Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 juillet 2017

Le diable et son train...

lakevio.jpg

Je me suis dit que c’était bien fait pour moi.
Je n’avais qu’à arriver plus tôt au lieu d’arriver essoufflé au moment où le haut-parleur crachotait « Attention à la fermeture des portes ».
J’avais été forcé de jeter ma valise sur le plancher de la coursive et de sauter sur le marchepied.
Puis le train a commencé à rouler et moi à marcher…
J’ai vu, depuis la fenêtre du couloir, cet immeuble que je connaissais depuis des lustres.
Non que j’y sois jamais entré.
Il me frappait seulement depuis toujours avec sa publicité peinte sur sa face aveugle donnant sur les voies.
Dès qu’on quittait Paris par la Gare de Lyon, à peine arrivé à Charenton, ce mur me jetait à la figure « Halte ! Qui va là ! Saponite, la bonne lessive ! »
Cette injonction peinte en bleu marine m’interpellait chaque fois que je prenais le train pourvu qu’il partît de la Gare de Lyon.
Depuis que j’avais lu cette annonce, j’avançais de wagon en wagon et j’en avais assez de traîner ma valise depuis le wagon de queue, celui du début du quai.
Le train roulait à pleine vitesse quand j’ai enfin atteint la voiture où j’avais réservé une place.
Je l’ai vue quand je suis arrivé dans le wagon.
La première pensée qui m’est venue à l’esprit n’avait rien à voir avec l’allure de la dame, non.
C’était seulement « Cette nana va finir comme Isadora Duncan si elle continue à se la jouer avec son écharpe en plein vent… »
Puis j’ai vérifié sur la porte du compartiment.
J’ai dit « excusez moi, je dois entrer ici ».
J’ai dû m’y reprendre à deux fois avant qu’elle entende et se presse contre la paroi.
C’est là que j’ai vu qu’elle était bien faite.
Elle avait aussi une très jolie peau alors j’ai osé :
- Vous vous rappelez Isadora Duncan ?
Elle juste dit « Oh ! Merci ! » et a rassemblé son écharpe autour de son cou.
J’ai retenu la porte tandis qu’elle rentrait dans le compartiment.

Commentaires

Une bonne entrée en matière.
Non seulement elle a une belle peau, mais en plus, connaît Isadora....
La suite dans un prochain train ?
---
PS - Pour moi, c'était pas Saponite, c'était le bonhomme Ripolin qui signifiait l'arrivée en gare de l'Est après avoir passé les Grands Moulins à Pantin.

Écrit par : Sophie | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Tu es homme prévenant, ça devient rare.

Écrit par : mab | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Belle entrée en matière. Je suis sûre que sa peau est laiteuse et que tu vas la persuader de rester... rousse !

Écrit par : Lakevio | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Waouh! J'aimerais bien connaître la suite....

Écrit par : Annie | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Courage en 2017 pour une entrée en matière avec Isadora Duncan. Elle n'a pas tourné beaucoup d'épisodes des Chtis à Angoulême.

Écrit par : Olivier | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Mon Héroïne rêvait de Charles Boyer, toi d'Isadora Duncan... nous faisons dans le rétro semble-t-il...
Tu es très gentleman !

Écrit par : Gwen | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

De septembre 71 à juin 72, j'ai pris le train à la gare de Lyon, me rappelle pas de cette pub - adieu dorénavant la gare de Lyon pour tous les auvergnats, fourgués maintenant à Bercy, comme du bétail -
J'ai lu la bio d'Isadora Duncun. Faisait pas bon la fréquenter..et quelle triste mort, comme celles de ses enfants, une écharpe peut-être cousue par Singer, un comble. Je n'ai aucun mérite, je sais juste lire..Les femmes trop belles ont souvent un destin tragique.

Écrit par : julie | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Isadora, comme tu y vas! Avant que son écharpe ne se prenne dans les roues du train, il faut quand même qu'elle quitte son cou! :-p

Écrit par : La Baladine | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce qu'on aimerait savoir la suite !...ben oui, quid de ce qui s'est passé dans le compartiment ? ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

en voilà un qui saura tourner la promiscuité à son avantage ;-)

Écrit par : Adrienne | lundi, 03 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Avec cette fin, on reste sur sa faim : c'est malin !

Écrit par : Véro | mercredi, 05 juillet 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire