Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 03 juillet 2016

« Ah ! Ce temps en Rhéa… » disait Chronos…

De rien Mab, de rien…
Que je vous conte avec l’onction milkyenne, une courte aventure, lectrices chéries…
Peut-être vous rappelez vous qu’il y a quelques années on m’a retiré une pièce qui se révéla pour le coup une vraie pièce détachée.
Bilan, au lieu d’avoir un creux, je me suis retrouvé avec une bosse à la place de deux trous rouges au côté droit.
J’avais alors demandé à mon éreinteur le pourquoi de ce machin disgracieux.
- C’est un organe qui s’est déplacé, il s’est étalé pour occuper l’espace…
- Il ne pouvait pas rester à sa place ?
- Eh non, vous savez bien que la nature a horreur du vide !
Mon inquiétude dissipée et ma soif d’information satisfaite, j’ai pris pour argent comptant l’assertion de l’homme de l’art.
L’observation de la marche du monde avait malgré tout instillé le doute quant à ce « la nature a horreur du vide. »
Ce soir, j’ai donné, hélas à mon détriment, la preuve que « la nature a horreur du vide » est une ânerie.
Si c’était vrai, les hommes, surtout moi, n’auraient pas de crâne !
Et pourquoi je vous dis ça, lectrices chéries ?
Si vous lisez les blogueuses de ma listes de favoris, vous savez que Milky a « le cul dans les ronces ».
Et ce parce que sa grand’ mère est hospitalisée.
Et donc, revenons à l’inutilité du crâne puisqu’il n’abrite que le vide dont la Nature a horreur.
Après avoir fait les courses seul – oui ! Tout seul ! – je suis retourné à l’arrêt de bus à côté du Monop’
Après quelques échanges Essèmessiens avec Milky, j’ai donc donné une absence de nouvelles désolante à la lumière de mes jours.
Heure-Bleue m’a demandé alors :
- Mais qu’est-ce qu’elle a ?
- Ben, quatre-vingt-neuf ans, ma Mine…
- Mais c’est pas une maladie, ça !
- Ben si, à partir d’un certain nombre d’années, c’est une maladie…
Mais quel rapport avec « la nature a horreur du vide » ?
Eh bien, quand j’eus arrêté la communication, après avoir glissé le portable dans ma poche, j’ai levé la tête.
Quand je vous dis qu’il y a des têtes dont les cheveux ne servent qu’à n’être pas chauve au lieu de préserver une cervelle des chocs thermiques.  
Je n’avais pourtant pas parlé très fort.
Hélas, les oreilles d’une dame de bien plus de quatre-vingts ans étaient trop proches.
Je dois vous avouer qu’à part Heure-Bleue quand j’ai fait une grosse ânerie, personne ne m’avait regardé aussi méchamment que cette dame…

Commentaires

Oh la la, j'ai pas souri du tout en lisant ton billet du jour, jeune homme....

Je me suis creusé le ciboulot pendant au moins 5 secondes avant de réaliser de quelle ville tu parlais essèmessien avec Milky,

j'ai été d'accord avec toi : c'est pas bien plaisant quand ce qu'on t'a enlevé est remplacé par ce qui te reste,

Et j'ai plongé direct dans un océan de compte à rebours : plus que....
Quel dimanche tu m'as préparé !

Écrit par : Sophie | dimanche, 03 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

punaise tu démarres fort! moi qui pensais voir un article sur Rocard, vu que c'est le truc du jour! lol..il est plein d'humour ton éreinteur! En fait tu ne devrais pas parler tout haut dans la rue quand tu es seul, même au téléphone, tu verras quand tu auras quatre vingt berges!!!!!!!!!!! bon dimanche à rester sous la couette!!! kiss

Écrit par : Tarrah | dimanche, 03 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

J'ai commis la même bourde. J' ai parlé du décès " normal " à 90 ans de ma b-m à une dame qui m' a dit en avoir 88. " On est mal" car pour moi, aussi, le compte à rebours est commencé . Arghh !

Écrit par : Nina | dimanche, 03 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Arf! Faut 'viendre' vivre en Corse! Où il est reconnu par la grande majorité des îliens, que voir sa mère décéder à 83 ans, c'est la mort qui a fauché trop tôt par inadvertance, quant à mon paternel décédé dans sa soixante quatorzième année, alors là... C'est la vie prise en pleine fleur de l'âge! Question de relativité, dirait Einstein!... Le compte à rebours commence depuis le début... Jeanne Calmant avait, disons-le sans détours, un caractère bien marqué! Faut-il être franchement "teigneux" pour durer? Là est la question que je me pose...et que je repose, de guerre lasse...e

Écrit par : Lapin dans la mille | dimanche, 03 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

j'ai lu un jour que les statistiques avaient montré que les gens égoïstes vivent plus vieux que... les autres !
Elle n'avait pas d'humour, si elle avait plus de 80 ans , elle aurait du te dire que tu avais bien raison !

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 03 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Et tu étais de quelle couleur face à elle?

Écrit par : muse | lundi, 04 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Ben assez emmerdé.
Hélas, je n'ai pas un teint à rougir...

Écrit par : le-gout-des-autres | lundi, 04 juillet 2016

Écrire un commentaire