Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 août 2017

Au tribunal, les cours jettent...

De rien Mab mais à défaut d'écrire, tu pourrais au moins passer...

20170823_183656.jpg

Hier nous avions rendez-vous dans le XVIème arrondissement de Paris.
Exceptionnellement, nous avions pris toutes les précautions nécessaires pour être à l’heure.
Voire un peu en avance afin de vérifier ce que nous savions déjà.
Des années à traîner mes souliers dans Paris avec ma grande sœur puis des années de promenades  m’avaient instruit.
Le XVIème arrondissement de Paris est riche des zones les plus ennuyeuses qui soient avec certaines zones des XIème et XVème arrondissements de Paris.
Nous sommes donc partis suffisamment tôt.
J’aurais dû obéir à l’instinct infaillible d’Heure-Bleue.
Vous connaissez quelque chose de plus agaçant qu’avoir parcouru la moitié d’un chemin pour apprendre de votre smartphone que le rendez-vous est « malheureusement annulé » ?
Bon, évidemment que je connais des choses plus agaçantes.
Un cancer ou rater un gratin dauphinois par exemple.
Nous nous sommes néanmoins remonté le moral à nous dire qu’au lieu d’apprendre la nouvelle en sortant de la gare Saint Lazare, nous eussions pu l’apprendre après avoir parcouru la moitié des vingt-deux stations de bus qui nous séparaient de notre destination.
Finalement, ce fut plutôt chouette.
Évidemment, nous aurions pu nous abstenir de nous déranger, la journée de la veille au Jardin des Plantes avec les petites nous avait mis sur les jantes jusqu’en décembre 2027.
Mais non, nous avons bu un café à la terrasse du « Café Paulette » qui donne sur l’Opéra.
Nous avons dit du mal des professionnels de l’immobilier et ça nous a bien plu.
Nous avons regardé passer les passants et les passantes.
Puis nous avons traîné et acheté des tomates et des légumes.
Rien n’était vraiment bien sauf les tomates que j’ai préparées à la lumière de mes jours.
Devinez ce que j’ai cuisiné hier soir, lectrices chéries.
Quels légumes finit-on par acheter quand tous sont peu tentants ?
Vous avez gagné ! Un gratin de courgettes !
Il était bon.
Même délicieux aux dires d'Heure-Bleue…

Commentaires

C'est toi qu'on voit prendre la photo ??? c'est une trouvaille, pas adéquate car tu me fais souvent rire dans la barbe que je n'ai pas (quoique !!!!)

Tes souvenirs sont bien savoureux.

Le XVIè, mazette, ça ne doit pas être donné, quoique les rez-de-chaussée ou 1er sont moins onéreux. Mais est-ce que c'est bien vivant ? bien d'accord avec toi, les agences immobilières sont souvent à jeter !!! Le malheur c'est qu'on doive en passer par elles.

Je suis un peu rassasiée de courgettes et fruits du soleil. J'ai acheté des sucrines, on verra à quelle sauce elles vont être mangées. Mais le dessert sera "mirabelles bien pruinées".

Écrit par : Sophie | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Moralité, vous avez bien fait de sortir...

Écrit par : La Baladine | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Pourquoi ne parler que des "lectrices chéries" il y a aussi, au moins, un lecteur ! Alors un peu moins de sexisme ! Femmes frigides, éjaculateurs précoces même combat !

Écrit par : Jeanmi | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

ton titre ...... avec toi, quand il n'y en plus ... y en a encore !

J'aime pas les courgettes, Robert non plus! Nous ne sommes pas assez "légumes" je sais, ce n'est pas bien, on se venge sur les fruits!
Vous n'avez pas eu trop chaud ?

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

PS : j'ai oublié c'est quoi la photo ? C'est ... sans Retouches de ta part ?

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Non, il n'y a pas de retouche.
C'est un panneau publicitaire Cour de Rome, face à la gare Saint Lazare.
Sophie à remarqué mon reflet en train de prendre la photo.

Écrit par : le-gout-des-autres | vendredi, 25 août 2017

J'ai rapporté de Bretagne un petit plus pour accompagner le gratin de courgettes : dis moi où l envoyer.

Écrit par : Berthoise | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Mmmhh ton titre...merci pour tant de constance dans le génie calembourien.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

mmmmmmmm le reflet...!!

Écrit par : Coumarine | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

c'est chouette le panneau et tu as eu raison de le photographier!
Doublement.... même si ce n'est qu'un reflet ... c'est chouette aussi !

Écrit par : emiliacelina | vendredi, 25 août 2017

Répondre à ce commentaire

Le Goût, Passy (est-ce que c'est Passy le XVIE arrondissement?)
Et les courgettes...

Et le Canal St Martin où est-ce dans tout cela?

Les promenades du rêveur parisien...

A l'heure où tout est bleu...

Écrit par : Pivoine | samedi, 26 août 2017

Répondre à ce commentaire

Bien trouvé l affiche publicitaire ! Bravo pour la mise en valeur qui il ne fallait pas rater ....

Écrit par : AGNES | dimanche, 27 août 2017

Répondre à ce commentaire

Comment peut-on rater un gratin dauphinois?

Écrit par : livfourmi | lundi, 28 août 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire