Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 avril 2017

La dame à l’hallali corne

Bon... Je sais, Mab...
Sans autre commentaire.

18157010_10155362478572642_3260033144458280781_n.jpg

Heureusement, on peut lire des choses comme ça.
J'aime bien l'idée qu'on soit plusieurs à oser affronter la dure réalité.
Pas celle des leçons de morale, celle qui nous tend un miroir.


Aujourd'hui cet œil impitoyable est chez Seringat...

Commentaires

Comme dirait ta Merveille c'est la mince.

Écrit par : mab | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Excellent ce dessin !

Écrit par : Olivier | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

La dame en question clame son désarroi. Il faut garder la tête froide.

Écrit par : Nina | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

L'humour nous sauvera toujours.
(Paroles de mon père, qui avait raison, définitivement raison...)
♥︎
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Je crois que ce n'est pas ton préféré, mais j'ai trouvé que c'était assez pertinent sur le fond (la forme n'est pas terrible, par contre, et j'ai corrigé les fôtes):

"il y a beaucoup de bonnes raisons de voter Macron. La France qui va voter Macron est sans doute celle qui croit en l’Europe fédérale, qui a confiance dans l’euro, et qui considère que les échanges commerciaux et l'ouverture sur le monde sont des facteurs clefs du progrès.

Jusqu'alors, les gouvernements ont eu des discours intentionnels pour reformer la société française sans le faire. Les gouvernements successifs ont cédé aux lobbies, et aux intérêts corporatistes. Et ça n’a pas pas marché. La pédagogie n’est pas passée. Les résultats n’ont pas été délivrés.

Bref ceux qui vont voter Macron croient que le système d’économie de marché qui s’est imposé partout dans le monde est incontournable pour créer des richesses. Ceux là pensent aussi qu’il est le mieux placé pour permettre à ceux qui ont le sentiment d’avoir été abandonnés par la modernité de revenir dans le jeu. Au candidat d'en apporter la preuve.

Sans tomber dans le cynisme, la France, qui a les moyens de profiter de la modernité, a aussi intérêt à ce que l’ensemble du pays monte dans le train et profite du mouvement de progrès.

Alors, le cœur des programmes extrémistes est de promettre de la protection à ceux qui sont en risque, sachant que ce sera toujours insuffisant et décevant. On le voit bien chez Trump. Le président américain est incapable de respecter ses promesses et de délivrer des résultats.

Le cœur du projet incarné par Emmanuel Macron est de mettre en place des moyens d’incitations, pour aider tous ceux qui se sentent déclassés à sortir de la zone de risque. C’est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre mais nécessaire."

JMS

Écrit par : la baladine | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Strictement du point de vue du dessin, cela résume vraiment bien la situation.

J'en suis encore toujours à me demander lequel des deux va passer... Le programme de Le Pen me fait horreur (et tout ce qu'il recouvre), mais on connaît très bien, pour le vivre déjà, tout ce qu'il y a dans le néo-libéralisme (qui d'ailleurs, n'a vraiment rien, mais rien de social, c'est parfaitement antinomique).

On peut vraiment dire qu'on est entre la peste et le choléra et sincèrement, je crois qu'en Europe, on est à peu près tous dans la même situation.

Mais le FN a une longueur d'avance évidemment (malheureusement serait un adverbe plus judicieux) -pas seulement, mais beaucoup- à cause de la xénophobie ambiante. C'est un vrai problème... Et en Belgique aussi.

Écrit par : Pivoine | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Je m'inquiète, je m'inquiète...

Écrit par : lanabc | mercredi, 26 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour Seringat et sa vision lucide! Quel bien ça fait!

Écrit par : la baladine | jeudi, 27 avril 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire