Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 avril 2017

Un chou ch'est un chou...

Ce matin, j’étais sec comme le vent du nord.
Pas une idée à l’horizon.
Heureusement, la curiosité d’une lectrice chérie m’a donné le sujet de la note qui me permet d’assurer la discipline de la journée.
Après ça, je retourne me coucher jusqu’en juin avec ce temps sibérien de mince qui me coupe l’imagination et me fait grelotter.

Alors, lectrice chérie qui veut savoir comment je prépare le chou chinois, appelle tes copines et dis leur de lire et de laisser moult commentaires, 
que-j’en-aie-autant-que-Célestine-que-je-sais-pas-comment-elle-fait-mais-elle-a-sur-chaque-note-plus-de-commentaires-que-je-n’ai-écrit-de-notes-en-dix-ans-et-non,-ce-n’est-pas-de-la-jalousie-ni-de-l’envie-juste-de-la-curiosité-parce-que-quand-même.
Ouf !

Alors que je vous dise, lectrices chéries, le chou chinois n’est pas un plat en soi.
Ni en soie.
C’est seulement un légume d’accompagnement parce que tout seul c’est euh… comment dire… pas terrible.
Sauf pour Heure-Bleue évidemment qui a toujours eu des goûts étranges.
Du coup je me penche avec circonspection sur ce qui peut l’avoir poussée à se marier avec votre serviteur…
Revenons à ce chou chinois qui a soulevé la curiosité d’une lectrice chérie dont le nom commence par « lili » et finit par « plume ».
Eh bien, c’est assez simple à préparer en légume d’accompagnement.
Écoute bien, il faut et il suffit :

Emincer un oignon plutôt gros.
Une cuiller à soupe d’huile d’olive.
Faire revenir l’oignon.
Couper le chou en deux à mi hauteur puis chaque moitié en quatre.
Bref, couper le chou en huit…
Emincer la partie basse de façon à éviter d’avoir de gros morceaux de la nervure centrale des feuilles.
Rincer sous le robinet.
Quand l’oignon est légèrement doré, ramener à feu moyen.
Mettre la moitié du chou dans la gamelle.
Mettre deux ou trois clous de girofle.
Saler et poivrer.
Ajouter une pincée de piment d’Espelette.
Mettre l’autre moitié du chou.
Arroser de trois ou quatre verres d’eau et couvrir.
Attendre ~30 à 45 minutes en remuant de temps à autre.
En toute rigueur il faudrait, après la cuisson, égoutter parce que ça rend pas mal d’eau.

Que je vous dise aussi quelque chose qui me semble important.
C’est d’un goût agréable et, pour les « fondues de la bonne santé », c’est « riche en magnésium ».
Mais c’est insuffisant.
Il convient donc de le déguster avec un plat « goûteux » ou bien de le préparer avec de la « saucisse au couteau » qu’on aura fait cuire dans le chou et qu’on aura sortie dès que cuite et réservée.
Personnellement je la préfère froide et avec de la moutarde forte et c’est alors parfait pour accompagner le chou chinois.
La lumière de mes jours aime le chou chinois « tel que ».
Elle me fait un peu peur, en fait…

Commentaires

C'est amusant que tu parles de jalousie, juste aujourd'hui où je parle justement de ce sentiment négatif qui n'apporte que de l'amertume dans les coeurs.
Mais je sais bien que tu ne l'es pas ! ;-)
Alors pour satisfaire ta curiosité bien légitime, sache que le fait de répondre personnellement à chacun de mes lecteurs est sans doute l'explication de ce relatif succès. Mais je suis lucide. Le jour où je ne répondrai plus systématiquement, je pense que le nombre de commentaires se réduira drastiquement aux inconditionnels qui viennent gratuitement pour mes beaux yeux...
Bisous
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

(C'est exact ce que dit Célestine.... )

Bon, revenons au chou chinois ! je l'ai découvert grâce à toi et je le cuisine pratiquement de même, découpe un peu différente plus fine pour le "trognon".
La saucisse je ne la mets qu'après dégraissage, et en fin de cuisson...

J'en ai mis dans ma commande d'aujourd'hui !!!! Lequel sera le meilleur, le tien pour vous deux, le mien pour moi toute seule.

Écrit par : Sophie | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Cuite avec, ça parfume bien le chou et ça ne fait pas trop de gras.
Evidemment, il ne faut pas deux kg de saucisse pour un chou de 300g, sinon ça va être effectivement trop gras...

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 21 avril 2017

Mais c'est délicieux le chou chinois. Moi je le mange en salade et il est apprécié par tout le monde. En tout cas chez moi! Mais j'ai de la chance. Ils mangent de tout.

(A part ça, c'est vrai que le nombre de commentaires chez Célestine est affolant).

Écrit par : livfourmi | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Trop long à préparer, cru ça doit bien aussi non?

Écrit par : mab | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Tu aimes ça, cuisiner, non? On sent le plaisir que tu en tires rien qu'à te lire.

Le chou chinois, je le coupe en 4 dans la longueur, puis chaque quart en lamelles, en travers. Je les fais sauter au wok avec des filets de poulet émincés, j'ajoute de la sauce soja, basta!

C'est moins la quantité de commentaires que le temps qu'il faut pour y répondre et aller commenter chez les autres qui m'épate chez Célestine! ;-)

Écrit par : la baladine | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas encore essayé le chou chinois mais, évidemment, si tu m'appâtes avec la saucisse au couteau...

Écrit par : lakevio | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Et voilà, j'ai faim.
C'est l heure.

Écrit par : Berthoise | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

j'adore tes explications de recettes ! O comprend tout sans problème!

Tu m'intrigues, je vais faire un tour chez Célestine.....

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

merci pour le "chérie", j'apprécie ! Mais qui est liliplume ? Elle a fermé son blog parce que pillé par un intrus. Je vais essayer ce chou chinois. Peut être en wok parce que la saucisse ce serait plutôt pour l'hiver.

Écrit par : colombine | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Mais on est en hiver !!! 6° hier au meilleur de la journée !

Écrit par : Sophie | samedi, 22 avril 2017

Je le mangeais en salade, mais maintenant je n'ai plus que le droit de le regarder !!

Écrit par : Colette | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Quand mon beau-père, italien, disait "je vais chercher des choux" on regardait s'il se dirigeait du côté du jardin ou de la banque :-)

Écrit par : Praline | vendredi, 21 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire