Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 septembre 2017

Le bonheur est dans le près…

Mais très près.
De rien Mab
Eh ! Lectrices chéries !
C’est l’automne et il fait beau ce matin !
Je trouve ce temps délicieux, il est assez doux pour que la lumière de mes jours le supporte.
Il est raisonnablement frais pour que je le supporte.
Comme dit Heure-Bleue « C’est un temps de demoiselle. »
Alors nous avons décidé, avant de nous montrer raisonnables, d’aller déjeuner à Paris.
Heure-Bleue avait été ravie de sa cocotte de « moules marinières ».
Elle avait donc décidé de recommencer pour se consoler de l’absence de sardines attendues pendant des jours.
Quant à moi, je vais me jeter sur la « friture de petits poissons », histoire de me remettre de l’après-midi épuisant de la veille.
Non seulement il a fallu emprunter les escaliers monstrueux de la passerelle pour aller faire quelques courses « en face » mais il m’a fallu batailler pied à pied avec une lectrice plus que chérie qui a transformé mon blog en forum le temps d’un « devoir de Lakevio »…
Ce qui prouve que l’incompréhension est l’âme de la conversation.
Bref, ça m’a mis sur le flanc.
Il y a une autre chose qui me brûle la langue mais tant que ce n’est pas fait –ou avorté- je n’en dirai rien.
Nous allons donc aller à Paris « manger des moules et puis des frites, des frites et puis des moules » mais sans boire du vin de Moselle.
Puis nous irons traîner, histoire d’être bien sûr que plus haut, derrière le cimetière de Montmartre, vers la rue Lamark…
 C’est à l’instant que la lumière de mes jours me pose une question saugrenue :
- Minou ?
- Hmmm ?
- Est-ce que tu m’as vue avec un « panty » ? 
Je ne lui ai pas dit que je l’ai vue avec bien moins que ça, me cantonnant à :
- Une fois ou deux mais pas plus…
Elle a demandé :
- C’était à cause de la longueur de mes jupes ?
C’est la que je l’ai trouvée gonflée.
Oser parler de « longueur » pour quelque chose d’aussi court m’a paru scandaleusement mensonger.
La première fois que je l’ai vue, elle portait un « newman » noir avec un ceinturon assez large pour (mal) cacher une épingle à nourrice.
Sans doute rassurée d’être accompagnée par un type doté d’une telle prestance, elle porta alors des jupes si courtes que je ne savais plus si elle portait une minijupe ou si c’était simplement une ceinture un peu large.
Vous rendez-vous compte, lectrices chéries ?
C’était quand même entièrement prévu pour me faire rater une marche ou me cogner dans un feu rouge…
D’ailleurs je crois bien que ça m’est arrivé.
Mais bon, on va manger des « moules marinières » et « une friture de petits poissons ».
Ça va être bien, j’en suis sûr…

Commentaires

bon déjeuner que je vous envie.
Le temps n'est pas automnal, il fait même assez frisquet.

Oh la la, je dirais bien que "je donne ma langue au chat", mais est-ce que ce ne serait pas mal interprété ?

Je pense que j'ai deviné ... et que ta vérification sera tip-top....

J'ai mis des mini-jupes, enfin pas très longtemps, moi c'était plutôt robes ou jupes gonflés par multiples jupons. Pourtant j'ai une photo avec un combi-short et des bottes en daim clair, le tout porté avec un manteau "jusque par terre" dans les années 70

Écrit par : Sophie | mercredi, 06 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah oui !
L'époque "combi + cache-poussière" et coiffure dite "à l'Aiglon".

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 06 septembre 2017

Je donne ma langue au chat ... Vous avez trouvé un appart à Paris ? Donne moi l'adresse de ce blog je veux voir la bagarre !

Écrit par : col/ang | mercredi, 06 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y a pas de bagarre, c'est sur le sens réel de mon devoir de Lakevio.
La baladine y voit quelque chose que je n'y ai pas mis.

Écrit par : le-gout-des-autres | mercredi, 06 septembre 2017

Ben tiens! Comme s'il n'y avait que moi!

Écrit par : La Baladine | jeudi, 07 septembre 2017

Et ça change quoi ?
Une petite moitié y voit quelque chose que je n'y ai pas mis.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 07 septembre 2017

Bon, je crois qu'il va falloir que j'aille lire les commentaires du dernier devoir de Lakevio!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 08 septembre 2017

Je ne ferai plus jamais confiance dans la poste.

Écrit par : Berthoise | mercredi, 06 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas dans la poste que je n'ai plus confiance mais n'importe qui peut rentrer dans cet immeuble alors il suffisait de presque rien pour qu'on nous pique nos sardines.

Écrit par : heure-bleue | mercredi, 06 septembre 2017

peut-être un nouvel appart ??? Je vous le souhaite et je croise les doigts puisque apparemment c'est quelque chose que vous semblez souhaiter!

Écrit par : emiliacelina | mercredi, 06 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Errance, errance quand tu nous tiens...

Écrit par : mab | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Evidemment que c'est la "longueur" est prévue pour te distraire...

Bonnes moules!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 08 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire