Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 octobre 2016

Pour qui sonne le glas...

lakevio.jpg

Nous avions bien fait de partir.
Je ne savais pas encore où j’allais les conduire.
Je savais seulement qu’il fallait aller loin mais je n’avais aucune idée de la distance qui serait suffisante.
Tout ce que je savais c’est que nous disposions d’une petite demi-heure avant l’impact.
C’est ce que j’avais moi-même calculé.
C’était mon job, le calcul des trajectoires.
Persuadé de la supériorité de mon pays, de celle de ses savants, de celle de ses industriels, j’avais toujours calculé les trajectoires dans le même sens.
De « chez nous » vers « chez eux ».
Il ne m’était jamais venu à l’esprit que leurs savants n’étaient pas des imbéciles.
Nous étions tellement forts...
L’idée ne m’avait jamais effleuré que s’ils avaient des voitures et des avions, ils avaient aussi des industriels.
Mais il y avait pire, il n’était venu à l’idée de personne qu’un jour, « chez nous » et « chez eux » on aurait donné les clefs du pouvoir à des fous au même moment.
Alors j’ai accéléré, ne prêtant pas attention aux coups de klaxon, aux froissements de métal.
Il fallait être le plus loin possible.
Plus de cinquante kilomètres de la cible.
La cible, ma ville...
La demi-heure presqu’écoulée, nous sommes descendus de la voiture, j’ai pris la petite dans mes bras.
Sa mère, inquiète me serrait le bras.
Nous avons regardé.
Il y eut cet éclair blanc...

Bon, Lakevio, la prochaine fois, mets nous une toile qui pousse à la gaîté !
Tu nous mets des trucs qui collent le bourdon…

 

Commentaires

D'après ce que je lis des autres versions c'est de pire en pire.

Écrit par : mab | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Bon du coup je retourne sous ma couette ...

Écrit par : Francelyne 17 | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Je viens de revoir Deep Impact. Ce n'est pas une bombe mais une météorite géante... Mais avec les fous qui nous gouvernent, ton scenario est possible et ça fait froid dans le dos...

Écrit par : lakevio | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Voilà ! cette image nous a tous inspiré des trucs pas drôles... Excellent la bombe, excellent. (époque guerre froide... ?)

Écrit par : la Mère Castor | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Hiroshima mon amour, tu vois, je connais aussi mes classiques.
Une photo qui inspire la peur, l'angoisse, l'attente de l'impact. On ne sait pas ce que ça sera, mais, ça, c'est sûr, c'est sur le point d'arriver.
Tu es la 1ere version que je lis. Et, au vu des commentaires, je m'attends au pire.
Il est vrai que la folie des hommes peut nous amener au pire. Imagine aux US ce qui peut arriver avec à sa tête, un type pas fiable du tout.
En tout cas, très bien écrit. Je ne m'y aventure pas, mon moral, le lundi, est trop bas. Moi, j'y voyais un raz de marée ou l'arche de Noé. Bon, allons voir un peu ce que les autres ont écrit.
Bonne journée quand même. Ha, ha. Mais, c'est sûr que mon moral risque de descendre à chaque fois un peu plus. Quel sera le pire scénario ?

Écrit par : julie | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Heureusement, le soleil est revenu. Commencé ma lecture par ton billet et ma foi, arriverai-je au bout sans déprimer complet ?

J'avais vu moins dramattique : arrivée pour des vacances de rêve, hôtel fermé !!!!!!!!!!!

Écrit par : Sophie | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

attends! Je remets mon mouchoir dans ma poche ! Aujourd'hui vous faites encore plus la paire parfaite avec HB ! :)

Écrit par : emiliacelina | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

oh!! pétard carrément à Alep chez toi !

Écrit par : maevina | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

EH bé, que n'en v'là une histoire !

Écrit par : Bourlingueuse | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

ah oui, en effet !!

Écrit par : liliplume | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Non, mais sans dec', c'est les trois gouttes de pluie du week-end qui vous ont plombé le moral ?

Écrit par : Berthoise | lundi, 03 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Oui, par pitié ! J'ai déjà le moral dans les chaussettes avec ce réchauffement climatique qui va plus vite que prévu...

Écrit par : Milky | jeudi, 06 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Oui j'ai déjà le moral dans les chaussettes avec ce réchauffement climatique qui va encore plus vite que prévu...

Écrit par : Milky | jeudi, 06 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Et si c'était juste l'orage qui vient et qui va gâcher les vacances?
Pardon, je sors...

Écrit par : la baladine | jeudi, 06 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire