Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 février 2017

Exquis mots.

Hier fut une journée épuisante mais délicieuse.
Mais non, lectrices chéries, mais non… Pfff… Vous ne pensez qu’à ça !
Nous avons, comme prévu, emmené Merveille manger un « döner » chez notre Turc préféré.
Après un voyage sans histoire elle a remarqué que si la rue du Faubourg Poissonnière était chouette, elle « puait grave l’essence » mais a été enthousiasmée par le « döner » lui-même, nous assurant qu’elle n’en avait jamais mangé de meilleur.
Encore plus enthousiasmée par les toilettes « que vraiment elles sont super », à croire qu’elle ne va au restaurant que pour aller faire pipi…
Il nous a fallu ensuite être plus persuasifs car Merveille est rétive à l’idée de marcher.
Nous l’avons tout de même convaincue de faire la promenade du croisement des rues des Petites Ecuries, Richer et Faubourg Poissonnière jusqu’au bout de la rue Vivienne.
Je l’ai fait entrer avec moi au Grand Rex pour demander quand avait lieu « la Féerie des Eaux », elle a été éblouie car elle n’y était jamais allée.
Du coup on a gagné le droit de l’y emmener un de ces jours…
Puis nous avons continué par la rue Poissonnière et la rue de Cléry jusqu’à la Bourse et la place des Petits Pères et enfin une entrée de la Galerie Vivienne.
Chouette promenade avec une Merveille qui musarde, danse, marche, regarde et questionne.
Evidemment enchantée de sa boule de glace avec une tonne de chantilly au Bistrot Vivienne.
Heure-Bleue avait émis l’idée de revenir lentement à pied à Saint Lazare mais après le café, Merveille et la lumière de mes jours ont tenu à prendre le bus.
Pas le 29 qui était à côté, non, un autre, le 27 près du Conseil Constitutionnel où nous sommes arrivés après une longue station au Palais Royal où Merveille a joué à « chat perché » avec une petite fille et un grand-père moins essoufflé que moi.
Nous sommes rentrés, même pas fatigués, juste à temps pour laisser Merveille concocter la sauce du concombre que j’ai épluché et émincé.
C’était bien comme dit celle qui partage tout avec moi sauf ses habits.

palais royal.jpg

 

Commentaires

toi et heure bleue ...beaucoup d'émotions en vous lisant ce matin

Écrit par : sylvie | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

C'est simple, le bonheur... ;-)
Le conseil constitutionnel, c'est bien l'immense bâtiment qui détient le record du nombre de mètres carrés par habitant ? ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

Elle contribue à vous garder jeunes , Merveille !

Écrit par : Brigitte | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

Y'a des papy pas essoufflés du tout, au moins, eux, ils peuvent penser "qu'à ça" :-)
Belle journée que vous avez vécu là, et magnifique photo.

Écrit par : Praline | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

Ah! Les jolies vacances ♫♫♫!!!

Écrit par : la baladine | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

c'est un rêve une enfance comme la vit Merveille avec vous, elle a de la chance, je suis sûre qu'elle s'en souviendra toujours! Ce fut une bien belle journée!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

vous essayez de lui passer le virus de Paris ! Vous allez y arriver !

Écrit par : colombine | mercredi, 08 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire