Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 novembre 2016

Le pâle froid…

Il plut quarante jours, il plut quarante nuits.
Quasiment le Déluge.
Et ça m’a réveillé ce matin.
Rien qu’à écouter la pluie et voir un jour si gris qu’il hésite à se lever, j’ai tiré la couette sur mon nez.
Puis je me suis levé parce que je ne peux pas traîner au lit quand je suis éveillé.
Sauf si ou sauf quand ou sauf pour…
Lire ?
Je me suis alors demandé ce que je pourrais bien vous raconter ce matin.
Rien.
Rien de rien ne vient.
Pas plus sous mes doigts que dans ma cervelle désespérément vide.
J’erre, en pensée seulement, n’allez pas croire que je vais me déplacer pour de bon.
Puis, soudain les nuages s’en vont, le soleil vient éclairer la pièce.
Ça fait comme un grand sourire de la nature.
Et ça, ça me plaît.
J’ai presque l’impression que les jours se sont mis à rallonger avec de l’avance.
Quasiment printanier, ce temps.
N’étaient les feuilles dorées de l’arbre juste en face, je penserais que l’hiver est déjà fini.
Il faut que je me dépêche de finir cet envol optimiste avant que ces salauds de nuages ne reviennent me pourrir l’ambiance et trouer le moral.
Mais bon.
Un instant de printemps vers la fin de novembre, c’est déjà bien.
Vous ne trouvez pas, lectrices chéries ?
Il était temps que je termine de vous dire ça, ces p... de nuages reviennent...

Commentaires

Oui un coup de printemps ça enjolive une journée.

Écrit par : mab | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

En tous cas, l'amour est tellement fort entre vous que vous avez les mêmes pannes d'inspiration en même temps...
C'est beau ça.
Vous n'avez pas pensé à rester tous les deux en même temps sous la couette ?
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Mais il fait beau ici ! Promenade puis aller voir "La Fille de Brest" voila le programme.

Écrit par : Anita | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Eh bé, ça ne va pas fort chez vous ! Et Célestine a bigrement raison : sous la couette à deux, c'est encore le meilleur remède.

Écrit par : Gwen | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

C'est la saison qui veut ça.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

il faut garder le moral malgré la grisaille...

Écrit par : liliplume | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Avant de partir faire quelques courses ce matin, je vérifie toujours que mon sac n'est pas encombré de choses inutiles. Donc ce matin, voyant un soleil pâlichon certes, mais un soleil de novembre ne peut guère faire autrement, j'ai retiré l'affreuse chose qui recouvre ma tête quand je n'ai pas de doudoune à capuche, le parapluie étant remisé ...

Donc je partis sous le soleil et après 500m, je reçus une superbe averse qui a teinté le ciel en gris de plomb ....

Les joies de l'automne : marchez, marchez qu''ils" me disent ....

Écrit par : Sophie | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

un rayon de soleil.... c'est peu, mais c'est mieux que rien ! Tu vas mieux ?

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 23 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Une goutte de paradis!

Écrit par : Livfourmi | jeudi, 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Les nuages adorent la Bourgogne et la pluie aussi ! Il paraît que j'aimais ça...

Écrit par : Lakevio | jeudi, 24 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

Blues d'automne? A l'heure (tardive, 48 heures après) où je te réponds, un soleil jaune clair caresse mon jardin... Je te l'envoie!

Écrit par : la baladine | vendredi, 25 novembre 2016

Répondre à ce commentaire

T'as qu'à venir (vous n'avez qu'à venir, d'ailleurs) au Gontey !

Écrit par : Brin de broc | mercredi, 07 décembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire