Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 septembre 2017

Retour aux sources…

Devinez, lectrices chéries !
Nous préparons notre vingt-deuxième déménagement !
Nous allons habiter à Paris, dans le quartier des sculpteurs.
Le nôtre est moins connu que Carpeaux ou Eugène Carrière.
Mais il mérite d’avoir une rue à son nom.

La_Danse_de_Carpeaux.jpg

Nous avons les clefs depuis hier.
Nous allons enfin rentrer chez nous.
Évidemment, c’est hier que nous avons appris du jeune homme qui nous a donné les clefs qu’il avait, il y a peu, loué un appartement équivalent pour le même prix.
Sauf que c’était rue Lamartine.
Sauf que j’aurais tué pour habiter ce coin.
Prudent, j’ai évité de rêver à haute voix d’un vingt-troisième déménagement.
Mais c’était juste histoire de n’être pas poignardé sur le champ avec le stylo qui m’avait servi à remplir et signer d’innombrables chèques…
Nous avons aussi appris, mais seulement après la signature des chèques, prestement escamotés par l’agent, qu’il y en avait aussi dans le quartier de la Madeleine.
Nous avons donc raté de peu ce qui nous aurait enchantés.
Mais comme nous sommes dotés d’un heureux caractère, nous sommes déjà très  satisfaits de notre nouvel appartement.
Et ce n’est pas donné à tout le monde…
Dans le 95, qui nous ramenait à Saint-Lazare vers notre –déjà ancien- appartement, nous avons contemplé avec plaisir les rues de notre nouveau chez nous.
Nous étions déjà arrivés.
Nous étions déjà contents de ces nouveaux arbres, de ces rues, de cette lumière magnifique malgré le temps nuageux.
C’était déjà bien et ce sera encore mieux.
Bon, on va manger un sandwich chez Lina's et on se met aux cartons...

Commentaires

Je vois très bien où situer la statue, mais il y a tant de sculpteurs associés aux rues du côté de votre nouveau chez vous, que tu me tiens en haleine.

Mais j'aime bien entendre l'allégresse qui est la vôtre, avec ce changement de lieu conforme à vos aspirations, même si ça aurait pu être mieux.

Quand je suis arrivée ici, j'aspirais au 4è avec terrasse, mais il était vendu. Et quand il a été revendu, j'avais signé pour le mien un mois avant. Mince de mince !

Écrit par : Sophie | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ouiche, ce n'est pas Rodin, c'est sûr :-D

La Madeleine? Tu serais donc un Goût de Luxe???

Écrit par : La Baladine | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

c'est touours ainsi ! Mais ce n'est pas grave puisque vous êtes contents quand-même!
Depuis le temps que vous souhaitiez quitter votre (maintenant ex) logement !
Tu nous fera visiter les alenntours de chez toi Le Goût hein ?

Écrit par : emiliacelina | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y avait pas un quatrième commentaire ?? trop explicite ???

Écrit par : Sophie | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'étais en train de compter combien de foi vous aviez déménagés "juste" depuis qu'on se connaissait...

Écrit par : Milky | mardi, 26 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Ah ! Vous avez les clés ! Alors, là, je dis bravo.
Bons cartons ! (Et vous déménagez quand en fait ? )

Écrit par : Anita | mercredi, 27 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Vingt-deuxième déménagement? :D
Misère je ne sais pas comment vous faites :-)

Écrit par : Ambreneige | mercredi, 27 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Et tu t'étonnes d'avoir "égaré" des choses en 22 déménagements ?... Si contente de n'avoir pas bougé depuis...28 ans !
J'ai hâte de découvrir le nouveau nid. Encore une fenêtre que tu pourras montrer dans Paris...

Écrit par : lakevio | mercredi, 27 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

De retour à Paris... les balades seront donc plus longues, plus nombreuses.

Écrit par : livfourmi | jeudi, 28 septembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire