ce n'est pas grave

Écrit par : liliplume | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Je ris , je ris, je ris !!!!!!!!!!
Ta note est pleine de vie! De VRAIE VIE ! J'adore !

Écrit par : emiliacelina | mardi, 21 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Masquer sa flemme dans une outre de bon vin ; l'oubli et la joie sont là ! Chez mon fils, il n'y a même pas le bon vin mais les nems de chez Tang sont délicieux !... (Oui, je suis très bonne avec mon fils. Il peut aussi très bien cuisiner quand il veut, mais là c'était la pause déjeuner et PrincessLau n'était pas là...)

Écrit par : lakevio | mercredi, 22 juin 2016

Répondre à ce commentaire

Chateau Pipeau pour consoler JJF, ça ne s'invente pas !
Sinon, au niveau de mes envies, ça ne s'améliore pas : nous en étions à clafoutis et Almodovar, bo bun si je n'oublie rien. Il est 23h16 et je me siroterais bien un petit Gewurtz...

Écrit par : Brin de broc | dimanche, 10 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire