Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 septembre 2017

Il y a des jours où « j’île de Ré »…

De rien Mab

dscf0018.jpg

Hier, comme prévu, nous sommes allés déjeuner de ces « moules marinières » et de cette « friture de petits poissons » dont je vous ai déjà parlé.
On se heurte toujours aux mêmes obstacles.
Les moules ? Aucun problème.
La friture ? Pas plus de problème.
Hélas…
Avec la friture ? Un demi de bière d’abbaye, ça va super bien avec.
Après les moules ? Une « crème brûlée » ça clôt merveilleusement le déjeuner.
Il était évident que ça finirait par se voir.
Après ce déjeuner, nous avons flâné, descendant de notre pas de promeneur peu pressé le boulevard des Batignolles avec l’idée d’aller boire un café.
Quand nous sommes passés devant la géhenne où Imaginer exerce ses talents, j’ai envoyé un SMS.
« Nous sommes en bas. Un café ? »  
« Je descends vous dire bonjour mais pas de café. »
Je me demande encore à quoi ça a bien pu servir de ne pas prendre ce café.
Que je vous dise, lectrices chéries.
Quand on boit un café avec Imaginer, on papote une heure au café à se raconter des histoires qui ne regardent que nous en sirotant nos consommations.
On est assis, peinard,  et le temps passe agréablement jusqu’à ce qu’Imaginer dise « Bon, c’est pas tout, il faut que j’aille travailler ! »
Hier, Imaginer est descendue et nous a dit bonjour.
Puis, comme d’habitude on a papoté une heure à se raconter des histoires qui ne regardent que nous.
Mais debout sur le trottoir et sans café.
À part le fait que nous avons eu droit à quelques gouttes de pluie,  c’est bien la seule différence avec ce que nous faisons d’habitude…
Après ça, nous sommes passé rue de Lévis boire ce café qui nous manquait tout de même et nous sommes revenus à la maison.
Sur le chemin, Heure-Bleue et moi avons succombé au péché d’Envie.
Nous avons croisé rue de Rome, un groupe de jeunes gens et jeunes filles sortant du lycée Chaptal.
Ils avaient trouvé un moyen d’avancer qui allait bien avec ce qu’on peut faire à ces âges.
Par rang de trois ou quatre élèves, la jambe droite de l’un liée par du ruban adhésif à la jambe gauche de l’autre, ils tentaient d’avancer sans finir à plat ventre.
Certains plus habiles que d’autres.
Nous avons ri de bon cœur, heureux de les voir heureux eux aussi.
Un léger incident tout de même :
L’ascenseur de la passerelle, qui fonctionnait à l’aller, alors que j’utilise le « pas d’âne » qui m’amène au quai, était en panne au retour alors que j’en ai besoin pour monter l’équivalent du phare de l’île de Ré qui m’amène de l’autre côté…

Commentaires

Et vous n'êtes pas allés vérifier du côté de la rue Lamarck ???

L'essentiel étant que c'était bien.

Écrit par : Sophie | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Les pannes sont vraiment courantes dans votre secteur .... Heureuse que vous ayez pu distraire Imaginer de son travail. Belle journée a vous. Au fait les parisiens j ai une question : combien vaut un éclair (café ou vanille) basique quoi par chez vous ? Au boulot c était le thème du jour et j ai dit que j allais vous poser la question ...

Écrit par : AGNES | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Je dirais aux alentours de 2.30 € en moyenne chez un boulanger.
A la "Maison du Chocolat", c'est 5,70 €.

Écrit par : le-gout-des-autres | jeudi, 07 septembre 2017

Merci le goût !!!

Écrit par : AGNES | jeudi, 07 septembre 2017

Agréable journée ! j'ai l'impression de lire une journée de vacances, c'est bien !

Écrit par : Colette | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Mon fils a fait sa prépa (math sup puis 1/2 de math spé) au lycée Chaptal. J'allais parfois déjeuner avec lui.

Écrit par : col/ang | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

ça a tout à fait l'air d'une belle journée! Sympathique ls jeux de ces jeunes!
Peut-être un peu dur le retour sans ascenseur!

Écrit par : emiliacelina | jeudi, 07 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Si un jour vous passez en bas et que vous me dites de venir boire un café, j'en prendrai même deux. Et pas question de rester debout sous la pluie, nanmeo.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | vendredi, 08 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Heureux de les voir heureux, c'est exactement ça!

Écrit par : livfourmi | vendredi, 08 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah! Le coup de la jambe droite de l'un liée à la jambe gauche de l'autre! Un truc que j'ai expérimenté en spectacle dansé sur scène, un truc jouissif!

Écrit par : La Baladine | vendredi, 08 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire