Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 août 2017

L’ivresse décime…

De rien Mab

tomates farcies.jpg

Hier, j’ai failli vous écrire une note dont vous m’auriez dit des nouvelles si je l’avais écrite.
Un billet sur ce fameux « SAD » importé quand on ne sait pas quoi dire d’un changement d’humeur dû au changement de saison.
Pour être un peu plus précis, je voulais vous parler de « SAD » qui, en rosbif, signifie « triste ».
Comme ils aiment les acronymes, ils se servent de « SAD » pour dire « Seasonal Affective Disorder ».
Grossièrement, tu déjantes fleur bleue teintée guimauve triste dès que l’automne arrive.
Bon, tout ça, c’est limite normal au milieu du mois de septembre.
Mais pas au mois d’août !
Et hier, il faisait ce temps SADique, celui que Merveille, nettement plus terre à terre appelle « un temps de mince ».
J’allais donc m’étaler complaisamment sur ce manque de savoir-vivre aoûtien quand ce matin, ô agréable surprise, il faisait bleu dans mon ciel parisien.
Du coup, je n’ai plus rien à écrire.
À vous écrire, lectrices chéries.
Ce billet sera donc court et pour deux raisons.
D’abord parce que j’ai quatre énormes tomates à farcir.
Que j’ai à préparer une farce, une farce qui plaît à la lumière de mes jours.
Délicieusement parfumée d’ail et de cumin, épicée comme elle aime.
Avec « du sentiment » comme disait une vieille amie, mais pas épicée à arracher la gu…
La seconde raison est qu’il me va falloir tourner, pendant la cuisson de ces tomates, la rédac’ que je dois chaque lundi à Lakevio.
Et ça, si c’est moins long que la préparation de tomates farcies, nécessite presque autant de soin…
C’est pour ça que je n’ai rien écrit hier et je suis bien trop occupé pour vous écrire aujourd’hui.
Ma rédac’ pour Lakevio ne sera pas aussi passionnée que Phèdre mais allez savoir, un soupçon d’inspiration et hop !

Commentaires

Elles sont bien appêtissantes tes tomates ! Mmmm!!! Mais, tu ne sais plus compter... j'en vois huit !
Le sujet de Lakévio, dès que je l'ai vu, j'ai pensé qu'il allait te plaire ! A demain !

Écrit par : emiliacelina | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

Ce ne sont pas les miennes, c'est une illustration.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 13 août 2017

Toutes ces tomates farcies pour DEUX?

Écrit par : Livfourmi | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

Il y en a en fait quatre qui sont en train de cuire et il y en a pour notre déjeuner de lundi et celui de mardi.

Écrit par : le-gout-des-autres | dimanche, 13 août 2017

J'adore les tomates farcies : malheureusement, je n'en fais plus parce que je n'ai jamais réussi à retrouver les parfums de celles cuisinées par ma mère, et seulement quand elle avait fait un pot-au-feu assez conséquent pour qu'il reste assez de viande pour la hacher (avec le hachoir à main bien sûr, sur la planche adéquate.)

Après avoir rôti en enfer, j'ai sorti une couverture légère pour les nuits très froides, les fleurs de mon balcon refusent de s'ouvrir et le vent me fait dresser les cheveux sur la tête pour peu que j'ai le courage de sortir.

Écrit par : Sophie | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

Maman les faisait à la sauteuse, elles étaient bien confites mais quel travail pour les retourner régulièrement.

Écrit par : mab | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

Elles mettent l'eau à la bouche ces tomates farcies même si ce ne sont pas les tiennes !! je ne pense pas souvent à en faire, dommage !

Écrit par : Colette | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

Cuisinées avec amour, vous allez vous régaler avec ces tomates. Moi j'en ai congelé dix. Et deux courgettes, farcies également.
Je n'ai pas encore eu (pris ?) le temps de plancher pour Lakevio, je serai en retard comme d'hab !

Écrit par : Praline | dimanche, 13 août 2017

Répondre à ce commentaire

J'en mangerais bien, tiens, de ces tomates... J'en ai fait souvent, c'était un plat-phare à la maison et quand j'en faisais pour plusieurs jours, mon mari (ex, mais c'est tuant de le répéter tout le temps) en mangeait quand même quatre à lui tout seul puis posait sa main sur son ventre en disant d'un air penaud "voilà l'endroit coupable où tout se trouve".

Avec des gnocchis de semoule fine de blé et du fromage au four, c'est succulent.

Ou du riz !

Écrit par : Pivoine | lundi, 14 août 2017

Répondre à ce commentaire

Si j'ai bien suivi la première partie, tu n'as d'inspiration que pour la "râlocherie"... M'enfin... ;-)
Sinon, c'est fameux, la tomate farcie!

Écrit par : La Baladine | mardi, 15 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire